Os sonmes libe ed nos esprimer.

Sét janvié deus-mile-tchinze.
Din min poaiyis, os sonmes libe d'écrire, ed dessiner, ed pinser et d'causer ed quoé qu'os voulons, quanq os voulons. Os sonmes libe ed nos esprimer.
Ej préfère moérir dbout qué d'vive à gron.

lundi 31 octobre 2016

Merchi les walons

Tertout o intindu causer edpi quèks jours dechl'accord in route à ête signé inter l'Urope et ech Canada.

Tertout in o intindu causer, vu eq ches walons n'voulaoi'te mie qu'el Bergike signe.

Mais chin ches walons, qui qui n'in éroait causé ?

I sanne qu'i o mie unne gin, surtoute in Frinche, qui nos o dmindé quoé qu'os in pensoème.

Merci granmint à nos voésins ed Walonnie ed nos avoèr ouvert les zius.

dimanche 30 octobre 2016

Ches trains sont in rtèrd

Qu'is di'te, ches vakes, innui.

- "Ech train ed sis eures onze qui vo d'Anmyin à Adville o passé à sèt eures onze, et ch'train ed nu eures chonc pour Anmyin o passé à dis eures chonc !" Qu'ale dit unne vake.

Et l'eute i dit :
- "Qu'est jour qu'os sonmmes ?"

- "Diminche"

- " Què diminche ?"

- "Ech trinte dech moés d'octobe."

- "Adon, j'o comprins ! N'trache mie ! Ches onmes ont cangé d'eures, conme tous ches innées."

- "Qué brin !"

samedi 29 octobre 2016

Promnons-nos din ches bos

... quanq ech leu n'i est mie,
Chi ech leu i étoait,
I nos mingeroait.

Cho, ch'est unne tiote canchon eq tertout connait et o canté quanq il étoait jonne.

Merkerdi, deus fanmes qui s'otchupoai'te d'éfants pendint ches vagances ont étè avuc eux s'promner din ches bos.

Mie ed leu.

Et au vèpe, tertout est rintré amon li.

O casi tertout !

Un onme qui couroait din ches minmes bos o truvoé un galibié ed troés ins qui braiyoait. Et il avoait l'droét ed braire, vu qu'il étoait tout seu.

Achteure, ches deus fanmes n's'otchupe'te pu et n's'in otchuperont pu ed ches jonnes éfants des eutes.

Pauve tiot !



 Chi t'os ets ages ed mèriage innui, cros bec à ti.

vendredi 28 octobre 2016

Foaire unne cacouille

...   in ouvrant.

I o quèks moés, j'o participé un concours ed photos ordjanisé pèr echl'interprinze ò eq j'ouvre.

Ech sujet étoait :
"Ech rouve in agriculture"

Mi, j'o mis l'photo qu'os verrez à l'fin dechl'article.

Ches gins qui ordjanise'te ech concours m'ont dit ièr eq ch'étoait mie din l'sujet dmindé.

Chi ho avoait été in Picardie, j'éroai comprins qui diche'te ho. Mais lò, ch'étaoit din unne eute région ò eq ches gins cause'te frinchoés. Et mi qui comprins un molet ech frinchoés, ej dis qu'em photo étoait boinne.

Vlò achteure, ech momint ed vos moutrer l'photo. Rbéïez bin ! Et disez mi quoé qu'os in pensez.

Chi i feut eds esplications, j'in baillero un message un eute keup.

Ej précise qu'i o unne fille dech Nord qui ouvre avuc mi, qu'o comprins l'photo et ch'rapport avuc ech sujet. Et qu'o bin ri.

Malureusemint i o des gins qui sai'te mie rire.



Chi t'os ets ages ed mèriage innui, cros bec à ti.

jeudi 27 octobre 2016

Edjalité onme et fanme

... achl'ouvrage ?

J'ainmeroais bin vir ho !

Feut eq j'attinche echl'innée deus-mile-chint-quater-vint-sis.

Os in rcauserons.

Chi Diu l'vut.

Corage à tertout.

mercredi 26 octobre 2016

Atcheuillir eds etringers

Tertout in cause edpi quèks moés, et surtoute edpi quèks jours, vu eq ches étringers qui sont à Calais vont ête inmnés din toute l'Frinche.

Ièr, j'o vu chu internénet qu'unne tiote conmune ed Mayenne alloait in accepter unne chincantainne.

Mais chu l'photo dechl'article, i avoait des vakes vu ed drière, et unne qui pichoait.

Bel atcheuil prévu !

mardi 25 octobre 2016

Kmint jou eq min frère s'lonme

Conme toudi edpi quèkes moés, ach moés d'eu, après ête pèrtie in vagances, j'o prins ch'train pour aller ouvrer deus jours à Marseille. Conme ches eutes smangnes ò j'ouvre.

Mais lò, ej su mie bin.

Adon, je rprinds ch'train pour rintrer amon mi.

Pi, avant ed rintrer amon mi, ej vu aller vir min séruzyin. Mais, ò don qui reste ?

Pour m'aidier, ej vo appeler min frère avuc min téléphone. Mais, kmint jou qu'i slonme ?

Qu'ale conte l'fanme qui o alintour ed quarante-chonc ins.

Ale étoait réüsse, maflée. Ale s'o arté d'ouvrer miu d'un moés, n'pouvoait pu causer, mner s'voéture et o perdu unne boinne pèrtie dech mémoère.

Ale o rin vu vnir, qu'ale dit.

Sapré mau d'achteure !

Mi, j'o esplitché à l'fanme que quanq ej tchitte min ouvrage, j'o défini ; J'inméne rin amon mi pour ouvrer.

Eq tous ches gins qui ouvre'te (granmint !) pense'te à leu vie, leu conjoint, leus éfants, leus pèrints.

lundi 24 octobre 2016

Ches bananes fouées

Pour  foaire des bananes fouées, feut des bananes , unne païèle et un molet ed boin rhum.

Os mettez vos bananes din l'païèle bin keude, chu ch'gaz o ch'fu din l'tchuisine.

Quèkes minutes aprè, os versez ech rhum et os i mettez ch'fu. Os avez adon des bananes fouées. Fin boin à minger.

I o vint-sèt ins, quanq m'fanme attindoait un papar et qu'ale dvoait rester din chin lit, j'i amnoais l'païèle, avuc ches bananes in route à asir, à chin lit.

Quanq ej mé ranmintuvoée ho, ej mé dis eq j'éroais janmoais du. Ièr, j'o apprins qu'un viu étoait mort in funmant din chin cado roulant. I s'avoait indormi.

Et minme in appuyant chu ch'télé-alarme, il o mie pu ête seuver.

Vivemint novimbe.

dimanche 23 octobre 2016

Quanq un gloute cause

L'eute jour, un tchuisinier disoait que quanq il tchuisinoait des cèpes avuc du pichon, il ainmoait bir avuc du Pommerol.

Et il ajoutoait :

-"Quanq ch'est ho, à génoux, ech bon Diu passe."

J'o truvoé ho fin bieu conme espression.

Et vos ?

Boinne tcheuillète à ches gins qui chi connoai'te in cèpes, pleurottes et girolles.

Boin accion à ches gloutes.

Boin diminche à ches nouvieux pèrints, à m'nouvèle tiote nièce et à tertous.

samedi 22 octobre 2016

Ech madgète de msieur Sedjin

Il étoait un keup, un cinsier ed ches alintours ed Moreuil, msieur Sedjin, qu'avoait unne madgète.

Ech madgète, i l'avoait lonmé Noérode, pour rire, vu qu'ale étoait blanke conme ches nèges, vu qu'ale étoait dech race ed Gessenay, étou lonmée race Saanen.

Qu'ale étoait bélote, Noérode, avuc ches cornes, ech tiote bèrbiche et ches longs poèilles blancs.

Et s'madgète, i l'avoait mise din un grind pré d'ò qu'ale voéyoait l'Arve, ches trains qui vont ed Montdidier à Longueau in passant pèr Boves o ed Longueau à Montdidier in passant pèr Moreuil, et ches bos ed Morisel.

Ah, ches bos ed Morisel ! Ech Bo dech Cros Etre, ech Bo d'Anchin ! Qu'ale ainmeroait aller i gimbader conme l'font ches éfants qui pèrt'te avuc leu bicyclète.

Mais ches éfants n'i vont janmoais tout seu, vu eq leu pèrints n'vu'te mie, et n'pense'te mie à inmner Noérode avuc eux.

Put qu'mantcher, minme chi ches galibiés vouloai'te inmner Noérode, msieur Sedjin n'voudroait mie. I vut surtoute mie eq Noérode voéche din ches bos.

I pense à ch'leu qui, li, i est, din ches bos.

Un jour, chin onke qui s'lonme étou msieur Sedjin, qu'o unne madjète blanke qu'i lonme Blantchète, et qui reste din ches Alpes i avoait téléphoné :

- "Bojour, ichi ech nu à Forcaltchier. Pourroète-vos m'passer ech uit à Moreuil, chin vos kmander ?"

Et l'inter i avoait passé.

- "Bojour min nveu, ch'est tin onke Mile, ed Forcaltchier. Kmint qu'ha vo ? Ej t'appelle pour t'dire qu'ete madgète, feut mie qu'ale puche aller din ches bos ; I o p't'ête des leus. Mi, j'o djò troés madgètes qui sont janmoais érvenues."

Edpi, msieur Sedjin del Sonme foaisoait atincion à Noérode.

Mais quanq minme ! Un jour, Noérode pèrtit. Os savons mie kmint qu'ale o foait, mais ale o pèrti.

Vu eq msieur Sedjin n'vouloait mie qu'ale voéche din ches bos ed Morisel, ale pèrtit din ech Bo ed Sénécot.

Troés jours qu'ale s'pronmnoait. Troés jours eq msieur Sedjin truchoait din ches bos ed Morisel et alintour.

Et ch'troésienme jour, un diminche, un leu arrivo dvant Noérode. I s'arte et rbée l'madgète. Ale le rbée étou et s'dit eq ch'est ech leu. Adon, ale déchide d'i moutrer qu'ale o mie l'freusse et fonce ndan pour i bailler des keups ed corne. L'eute l'mord un o deus keups, pi tchait. Il est mort.

Noérode est fin ureuse, mais o invie d'ertorner amon msieur Sedjin. Et ale i rtorne.

Quanq echt onme l'voét, il est, li-étou, fin ureus et n'indjeule mie l'madgète.

Deus jours aprè, din ch'Courrier Picard, os pouvoème lire in premiere page dech gasète :
"Ches cacheus ed Castel ont rtruvoé un ed leus tchyins tué pèr unne bète mystérieuse qu'éroait deus grindés dints fin pointues. Soin à vos et vos galibiés !"

Coèr innui, os disons à ches éfants ed Castel et alintour ed mie aller juer din ch'Bo ed Sénécot. Mais os leu disons eq ch'est vu qu'i o p't'ête coèr eds obus ed ches deus djerres, et mie vu qu'i o toudi unne bète qu'os avons janmoais ertruvoé.

vendredi 21 octobre 2016

Pour vive ureus

... vivons mucher.

Qu'i n'o qui di'te.

Ej su mie seur qu'ho fuche vrai ! Mi, pèr eximpe, toudi muché, ej pourroais mie foaire ed photos. Et j'sro mie ureus.

I n'o qui di'te qu'i feut vive tout seu. Pour ête ureus.

Coèr un keup, busons.

Diu o cré l'fanme pour qu'Adam fuche ureus. Don, mi, ej comprinds d'ho qu'i feut qu'un onme et unne fanme vi'te à deus pour ête ureus.

Ch'est seur qu'i feut, dech keup lò, qu'is s'ainme'te. Chin quoé, h'est mie possibe. D'ête ureus.

Boin ! Admettons qu'is vi'te insanne. Feut alorss admette étou qu'i des keups, h'est mie tout rose.

O bin, i n'o qu'ont granmint ed canche.

jeudi 20 octobre 2016

Min bros à keuper

Un séruzyin contoait lindi :

- "Ech gin eq j'o imputée n'pouvoait mie poaiyer chin taxi."

Eroait fallu i penser avant. Qu'ej dis.

mercredi 19 octobre 2016

Un onme est mort

Malureusemint, tous ches jours, eds onmes, des fanmes et eds éfants meur'te. Din ch'monde, in Urope, in frinche.

Din ch'Nord, pèr eximpe.

Mais i n'o qu'ont moinss ed canche ! Minme chi tertous sont morts.

L'eute jour, un onme est mort, vu qu'il avoait avalé chin dintié ; Chti-chi est resté coinché sis jours din chin gasio, avant qu'echt onme meurche.

Feut mie rire, vu qu'echt onme est mort, mais ho m'baille invie.

mardi 18 octobre 2016

Quoé foaire ed ches vius canteus

Ch'est quoé qu'ej mé dminde innui.

I o quèks jours, ches canteus inglés et anméritchins ed ches innées mile-nu-chint soéçante ont canté insanne in Californie. Ches Pierres qui roule'te, ches qui, Neil ech jonne et d'eutes s'sont rtruvoé.
Ho foait granmint plaisi à ches gins qu'ont pu i aller, vu eq ch'est des boins canteus et qu'o les rvoéront mie granmint, fuchons honnete.

Judi, ech Bob Dylan, qu'étoait étou in Californie avuc ches conmarades quèks jours avant, o erchu ch'prix Nobel ed littérature.
Ej précise, pour ches gins qui n'connaisse'te mie, eq chin ouvrage à li, ch'est canteu.  I sanne qu'il o ieu ch'prix, vu qu'il écrit li-minme ches canchons.

Etpi, i o des jornaleus frinchoés qu'ont foait unne sapré cacouille à ches gins qui les rbé'te à l'télévision : is ont causé d'unne interprinze frinchoése ed voéture qu'alloait imbeucher mille gins, in montrant eds images d'un boin canteu qui s'lonme conme echl'interprinze, mais qui s'écrit mie conme echl'interprinze et qui, li, n'imbeuche mie ed gins..

Ej croés, malureusemint, qu'achteure, i o un jornaleu qui trache à ouvrer. I vo p't'ête ête ureus d'aller vir echl'interprinze ed voétures pour obtenir un ouvrage. Ho sro p't'ête malaisié, vu qu'ièr unne eute interprinze ed voéture o annoncé qu'ale alloait mette deus-mile gins à joke.

lundi 17 octobre 2016

Des mineus pèrt'te

... in Inglétère.

Is vont tchitter ech région dech Nord-Pas-ed-Calais.

Qu'i pèroait !

Ches jornaleus di'te qu'is sroai'te unne vintainne.

Qué brin !

Ej croéyoais qu'i i avoait pu ed mines et ed mineus din no région. J'apprinds qu'in vrai, i n'avoait coèr quèks uns, et vlò qu'is pèrt'te in Inglétère. Ej su granmint déchu.

O j'o rin comprins !

dimanche 16 octobre 2016

Ches vakes rbé'te

... ches trains qui passe'te.

Mais ches gins ainmeroai'te, des keups, eq ches trains s'art'te din leu ville pour pouvoèr monter ndan.

Ches pour ho eq sinmdi, aprè-nonne, quater-vint gins, et unne vake qu'is avoai'te inmnée avuc eux, ont manifesté din unne tiote ville ed ches alintours ed Toulouse ; ches trains i passe'te mais n'art'te mie.

Is pouvoai'te foaire ho, vu eq leu étchipe ed fotbal avoait jué et gaingné, pour un keup, ech verdi au vèpe, et eq leu étchipe ed rugby juoait achteure lò in Irlande et mie à Toulouse. Don, sinmdi après-nonne, adon qu'i foaisoait bieu, is étoai'te libes. Minme chi is éroai'te p'ête ainmés rbéïer ech rinconte chu unne télévision.

Mi, ej truvoe eq ch'est unne fin boinne idée eq d'avoèr pronmer unne vake. Surtoute unne vake qui sanne ête vnue ed Montbéliard, et qui o p't'ête invie d'érpèrtir din chin bieu poaiyis !

samedi 15 octobre 2016

Et m'mère

... , quoé qu'ale dvient ?

Qu'ej mé dminde.

Qu'ej vos conte.

L'eute jour, ches cadoreus ont arté onze gins inter Him et Péronne, vu eq ches gins trafitchoai'te ches drogues interdites. Et pèrmi ches gins, i avoait chonc fanmes.

Vu eq j'o mie téléphoné à m'mère, et qu'ale nan pu, n'm'o mie appelé, edpi quèks jours, ej mé dminde chi des keups ale sroait mie pèrmi eux.

Vo falloèr qu'ej voèche l'vir.

vendredi 14 octobre 2016

Béto démuchés

Quanq i avoait ech djerre froéde, din ches innées soéçante, ches anmeritchins avoai'te construit unne tiot ville scrète, i avoait eds appèrtemints et minme unne église, dsou ches tères, ach Groenland.

Vu eq ch'étoait l'djerre droéde et vu qu'i avoait granmint ed glace dsu ches tères, ach monmint lò.

Mais l'djerre froéde s'o arté, ches realations inter l'Est s'sont rekeuffées.

Et ches glaces étou ont rékeuffé. Don, granmint disparues !

Dech keup, l'ville dsou ches glaces n'est pu vraimint dsou ches glaces.

Quoé foaire ?

Mi, ej leu propose ed foaire eds ôtels.

Et ti, min boin lecteu, quoé eq tu dis ?

jeudi 13 octobre 2016

J'i o dit troés mots

Lindi au vèpe, aprè l'rinconte ed fotbal inter ches frinchoés et ches gins ed ches Poaiyis-bos, echl intraineu dechl'étchipe ed Frinche o espliqué quoé qu'il avoait dit, avant l'rinconte, ach jueu qu'o foait gaingné esn étchipe :

- "J'i o dit troés mots ; ej té foais fiate".

Et l'eute l'o cru, qu'i sanne.

Tertout o vu qu'i avoait dit quat mots, et nan troés.

Mais tertout n'est mie intraineu o jueu ed fotbal.

mercredi 12 octobre 2016

Ech cangemint ed calendrier

J'o apprins ièr, timpe au matin, qu'in Arabie Séoudite, is alloai'te canger ed calendrier. Ech calendrier ed l'Hégire vo ête rimplacé pèr not calendrier.

Pourquoé ?

Achteure, din leu calendrier, is ont douse moés, conme nos. Mais ches moés sont un molet moinss long. Et chu unne innée, ho foait onze jours ed moinss.

Vu ch'crise qu'est arrivée din leu poaiyis quanq ches prix dech gasole ont raboaicié, et  p't'ête quanq no présidint i o allé, leu roé o déchidé ed foaire canger ch'calendrier, pour foaire ouvrer ches gins onze jours ed puss. Mais chin les poéyer miu.

Mi, ej propose à ch'roé, d'achinde ches innées perdues in foaisant ouvrer ches gins un moés ed puss pèr in chin ête poéyé. Os sonmes in deus-mile-sèse, et eux, in mile-quat-chint-trinte-uit. Ho foait chonc-chint-soèçante-dis-uit ins à achinde. Et don, sis-mile-nu-chint-trinte-sis moés.

Ho vo p't'ête mie ête possibe ed les foaire ouvrer tout ho chin les poéyer. O fin malaisié.

Mais vu eq ch'est l'crise !

Corage !

mardi 11 octobre 2016

Premier dépèrt

Un onme est pèrti diminche avuc un batieu foaire ech Vendée Globe.

I m'sanne eq ch'est ech premier à pèrtir, vu qu'in vrai, ech course lò kminche alintour dech tchinze novimbe.

Mais li, i reste à Toulon.

Feut don bin qu'il voéche à ches Sabes d'Olonne avuc chin batieu. Pèr ches voées, o pèr ches mers. Et li, il i vo pèr ches mers. Il o un moés pour arriver ach vrai dépèrt, in passant pèr Gibraltèr.

Boinne canche à li. D'unne, pour djò arriver in Vendée, et ed deus, pour aprè définir chin tour dech monde.

lundi 10 octobre 2016

Des nouvèles d'em fille

... qu'est arrivé à Kraznoyartskch , in Sibérie.

Ale vo bin.

In vrai, ale vo miu.

Qu'ej vos conte.

I o uit jours, ale est pèrtie ed Roéssy avuc chint euros in poke. Ches billets d'avion et ech cambe d'ôtel à Mosco étoai'te djò poéyés. Ureusemint, vu qu'ej vos avoais écrit qu'es carte bantchère n'fonctionnoait mie.

Ale arrive à Mosco, et m'fanme et mi contactons s'banke pour résoude ches problinmes ed carte bantchère.

- "Feut eq vo fille nos appelle" qui dise'te ches gins del banke.

- "Ale est in Russie", qu'os leu disons. "Ho veut granmint qu'ed vos appeler ed Russie."

- "Feut eq vo fille nos appelle" qui dise'te coèr ches gins del banke.

Adon, no fille o appelé ed Russie.

Deus jours aprè :
- "Ch'est résolu" qu'is i ont dit.

In vrai, rin. Brin !

No fille est arrivé judi à Kraznoyartskch.

Ej vos mie vos conté kmint qu'ale o brai, vu eq ches chint euros kminchoai'te à fonde, et djeulé din chl'aéroport ed Mosco, vu qu'ale étoait in prousse.

A Krachnoïartskch, ech judi, ale o kminché pèr bailler des cours à des jonnes, pi o allé din esn appèrtemint. Qu'est fin bin keufé. Ureusemint ! Vu qu'il injle djò alintour ed moinss quat, moinss sèt degrés.

Et m'fille o rkminché à sourire, vu qu'ale dit qu'ale put mie coésir eute cose.

Ièr, ale o quanq minme ri ganne : ale o ieu s'facture ed téléphone. Troés-chint-dis-uit euros et des bérouettes avant ech chonc octobe, pour unne eure trinte quat, qu'ho o duré. Et djò chint-quarante-sis pour l'prochainne facture. Tout ho foait troés moés ed gainniage in Russie !

Ch'est seur qu'el banke vo coèr intinde causer ed nos granmint.

Pour ches gins qui connaisse'te et ainme'te m'fille, seuchez qu'ale o internénet. Toudi l'minme adresse pour i invoéyer un message. Ho i fro granmint plaisi.

Merchi d'avinche.

Et coèr un grind merchi à min cousin ed ches alintours ed Roéssy.

Becs à tertous.

Soin ! J'os surtoute mie écrit echl'article lò pour erchuvoèr ed l'argint pour m'fille. 

dimanche 9 octobre 2016

Pauves jueus

Verdi, ches jornaleus n'ont ont apprins eq troés jueus ed rugby avaoit ieu du mau.

Eq j'o comprins, vu qu'is avoai'te prins des drogues pour pouvoèr juer l'finale dech championnat ed Frinche.

Ch'est bin malureus, vu eq ch'est des boins jueus qu'avaoi'te gaingné, nouvieus-zélindoés, o fin bin jué, argintin, ach daraine keupe dech monde ed rugby, in deus-mile-tchinze.

J'o busé et comprins pourquoé qu'is avoai'te ieu ches maus. Ej vos esplique.

Ches tros gins, chi os avez bin lu quoé eq j'o écris, vien'te dechl'émisphère sud, ò i foait bieu et keud. Et is ju'te din chl'émiphère nord, lò ò i foait froéd. Minme achl'ernouvieu, des keups, conme à ches moés ed moai o juin deus-mile-sèse.

Mi étou, j'o du mau, achteure : j'o failli incorser unne couleuve.

Becs à tertous, et boinne rinconte ed rugby.

Chi t'os tes ages innui et eq t'es min bieu-frère, ej t'offre uit jours ed vagances, dech chonc à nu déchimbe, pour ti tout seu amon m'bèle-mère préférée.

Cadieu pour ti, et ches spécialisses : gannes o rouves et noèrts ?



samedi 8 octobre 2016

Is vu'te rin

L'eute jour, j'o faoit un grind voéyage pour aller vir des vakes, et des berbis, alintour ed Clermont-Ferrand. A ch'Sommet ed l'élevage, qu'ho s'lonme.

J'in o vu granmint, et des fins bèlés, ed vakes et tors. Surtoute ches vakes Aubrac, avuc un molet ed noèrt alintour ed leus zius.

Quanq i o eds animaux, i o leus cinsiers qui vien'te avuc.

Et i o d'eutes cinsiers qui vien'te rbéïer.
Ej précise eq mi, ej su mie cinsier, minme chi j'ainme granmint rbéïer ches vakes et ches berbis.

Mais j'o vu étou des gins qu'avoai'te collé unne affiche chu unne eute pantchèrte.


Feut qu'ej vos traduiche in picard : "Baillez-nos ed l'argint, n'dmindez mie quoé qu'os in front !"

Surprindant ed vir ho ! Mais des cros nikdouilles, o eds arlands, i n'éro toudi.

vendredi 7 octobre 2016

Vnez in Bretanne

Os vos ranmintuvoéte min article ed déchimbe deus-mile-tchinze chu ech Beu-dech-tère !

Os vos ranmintuvoéte étou qu'ej vos o djò écrit eq j'avoais, pèrmi vos, des russes qui rbéïoai'te min blog.

J'in o l'preuve.

Ech vint-deus septimbe, deus avions russes ont étè vu pèr-dsu el Bretanne. Seuremint des lecteus !

Mais i o des gins qu'ont du mie ainmer, vu qu'il leu o étè dmindé ed pèrtir. P't'ête qu'is foaisoai'te granmint ed bruit.

Jou qu'is ont ieu ech tans ed foaire ed bèlés photos ?  Dech l'Ile longue  ?

J'espère quanq minme eq mes boins conmarades reusses liront coèr min blog.

Chi t'es din ch'paoiyis-lò, bec à ti.    

jeudi 6 octobre 2016

J'ainme tes génoux

Lò-aprè, os pourrez lire cjes paroles d'unne canchon d'Hinri Salvador. Ho fro un molet ed tchulture et ho cangera ed ches eutes articles.


Ah, oh élève tin cotron..
Nan, nan, nan, puss heut, puss heut..
Ah nan ! nan, moinss heut,
Ah vlò ch'est cho !
Achteure, enn bouge mie,
Enn bouge mie, hein ?
Reste conme ho

J'in o connu eds bélottés filles
dis keups puss bélottés eq ti, j'in o connu
Avuc des corps perzurès
Qui n'm'ont janmoais foait echl'effet
Eq tu m'foais, m'foais, m'foais, em aïe
dès eq tu t'assis, ej su foait.

Oh j'ainme, j'ainme, j'ainme
Oh j'ainme tes génoux
Cho, j'adore tes génoux
Ah ouais, j'ainme, j'ainme, j'ainme, j'ainme, j'ainme, j'ainme
J'ainme tes génoux,
Ech reste, ej m'in moque.

I o des photos, i o des tableaux,
Ed tes bieux génoux, pèrtoute chu ches murs,
I in o ach plafond,
I o des génox plein l'moaison.
J'in o minme coller chu not bieu plantcher,
Aïe, pour ête chu tes génoux

Et j'ainme, j'ainme, j'ainme
Aïe j'ainme tes génoux
Et pèr dsus toute
Oh, j'ainme, j'ainme, j'ainme, j'ainme, j'ainme, j'ainme
J'ainme tes génoux,
Is m'rinde'te nikdouille.

Tes tiotés tètes s'tienne'te bin,
ech bos ed tin dos est juste conme i feut,
Mais tout cho m'laice froéd,
M'interesse mie,
Ech reste étou, vu qu'ej l'o djò vu,
Ho foait qu'ed me gêner,
Ho m'impêque d'em conchintrer
Ej te dis.

J'ainme, j'ainme, j'ainme, ah aïe
J'ainme tes génoux
Et rin eq tes génoux
Oh, j'ainme, j'ainme, j'ainme, j'ainme, j'ainme, j'ainme
J'ainme tes génoux,
Ech reste, ej m'in moque.

Ah, moutre-mi tes génoux,
Oh ! cho ! Cho ch'est du génou,
Du bieu, du vrai génou !
A génoux dvant tes génoux,
Je rbée tes génoux, pi ah
Aaaah aaaah

J'ainme, j'ainme, j'ainme, aaah
J'ainme tes génoux
A chatchun ches goûts
Ah, j'ainme, j'ainme, j'ainme, j'ainme, j'ainme, j'ainme
J'ainme tes génoux,
Et j'in su jalous.

Quanq os allons s'promner chu ches Cans Elysés
Mi ej mèrche à quat pattes pour miu les vir
Et quanq un cadoreus m'dminde pourquoé, kmint,
J'i dis "os intchietez mie,
Ej sais pourquoé ej mèrche conme ho".

Oh j'ainme, j'ainme, j'ainme
J'ainme ches génoux
Ej les suis pèrtoute
Ah, j'ainme, j'ainme, j'ainme, j'ainme, j'ainme, j'ainme
J'ainme ches génoux,
Mais ej su mie nikdouille.

J'ainme, j'ainme, j'ainme ches génoux
Tnez, raboaiciez-vos
J'ainme, j'ainme, j'ainme ches génoux
Rbéïez-mi ches génoux
J'ainme, j'ainme....



mercredi 5 octobre 2016

Prinde un keup ed jonne

Quanq j'étoais tiot et jonne, j'ainmoais juer avuc ches trains electriques, din m'moaison. Construire unne station in tiotes briques ed Lego, mette ech train in route à torner. Des keups, le rprinde, vu qu'il tchaisoait ed tans in tans.

Ej croés eq not présidint, o chin minisse, is ont mie ieu ed tiots trains pour juer, o is ont mis ieu ech tans ed juer avuc, vu qu'is vouloai'te djò édvenir présidint, o minisse.

J'écris ho, vu qu'is vienne'te d'acater des trains qui vont fin rade, pour seuver unne interprinze del faillite.

Dech keup, echl'interprinze éroait ed quoé ouvrer dis-uit moés. Et aprè ? Feudro acater d'eutes trains. Et attinde coèr dis-uit moés !


Quoé qu'est seur, ch'est eq din dis-uit moés, os érons canger ed présidint et ed minisses, et qu'os érons des bieus trains qui pu'te rouler fin rade mais qui rouleront mie fin rade, et qui veu'te granmint d'argint.

Et ch'est nos qui poairons.

mardi 4 octobre 2016

Pauves papars

J'o apprins i o quèks jours qu'un papar chu vint avoait unne mère ed miu ed quarante ins.

Magines !

- "Jou eq ch'est ete taïonne qu'est vnue ièr t'prinde à l'école ?"

- "Nan ! Ch'est m'mère."

Ah ! Ch'traumatisme pour echl'éfant ! Ej pux vos in causer, vu eq j'o ieu un conmarade à qui ch'étoait arrivé.

Un papar chu vint ! I o vint ins, ch'étoait un papar chu quarante. Don, ho s'améliore mie.

Ches fanmes ont eds éfants à quarante ins, vu qu'avant is vu'te ouvrer et édvenir responsabe din leu interprinze. I feut coésir, mais chi mie conme ho eq j'éroais foait.

Mi, ej truvoe ho trisse pour ches tiots. Et ches pèrints sront p't'ête janmoais taïon. Et ho ch'est trisse pour ches pèrints. Mi qui o chincante ins et qui attind granmint d'ête taïon, ej pux vos l'dire.

lundi 3 octobre 2016

Ech méchante jornée

Sinmdi, diminche, lindi, mardi, merkerdi, judi, verdi del smangne qu'est définie, il o foait bieu. Solé.

Diminche, lindi, mardi, merkerdi, judi, verdi del smangne qui vient, il dvroait foaire bieu. Solé.

I o qu'ièr, sinmdi, ò il o plu.

I o qu'ièr, sinmdi, ò m'fille et ches conmarades ed fatchulté organisoai'te unne jornée d'intégration.

I o qu'ièr, sinmdi, ò m'fille, unne eute, chtole-lò qui ch'o mérrié in juillet, et chin onme, pouvoai'te em rchuvoèr pour qu'ej les aide din leu gardin.

Sinmdi est passé.

Ej croés qu'el jornée d'intégration o étè foaite et eq ches jonnes ont dormi din des tentes et dsou l'pleuve.

L'jornée din ch'gardin attindro quèkes smangnes. Mais j'iro.

Mi, j'o ouvré din m'moaison toute l'jornée.

Et vos ! quoé qu'os avez foait qu'os pouvèche m'écrire ?

J'o unne fille qui dvoait ête ureuse ièr au vèpe, après avoèr ieu ed misère à nonne, ch'est m'première fille ; Ale pèrtoait à Krachnoyarktchs. Achteure, ale doét ête à Mosco.

Boin lindi à tertous, et becs à mes filles. Et mes fius. Et m'fanme.

Kmint qu'ale doét ête bin fré, achteure, ech tente eq j'o prêté à m'fille !

dimanche 2 octobre 2016

Fille qui rit, fille qui brait

Ièr, j'o unne fille qui pèrtaoit à Kraznoyartskch pour quèks moés, in prindant echl'avion à Roéssy.

Alintour d'onze eures, ale m'téléphone, fin ureuse d'ête achl'aéroport et d'attinde chin avion.

Mais, à douze eures troés, ale értéléphone, in étant in route ed braire ; Ech nouvèle carte bantchère n'fonctionnoait mie.

Chin avion dvoait pèrtir à quatore eu, os étoème sinmdi, l'banque étoait frunmée, et mi, j'étaois à chonc-chint kilomètes ed Roéssy.

Quoé foaire ?

Ale, ale braiyoait.

Mi, j'o téléphoné à un fin boin cousin qui reste à trinte minutes dechl'aéroport. Et il étoait, canche pour mi et m'fille, à s'moaison. Eroait pu ête à Tataouïnne avuc s'fanme et ches filles, mais nan ! L'étoait amon li.

Et min cousin o allé aidier m'fille. Et m'fille est pèrtie. Pour dis moés !

M'fille qui braiyoait s'étoait mise à rire.

Ouf !

Grind merchi à min cousin, et s'fille qu'o allé avuc li vir m'voéyageuse. Kmint qui font, ches gins qu'ont mie ed cousins ?

Feut qu'ej vos diche : alintour ed dis-sèt eures, m'fille étoait din chl'avion edpi deus eures, et mi, ej vos acater des cleus. Pour poaiyer, avant mi, i avoait un  onme. Avuc unne carte bantchère qu'il avaoit janmoais prins. Eh bin ! Ech carte o mie fonctionné, li étou. Déchidémint !

samedi 1 octobre 2016

Voter est un droét

... et un dvoèr.

I m'sanne vos l'avir djò écrit.

Mais achteure, j'o apprins qu'i falloait poaiyer deus euros pèr vote ! Pèr eximpe, pour ches primaires d'un pèrti ed droéte. A gauche, os verrons din quèkes smangnes.

Deus euros ?!

Ho vut dire eq tertout put mie i aller ! Minme chi ch'est mie grind cose, deus euros pèr chi, deus euros pèr lò, et ho finit pèr foaire granmint. Surtoute pour ches gins qui ouvre'te granmint et qui malureusemint n'gaingne'te mie granmint, o pour ches gins à joke qui gaingne'te coèr  moinss. Bec in passant à unne gin conme ho qu'ej connaois et eq j'ainme granmint.

Chi t'es un mordu del politique et eq t'os un molet d'argint, tu pux, ti, et foaire plaisi in allant voter pour foaire perde unne gin eq t'ainmes mie.

Et aprè ? Quoé qu'is font ed ches deus euros ?

P'tête conme ches listes ed ches gins qu'ont voté ! Is les utilise'te.

In vrai, os sonmes mie obligés ed voter pour n'importe quoé.

Busez bin.