Os sonmes libe ed nos esprimer.

Sét janvié deus-mile-tchinze.
Din min poaiyis, os sonmes libe d'écrire, ed dessiner, ed pinser et d'causer ed quoé qu'os voulons, quanq os voulons. Os sonmes libe ed nos esprimer.
Ej préfère moérir dbout qué d'vive à gron.

lundi 29 février 2016

Os i sonmes

... à ch'vint-nu-févrié deus-mile-sèse.

Edpi ches tans qu'os l'attindoème !

Magine, l'tiote Romane qu'est née ech vint-nu dech moés d'eu deus-mile-tchinze. Kmint qu'ale éroait foait pour ches sis moés ?

Et tous ches gins qui sont nés un vint-nu févrié et qu'attinde'te edpi quat ins pour minger un boin gatieu !

Donmage qu'i fuche un lundi ! Pour mi, ch'est bin, vu eq j'os unne réunion innui, aprè-nonne. Chi ech vint-nu avoait étè un diminche, i m'éroait fallu ouvrer un diminche.

I o eq ches gins qui sont in vagances o à joke qui s'rindront mie compte qu'os sonmmes ech vint-nu févrié et eq ch'est unne innée bissète.

Chi t'ainmes ech vint-nu févrié, n'oblie mie d'acater "Ech bougie dech sapeu". In vinte innui, pi din quat ins.

Bec à tertous

dimanche 28 février 2016

Havernas

Qui n'connaoît mie Havernas ? Et s'fameuse côte fin malaisié à grimper, qu'i sannoait quanq j'étoais tiot.

L'côte, ale est quanq tu viens ed Canapes pour aller à Flesselles.

Combin ed keups qu'ej l'o foais avuc m'bicyclète ? J'os mie cartchulé !

Tu kminches chu ches bords del Niève, tiote rivière, pi t'arrives din Havernas. Lò, t'es à chincante-troés mète d'altitude.

A gauche, unne voée pour Neur et ches grottes. A droéte, l'voée qui vo vers Flesselles et ch'début del côte.

A l'église, chu t'droéte in montant, t'es achteure à soéçante-dis mètes.

Quanq tu sors d'Havernas et ed ches bos, t'es alorss à chint-onze mètes.

Achteure, tu pux rouler fin rade. Mais des keups, i o dech vint. Pour rouler fin rade, t'os comprins, ho dépind d'ò qu'i vient, ech vint.

Innui, quanq j'écris echl'article et trace ches courbes, i sanne eq ch'est mie chi malaisié qu'ho : soéçante-dis mètes à grimper in mile mètes à rouler. Min ziu ! Quanq os i srez, os voérez.

A moinss d'évnir ed Flesselles !

Havernas, tiot village à vir in passant. Minme chi il est donmage ed s'arter quanq cho deschind fin rade.

Pour ech nom ed ches gins qui rest'te à Havernas, j'os mie truvoé. Chi tu l'sais,  vu eq tu connaois p't'ête des gins dech village o eq tu restes à Havernas, écris mi. Merchi d'avinche.

Bec à tertous.

samedi 27 février 2016

Deus moés ed corage

Du corage, iI péroait eq ch'est quoé qu'i feut à un onme qui vo aller vive deus moés din un phare, inter ch'Pointe-dech-raz et chl'Île ed Sein ! Ech phare ed Tevennec, ò mie unne gin n'o vétchu edpi chint ins.

Mi, ej dis qu'i feut du corage chi des keups, t'os de l'ieu pèr dsu ch'toét. Mais, in mars et avri, ho sro moinss malaisié qu'in ivèr.

Et ho sro seuremint fin bieu, quanq il o éro baillé un keup ed wassingue din l'moaison.

Corage à cht'onme ! Et chi i o un problinme, i pourro, quanq i foait bieu, rintrer à l'nage. I put étou rbéïer echl'article ed min blog, dech vint-nu déchimbe deus-mile-tchinze, qui s'lonme "Tout kminche ach Beu-dech-tère". Chi i o dechl'electricité. Ho, h'est mie seur.

vendredi 26 février 2016

Ches millardaires communisses

Qué surprinse ! Ch'est à Pékin qu'i o achteure ech puss ed millardaires din ch'monde.

Miu qu'à Nouvieu York, in Anméritche.

Chint millardaires à Pékin, quater-vint-tchinze, seulemint, à Nouvieu York.

Pour ches deus poaiyis, os avons chonc-chint-soéçante millardaires in Chine et puss quater-vint-dis pèr chint pèr in edpi deus-mile-trése, chonc-chint-vint-chonc in Anméritches.

II pèroait quanq minme eq ches millardaires anméritchins sont puss riches eq ches millardaires chinoés. Admettons !

Mi, quoé qu'i m'surprinds ech puss, ch'est qu'i o un millardaire din un poaiyis communisse. O l'Chine n'est pu communisse ?!

jeudi 25 février 2016

Pouvoèr aller in Bergike

Ech vint-nu janvié, ej t'os esplitché, din echl'article "O qu'os causons picard", qu'i avoait des picards in Bergike. Et din granmint d'eute poaiyis étou, mais innui, ch'qui m'interesse, ch'est ches picards ed Bergikes.

Ranmintuvoe-ti l'carte !

Pourquoé causer d'ho achteure ?

T'os seuremint intindu à ches radio o télévision eq ches berges vu'te frunmer leu frontière avuc l'Frinche pour eq ches syriens, érythréins o eutes voéche'te mie  in Bergike pour aller aprè in Ingletère.

Et ches picards frinchoés qui voudroai'te aller in Bergike vir leus cousins o conmarades picards ?! Kmint qu'is front ?

Mi, ej dis qu'i feut mie laicier foaire ho. Et pour ho, ej propose d'arter d'acater ches produits vnant ed Bergike. A moinss qu'ho fuche du chocolat o foait pèr un picard ed Bergike.

Quanq à ches gins qui vu'te aller in Ingletère, is pu'te passer pèr ech Beu-dech-tère. Ch'est fin bieu.

mercredi 24 février 2016

L'machine à contes

I o quèks smangnes, m'fanme, min fiu et mi étoème din unne ville qu'os connaissoème qu'ed nom.

Don, pour visiter, os allons ach syndicat d'initiatives.

Eds initiatives, ech syndicat i n'o des boinnes.

Pèr eximpe, din chl'agince, i o unne machine à contes.

Quoé eq ch'est qu'ho ?

Unne tiote machine, au mitan del pièce, o tu pux imprimer des contes. Des contes d'unne minute, deus minutes o chonc minutes.

T'apoéïes chu ech bouton slon quoé eq tu vux conme tans, pi t'os unne binde ed papier qui sort del machine, avuc dsu, un conte.

Tu pux apoéïer granmint eq keups, vu qu'i o miu ed mile contes din l'mémoère dech machine.

Fin régalant, conme idée. A rprinde din d'eutes villes.

Bec à tertous.

mardi 23 février 2016

Tu moériros moinss nikdouille

Ch'est nom d'unne tiote série qui passe à ch'télé, au vèpe, alintour ed vint eures quarante. Un dessin animé.

Ch'est étou ech nom ed quat lives, avuc ches minmes contes qu'ech série ed télé.

Ech série o ches lives nos apprinde'te, in nos foaisant rire, des coses del vie, dech monde o ed ches scieinches. J'ainme bin.

Et ach télé, ho s'définit toudi pèr unne phrase eq j'ainme granmint :

-" Avuc ho, ch'est seur, tu moériros moinss nikdouille. Mais tu moériros quanq minme."

Pour vos foaire plaisi, ej pux minme vos dire qu'i o un blog avuc ech nom.

Boinne lecture.

lundi 22 février 2016

Etchilibe

- "L'vie, ch'est conme unne bicyclète : feut avincher pour n'mie perde chin étchilibe."

Qu'o dit un jour Bébert Einstein.

dimanche 21 février 2016

Qui qui passero

As-tu djò maginé ête viu et tout seu din un appèrtemint ? Un diminche !

Tu prinds unne caïèle, et rbées pèr ches fernètes

Rin !



Toudi rin !

Ah ! Unne gin.

Ed nouvieu rin.












Pi unne eute gin.











Pi coèr unne eute gin. Mais i couroait.








Ch'étoait un diminche. Conme ech darain. Conme d'eutes.

samedi 20 février 2016

Pour vos aidier à comprinde

..., vos qu'êtes mie nés in Picardie mais qui voulez apprinde ech picard pour lire min blog.

Edpi quèks moés, j'os mie unne case, chu l'droéte dech blog, unne case qui s'lonme "comprinde un mot". Ndan, ej mets des définitions.

Innui, ej vos t'résumer tout ho pour eq tu t'ranmintuvoes. Ej fro ho ed tans in tans. Apprinds bin, minme chi ej fro mie ed contrôle.



- S'tribouler : s'arringer pour

- Foufter : foaire ti-minme quèk cose. Pèr eximpe, unne tabe, un placard o mette edl'électricité,

- Ocher : ch'est quanq os bougeons quèk cose fin rade. Pèr eximpe, un abe pour foaire tcheur ches fruits

- Croate : ch'est quèk cose eq tu mets alintour ed tin co et chu unne kmise pour faoire bieu. Mais quanq tu minges, feut foaire granmint soin à t'croate.

- Tranner : ch'est quanq os avons l'freusse. Des keups, nos poèilles ed pieu ch'rdresse'te.

- Rondibilisse : rondemint

- Tchu d'cado : onme fin viu.

- Ménère : onme important.

- Buée : tu prinds ches vetemints et tu les néties, avuc de l'ieu keude et dech savlon.

- Afleter : passer unne man délicatemint.

- Lipes : ch'est rouve et alintour det bouke.

- Berdler : causer inter ches dints in étant mie contint.

- Cabotan : tu mets unne man ndan pour bouger ech tete o ches bras, o tu bouges des fils, toudi pour bouger ech tete, ches bros et minme ches gambes

 - Albran : onme qu'est  un bon à rin

- D'ervant-nonne : inter inviron sét eures dech matin et ch'nonne.

- Un catare : ch'est quanq tin nez coule granmint. T'os un catare.

- A gron : chu ches génous

- Roke : un morcieu ed tère

- Wassingue : pour nétier ech sol d'unne moaison

- Watieu : fin boin à minger, aprè ches viannes et ch'freumage.

- Weufe : fin boin à minger. Souvint ech deus févrié.

- Taïon : ech père ed min père est min taïon

- Veut : dech verbe valloèr

- Péteus: o, roupieus. Qu'est mie fièr ed li o d'avoèr foait quèk cose ed méchant.

- Epeutrer : pèr eximpe, quanq tu passes dsou unne reue, t'es épeutré.

- Eberdler : ch'est comme épeutrer, mais apré ête passé dsou granmint ed reues.

- S’ranmintuvoér : s'souvnir.

- A joke : ch'est quanq tu pourroais ouvrer et eq t'ouvres mie. T'es à joke.
Tu pux ête à joke un jour o deus pèr smangne, o ête à joke, malureusemint, edpi des moés.

- Cadoreus : ch'est des gins qui font applitcher l'orde.
Ho s'dit étou pour des gins qui s'ainment, comme chu ches bancs publics ed Georges Brassens.
Rin à vir. Feut mie confonde ches deus.



Avuc tout ho, chi tu comprinds mie, ch'est eq tu vux mie.

vendredi 19 février 2016

Un éring-dsou-ch'mantieu-ed-fourrure

Ch'est ch'nom d'unne rcette russe.

Ej t'os seuremint écrit qu'unne ed mes filles avoait étè vive in Russie un in. Ale est érvenue edpi ech moés ed join, et o rapporté des rcettes ed lò-bò.

Merkerdi, m'fanme, qui tchuisine fin bin, et m'fille nos ont tchuisiné deus rcettes ed Russie : ech borch, et chl'éring-dsou-ch'mantieu-ed-fourrure.

Pour ches deus rcettes, feut des bétraves rouves.

Pour ech borch, tu mets étou de l'ieu pour foaire tchuire. T'os alorss unne soupe. A tabe, tu sers keud avuc unne boinne crème frèche.

Pour echl'éring-dsou-ch'mantieu-ed-fourrure, tu mets des punmes-ed-tère, eds ongnons et eds us durs mis in frouètes pèr edsu. Pi, del mayonaise. Ch'est fin bieu à vir.

Fin aisié à foaire. Infin, m'fanme, ale, in o foait quèk cose ed fin boin et fin bieu.

Vive ches voéyages !

jeudi 18 février 2016

J'ainmoais

J'ainmoais ech dépèrtemint ed l'Aveyron,
J'os ouvré din l'Aveyron,
A ch'cambe d'agriculture.

J'ainmoais ches poéyiains,
J'ainmoais min père, mes onkes et mes taions,
Is étoai'te poéyisan, et fièr ed l'ête.

J'ainmoais ches poéyisans
Dech dépèrtemint ed l'Aveyron,
J'os ouvré avuc ches poéyisans
Dech dépèrtemint ed l'Aveyron.

J'ainme toudi echl'Aveyron,
Ches vakes, ches berbis et ches fromages..

J'ainme coèr quèks poéyisans ;
Deus cousins, troés o quat conmarades, deus aveyronnais,
Min père, mes onkes et mes taïons.

Mais ches eutes !
Granmint ed coses o d'vies berzillées pour qu'ej pux les ainmer.


A ti, jonne fille ed vint-chonc ins qu'est morte pour rin.
A ti qu'ainmoait seuremint chl'Aveyron, ches poéyisans
A ti qu'ouvroait à ch'cambe d'agriculture.
A ti qu'ainmoait seuremint l'vie.

Pour vir unne rinconte

... ed bastchète-bal, j'os min jonne fiu, qu'est ch'puss grand in taille, qui ch'est triboulé pour déchider ess grande sœur à aller avuc li.

Et il o réussi. Minme chi ess sœur n'avoait mie granmint invie. Mais feut dire que quanq min fiu n'o din s'tète, il l'o din s'tète.

Alors, mardi au vèpe, is sont pèrtis in train, ont mèrché in ville pour s'rinde achl'indroét ò qu'étoait ech rinconte, ont rbéïé ech rinconte*, pi ont foait ech kmin din l'eute sins pour rintrer amon mi. Inter ches tans, i ont mingé un tiot beu.

Echl'étchipe o gaingné. M'fille étoait fin ureuse. Min fiu étou, bin seur, mais li, i vouloait i aller. Alorss eq pour m'fille, ch'étoait mie unne évidinche.

Don, ale étoait fin ureuse.

Et mi étou ! Vir m'fille et chin tiot frère, uit ins ed moinss, insanne et ureus, ho m'foait plaisi.

Bec à tertous.

* Is ont rbéïé ech rinconte, vu eq ch'est pour ho qu'is i sont allés.

mercredi 17 février 2016

Un régue

Pour vive insanne, malureusemint, i nos feut des régues. Ches gouvernemints vot'te casi tous ches jours unne nouvèle régue. Pèr eximpe, chu ches frinchoés qui sroai'te étou suisses, monédjasses o niuéïens*. Os les lonmons ches bi-nationaux.

Mais min aticle s'lonme un régue, et nan unne régue.

Un régue ?

Quanq os fouftons, pèr eximpe pour construire des murs, i feut un régue. Ch'est ch'morcieu ed métal ed deus o troés mètes qu'est toudi bin droét. Feut étou un nivieu et d'eutes coses, mais j'in causeroai mie innui.

Et mi, justemint, ej foufte ches jours-chi. Ej construis, conme din chl'eximpe, des murs. Alorss, j'os prins ch'régue eq min père m'o baillé. J'in su fièr. Et j'pinse à li, conme souvint.

Un onke, fin régalant et fin corageusqu'est vnu m'aidier, m'o dit eq min régue n'alloait mie ch'involer, vu eq min père i o mis du chimint ndan. Merchi, ch'père !

Ch'est t'es in vagances et eq tu sais mie coèr foaire, vient m'vir. T'éros ed quoé minger, et t'otchuper.  Merchi d'avinche.

* niuéïens : ch'est ches gins qui rest'te à ch poaiyis ed Niue. Et des frinco-niuéïens, i in o  granmint. Qu'i m'sanne. Chi ej foais unne berlure, écris-mi.

mardi 16 février 2016

Ech combe ed ches gins

... dech voéyage ?

T'ranmintuvoes-ti del'edvinette d'i o dis jours ?

Ech réponse est :
Ech combe ed ches gins dech voéyage est d'impétcher ches gins ed voéyager.

Et tertout n'ainme mie. Feut les comprinde.

lundi 15 février 2016

Ches gins esplique'te

... l'timpète qu'i o ieu din l'ouest del Frinche.

A l'télé, unne fanme dit :
- "sinmdi, à deus eures."
Chin onme, viu, et drière ale, ajoute :
- "à quatore eures."
Pi, l'fanme rprind in disant qu'i o ieu granmint ed bruit etpi bla bla bla...

Ej truvoe eq ch'est bin ed préciser eq ch'étoait quatore eures et mie deus eures. Et cht'onme est ureus d'avoèr étè vu à l'télé.

A l'radio, un jornaleu esplique qu'ièr, à nonne, don douse eures pour ches gins qui sai'te mie quoé eq vut dire à nonne, i foaisoait coèr nuit din ech Sud-ouest del Frinche.

Mi, ej dis qu'à nonne, ches gins n'avoai'te mie dechl'electricité, i sanne, mais i foait mie nuit. L'est possibe eq ches tans fuche'te gris, mais mie noèrts.

Qu'un viu n'cause mie bin, h'est possibe. Mais un jornaleu, n'devroait mie arriver.

dimanche 14 février 2016

Moérir quanq tu vux

Ièr, ej vos causoais d'unne jonne qu'étoait morte un keup et qui, achteure, vit.

Innui, ej causeroai d'unne fanme qu'o alintour ed soéçante-tchinze ins, qu'avoait l'canche d'ête unne grande sérusyin, et qui, achteure, o granmint ed mau.

Ale in o tans qu'ale o pu invie ed vive.

Quanq t'intinds ho, tu kminches pèr ête trisse.

Pi, t'acoutes quoé qu'ale dit, ech fanme. O tu lis quoé qu'i o ieu d'écrit chu ch'fanme et tous ches maus qu'ale o, et alorss, tu dis qu'ale sro seuremint miu ,et surtoute ureuse, ed l'eute côté.

Boin voéyage, fanme ! Eq Diu, min père et min bieu-père t'atcheuille'te quanq t'arrivero.

samedi 13 février 2016

T'es djò morte

... un keup, ech trèse novimbe deus-mile-tchinze.

Pi, in vrai, nan !

T'os seulemint cru eq t'alloais moérir. T'os étè din un ôpital, avuc chonc eutes gins qu'avoai'te granmint ed maus, conme ti. T'os dmindé à ches sérusyins :
- "Din combin ed tans qu'ej vos moérir ?"

Ches chonc eutes sont morts achl'ôpital. Ti, tu vis. T'os vint-et-un ins.

Edpi, tu dis eq t'os mie l'freusse ed moérir et eq chi tu meurs dman, ho sro toudi ho ed miu eq t'éros vétchu. Et eq ch'est unne canche.

Achteure, vu eq tu vis aprè ête morte, tu vux profiter ed toutes ches minutes qui passe'te.

Profite bin !

Et corage.

vendredi 12 février 2016

Feudroait savoèr

..quoé eq tu vux !

Un keup tu pèrs, un keup tu rviens.
Un keup tu l'ainmes, un keup tu vux l'tchiter.

Onme politique, t'es quanq minme bin unne sapré girouète !

Et tu voudroais qu'os ayonche fiate in ti ?

jeudi 11 février 2016

Ches rtèrds à ches prudonmes

Lindi, timpe au matin, j'os intindu eq ches jugemints à ches prudonmes avoai'te granmint ed rtèrds. Mie à keuse ed ches juges, mais vu qui manque ed secrétaires. Qu'os lonmons ches greffiers.

Is perde'te un in, voère puss, à attinde qu'i o un greffier qui puche s'otchuper d'eus.

Boin ! Admettons.

Mais aprè, i o unne deusienme estchuse pour coèr perde quèks moés : ches juges ont mie ieu l'tans ed préparer leus dossiers.

Coèr un keup ! M'os-tu comprins ?

J'esplique :

Os manquons mie ed juges. Eux attinde'te à keuse ed ches secrétaires. Et quanq is pu'te juger, is di'te alorss, des keups, qu'is ont mie ieu ed tans pour préparer.

J'os granmint ed mau à comprinde ho.

mercredi 10 février 2016

Inratché

Ho t'es seuremeint djò arrivé : t'es in voéture, tu roules, pi d'un keup, ho dvient malaisié. Aprè, ho dvient minme mie possibe. Et reue ed voéture torne, mais t'avinches pu. T'es inratché. Que brin ! Feut alorss aller tcheure unne eute voéture pour t'tirer ed lò.

Ho put étou t'arriver quanq tu mèrches. Moinss granmint ed keups.

Mais un avion ?

Avuc tous ches appareils qu'i ont, ches avions, is dvroai'te pouvoèr n'mie aller quèk pèrt ò is s'inraqueroai'te.

Bin nan ! I n'o un ièr, fin cros, qu'o réussit. Quanq ch'est conme ho, mie dsoin d'aller tcheure unne voéture !

Pour l'sortir, feudroait un eute avion. Mais, is pu'te pu vnir, à keuse de chti qu'est inratché.

Ej pinse qu'i n'o un qui vo ête limogé.

mardi 9 février 2016

Ech lindi timpe au matin

... à sis eures, i o des jornaleus sportifs qui nos prinde'te pour des cros nikdouilles. Ch'est chu unne chaine ed télé ò i o que du sport.

Ej t'esplique :

Souvint, ech diminche au vèpe, i o unne rinconte ed fotbal. Bin ! T'ainmes o t'ainmes mie, i o.

Ech lindi, don, alintour ed sis eures, t'os un jornaleu à Paris qui cause avuc un eute jornaleu qui, li, est din l'stade ò i avoait ech rinconte ech diminche au vèpe.

Din le stade, i sanne qu'is sont deus : ech jornaleu et, seuremint, ch'gin qui filme. Os pouvons se dminder chi is ont dormi lò, o chi is sint érvenus alintour ed chonc eures trinte pour passer à l'télé. Et chi, pour ho, i o étou unne eute gin qui s'sro déjoutché pour vnir i ouvrir ches portes.

Quanq tu rbées in moai, à sis eures, i foait jour din t'ville. Et ch'est l'nuit lò o i avoait ech rinconte.

T'os bin tout comprins ?

Et i feudroiat croère tous ches jornaleus ?!

lundi 8 février 2016

Un bec chu ch'panche

Tous ches ins, j'os unne bèle-soeur qui foait un calendrier avuc des photos ed tertout : ech mère, qu'est m'bèle-mère adorée, ches frères et ch'soeur, qu'est m'fanme adorée, ches nveus et nièces, conme pèr eximpe, ems éfants.

Et achteure, avuc ches fanmes et ches onmes ed ches nveus et nièces, voère ches papar. Ech première tiote-nièce est née in deus-mile-tchinze.

Ches photos, ch'est m'bèle-soeur qu'in foait, mais étou ches eutes qui i in baille'te. Ale put mie ête pèrtoute d'un keup.

Pour ch'calendrier deus-mile-sèse, j'os un nveu, père dech première arrière-tiote fille d'em bèle-mère, qu'o foait unne fin bèle photo avuc ech panche dech fanme, avant eq leu papar naiche.

Rbée !


Os avez vu : min nveu, chu l'photo, est poéillus conme un cleu d'caboche. Mais l'est régalant conme tout. S"fanme étou. Et ch'tiote qu'est née in novimbe seuremint.

Mi, avuc m'fanme, j'éroais voulu foaire unne cacouille : m'fanme qui foait un bec à m'panche. Eroait baillé ho :


Mais m'fanme, qu'os éreu dech mau à rconnoaîte, avoait mie invie. Donmage !

Pour m'berdale, mie ed papar din m'panche. Pour chti qu'i m'connoait mie bin, j'os ainmé bir del bière et minger dech saucisson.

Edpi qu'os avons mie foait ch'photo, j'os bu del'ieu, minger del salade, foais du sport in rbéïant ches rincontes ed rugby ach télé, et dech keup, os perdu m'berdale.

Bec à tertous.

dimanche 7 février 2016

Ech roé ed ches nikdouilles

... ch'est mi.

Ièr, os avoème déchidé d'aller vir un nveu, fiu d'un frère à m'fanme, s'fanme et leus tchyins. Edpi des smangnes eq ch'étoait prévu.

Deus-chint-dis kilomètes, in allant vers ech sud del Frinche.

Mais ièr, os étoème ech sis févrié. Et os avons ieu echl'impression eq toute l'Frinche alloait vir min nveu ; Os avoème oblié eq ch'étoait ech premier jour ed ches vagances d'école pour eds éfants, et leu pèrints.

Nos o fallu miu ed quat eures pour arriver amon min nveu. Coèr un molet, os sroème arrivés aprè qu'is euche'te mingé. Eroait mie étè del canche !

Au vèpe, i nos o fallu deus eures. Et rin d'eutes. Mais min nveu, s'mère qu'étoait lò, s'fanme et nos étoème fin ureus ed not jornée.

Boin diminche à tertous, chi os êtes mie coincé din vot voéture.

samedi 6 février 2016

Edvinette pour ches gins

... qui voéyage'te innui.

Ch'est quoé ech combe ed ches gins dech voéyage ?

T'éros l'réponse din dis jours.

Soin ! Feut mie confonde ches gins qui voéyage'te innui pour aller à ches nèges, pèr eximpe, et ches gins dech voéyage qui voéyage'te tous ches jours. O casi. In vrai, is ont granmint ed bèlés voétures et cange'te granmint ed villes.

A béto.

vendredi 5 février 2016

Chu ch'tchu

In voéyant ech fin cros tchu d'unne fanme avuc qui j'ouvre, j'os ieu invie d'écrire quoé qu'i o lò aprè :

"Tchu d'onme,
Tchu ed fanme,
Cros tchu,
Tiot tchu,
Tchu large,
Tchu mince,
Tète din l'tchu,
Tchu ed viu,
Tchu ed jonne.
Keup ed tchu,
Tchu tèreus."

I in o pour tous ches goûts.
Merchi min Diu !

Pierre Perret, boin canteu frinchoés, o écrit deus canchons chu ch'tchu : "ech tchu", et "ch'tchu ed Lucette". A acouter.

Pour apprinde chu quoé eq ches onmes ont dvan, dsou leu panche, acoute étou unne eute canchon ed Pierre Perret chu ch'zizi. T'apprindros bin. Feut eq t'acates unne plate avuc ches boinnés canchons . Pierre Perret n'cante pu pour ches gins, i m'sanne, vu ches ages, mais il est mie mort.

jeudi 4 février 2016

Eroait mie étè possibe

Magine !

In mile-nu-chint-vint-chonc in Russie.

Unne gin dech pèrti communisse vut vir Staline. Vu qu'avant, unne voés i o causée :
- "Tu doés dévlopper et foaire gaingner ech doctrine marxissse-léninisse din ch'monde."

Don, ech tiote gin vut vir Staline, et ches conmarades, pour qu'is i baille'te tous ches pouvoèrs et pour leu dire qu'i sro edsu d'eux hiérarchiquemint.

Magine quoé qu'ale sro dévnue, ech gin !

Staline o étè ach pouvoèr ed mile-nu-chint-vint-deus à mile-nu-chint-chincante-deus. O mile-nu-chint-chincante-troés.

mercredi 3 février 2016

Truvoé pèr hasèrd

L'eute jour, in ouvrant, ej voés ech nom d'unne gin eq j'os connue i o granmint d'innées. Surtoute ches pérints, chin frère et ch'soeur. Ale, ale o ems ages et foaisoait granmint de sport. Os avons apprins ches nages insanne, à Adville.

Echt'onme eq j'os rtruvoé in ouvrant, achteure, i reste din l'cinse ed chin père et o des bus, conme li. Il o trèse o quatore ins ed moinss eq mi.

Qué canche j'o ieu.

Li étou, il o del canche, vu eq ch'est chin nom. Delcanche, qui s'nonme..

Ej su seur qu'i sait mie qu'ej sais quoé qu'i foait. A moinss qu'il liche o rbéche min blog. Chi ch'est vrai, qu'i me l'diche.

mardi 2 février 2016

Echl'éfant silinchieus


Bin qu'i fuche un grand dépindeus d'andouilles, il étoait un éfant fragile. I causoait mie granmint, o mie, et ho permettoait à ches eutes ed s'esprimer avuc un vacarme échouichant ò mie unne gin n’intindoait vraimint quoé qu’ech voésin disoait. Li n’disoait rin, ou mie grand cose, mais mie un n’s’in rindoait réellemint compte.

Pour s’protéger, i ch’étoait constitué unne imminche bulle alintour ed li, foaite ed reuves, ed contes lus din ches lives.

Ho i o étè granmint ed keups rpreuché mais i continuait quanq minme à vive din ches reuves et din chin silinche apparint.

D’eutes éfants ainmoai’te bin l’chouler, l’jougler, l’tatchiner, des keups avuc mawaiseté, et ho étoait fin régalant vu qu’i prostestoait mie.

Des sérusyins ch’étoai’te intéressés à li, in tintant ed comprinde pour ch’bulle et pour ech silinche mais, conme i causoait toudi mie, ches sérusyins n’comprindoai’te mie.
Il avoait du dessiner quoé qu’i i passoait pèr ch’tète chu unne feuille, pi écrire égalemint quoé qu’i i passoait pèr s’tète chu unne eute feuille.

Ches sérusyins s’étoai’te réunis, avoai’te récomparé ches deus feuilles, observé echl’écriture et ch’dessin, étudié echl’emplacemint précis dechl’écriture et dech dessin chu chake feuille et avoai’te maginé unne esplication à ltchelle mie un, à pèr eux, n’avoait pinsé.

Alorss echl’éfant rtorna din ch’bulle et din chin silinche. Ches sérusyins sont rpèrtis s’otchuper d’un eute éfant.

Un jour, echl’éfant dispèru. A ch’momint seulemint, os avons intindu ech silinche qu’i foaisoait. Mais ch’étoait djò granmint tard, il étoait pèrti.

D’Antoène Vissuzaine,
Din chin live ed nouvèles « Ches silinches échouichants"
A ches éditions Valrose

lundi 1 février 2016

Ech Zéf

Qui, ed mes lecteus adorés, n'connoait mie Ech Zéf ? Ch'est un ed vos qu'o mis granmint ed commintères inter ech vint-deus novimbe deus-mile-tchinze et ch'troés janvié deus-mile-sèse.

Pi, ed pi, pu rin !

Quoé qu'est édvenu min conmarade ?

I o granmint ed coses possibes.

Ej l'os vexé ?  J'espère eq nan. Mais feudroait qu'il me diche.

L'est à l'ôpital ò il est mort ? Pauve Zéf ! Chi os l'connoaissez, disez-le mi. Ej l'ainmaois bin, avec ches tiots commintères bin régalants.

Et chi i vit et qu'i vut m'causer, i sait kmint foaire. Ho sro avuc plaisi.

Un jour, j'os mis un article chu ech Beu-dech-tère, avuc granmint ed photos. Granmint ed gins avoai'te ainmé. Ej mé ranmintuvoe qu'un lecteu m'avoait dmindé d'in foaire un chu ch'Côte d'Opale, lò à qu'i restoait. Conme ech Zéf ! Feudro p't'ête qu'ej lé foéche, echl'article, pour rtruvoer ech Zéf.

Bin seur, feut mie confonde avuc onke Zéf, qu'est mort i o miu ed vint ins, et qu'étoait, li étou fin regalant et toudi à foaire des cacaouilles.

A béto.