Os sonmes libe ed nos esprimer.

Sét janvié deus-mile-tchinze.
Din min poaiyis, os sonmes libe d'écrire, ed dessiner, ed pinser et d'causer ed quoé qu'os voulons, quanq os voulons. Os sonmes libe ed nos esprimer.
Ej préfère moérir dbout qué d'vive à gron.

mardi 15 mars 2016

Heut-ech-tcheur

H'est quèk cose qui put arriver à chatchun ed nos, malureusemint. Soin quanq os mingeons o quanq i o ed méchantés flérinées ! T'os invie ed déloufer. Et des keups, tu déloufes.

Lò, ch'est un nom qui m'baille ches maus ed tcheur ; L'Picardie eq j'ainme o disparu ièr et s'lonme achteure "Heuts-ed-Frinche". Avuc ech Nord-Pas-ed-Calais ndan.

O-jou qu'os allons ?

Heuts-ed-Frinche din l'région ò ches montaingnes sont à chin-soèçantes-dis mètes de heut ! Quoé qu'ho vut dire ? Din ches Alpes, is pourront p't'ête mette "Din-ches-tans. Mais ch'est mie d'ho qu'ej vux causer.

Heuts ? In heut, chin ess, del Frinche, i o ches mèrs, l'Manke. Et ò kminche ech heut del Frinche ? Slon eq t'es à Marseille, Beaune o Creil ?

Mi qu'o esplitché que l'Picardie, i o granmint ed tans alloait in Bergike ! I sanne eq ches onmes politiques ont mie ed tans pour lire min blog. Is devroai'te in prinde, dech tans.

Pour mi, i éro toudi l'Picardie. Minme quanq os érons cangé ed Présidint et d'minisses.

Ej su granmint malureus dech nouvieu nom.

Corage à tertous.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire