Os sonmes libe ed nos esprimer.

Sét janvié deus-mile-tchinze.
Din min poaiyis, os sonmes libe d'écrire, ed dessiner, ed pinser et d'causer ed quoé qu'os voulons, quanq os voulons. Os sonmes libe ed nos esprimer.
Ej préfère moérir dbout qué d'vive à gron.

mercredi 29 avril 2015

Pour bin apprinde à ête sérusyin

J'os unne fille qui ouvre granmint pour ête un jour sérusyin pour ches éfants.

Granmint malaisié, mais ej croés qu'alo vo i arriver. Vu kmint qu'ale ouvre granmint.

Etpi lo, min fiu, chin frère, l'o aidié.

I ch'o berzillé ech man et o, apré, dmindé à ch'soeur d'i dessiner ches os dech man, chu chin plate.

Fin boinne idée ! Ale o réussi. Rbée ! Ch'est quanq ale dessine.


Sapré frère ! I ch'keuproait un bro pour aidier ech soeur.

Mais pour ches piés, minme chi os disons qu'os connoaissons tous des gins qui nos les berzille'te, nos piés, os avons mie quoé qu'i feut amon not moaison.

Chi, ti, t'os ho amon ti, écris mi.

Merchi  d'avinche.

mardi 28 avril 2015

Ches cousins m'surprinde'te

Ej t'in os causé un keup o deus, dechl'association del famille qui publie, deus keups pèr in, ech Bojour ches cousins.

J'os érchu un nouvieu numéro, ièr.

Et ej l'os lu, tu t'doutes bin. Ureusemint qu'ej su in vagances uit jours !

Unne premiére surprinze ndan : ches cousins organise'te unne fête pour ches ages ed min frère, ech chonc juillet.

Apré, un fiu dech soeur à m'mère et dech frère à min père a écrit un article chu ch'vie d'achteure et chu ches taïons. Qui sont ches miens étou, dech keup. Min cousin proche m'o foait granmint plaisi.

Feut eq j'i diche quanq minme, à min cousin et à ches eutes qui lise'te echl'article, eq nos taïons avoai'te étou un tiot live chu unne tiote tabe din leu cambe. I pèroait, eq m'o dit min tiot frère. Ej vux pèrvenir, ch'est tite dech tiot live qu'est noèrt. Min frère m'l'o acaté et ej le lis, mais est mie aisié à comprinde, vu eq ch'est un viu live.

Bec à ch'cousin et merchi à li.

Etpi, eute surprinze din ch'bojour ches cousins, unne photo. Ch'est mie l'photo qu'est unne surprinze, ch'est ches gins edsu.

Unne photo avuc granmint ed cousins, comme os disons din chl'association. Dsu, ej voés unne tète qui rsanne à ch'fiu din frère à m'mère. Avuc un galibié ed deus o troés ins à gron. Ej connoais mie tous ches gins dechl'association, et ech cousin lo, i o eds innées ej l'os mie vu. Ch'est seuremint mie li.

Ej lis d'eutes articles, pi jé rviens chu ch'photo. Bin, lo, os diroait ech mèri d'unne soeur à m'mère. Chti qu'avoait keupé echl'herbe din ch'gardin d'em mère, in marche. Pi lo ! Os diroait ech frère ed min père et dech père à ch'cousin qu'o écrit un article din ch'jornal ed l'association.

Alorss, jé rbée bin tous ches gins chu l'photo. Granmint ed surprinzes. Em mère, assise avuc ech soeur. Pi lo, chu ch'minme ring, ech père ed min cousin qu'o ch'galibié avuc li, ech fanme à min onke, mère ed min cousin, un cousin à m'mère et à ches frères et soeurs, unne cousine, pi coèr unne eute. Et quanq minme granmint ed gins qu'ej connaois mie. O eq j'os mie rconnus. Qu'i vuche'te bin m'estchuser.

Ej su ureus d'avoèr erchu ech jornal. Merchi , coèr un keup, à ches cousins qui font ho.

Un numéro o wardé, comme ches eutes. Donmage qu'unne cousine, fille d'un frère à m'mère qui, li,  o cangé d'adresse, n'l'o mie erchu, ale. Qu'i  écrive'te, din ch'Boujour ches cousins.

Boinne lecture,
Becs à tertous.

lundi 27 avril 2015

Ech scieintifique

In ouvrant, j'os l'canche, des keups, ed rinconter des gins bins.

Des keups, i o des scieintifiques. Des gins qui buse'te, qui trache'te des coses nouvèles. Et des keups, minme, qui truvoe'te.

Mais i o quèks jours, j'in o vu un qu'avoait unne tète bin foaite et qui ouvroait din unne université. Ch'est pour ho qu'il étoait invité.

Vu quoé qu'ej vos écrire apré, ej pux mie t'dire ech nom del ville dechl'université.

Echt'onme, i connoaissoait bin ches noms ed ches lvures, minme in latin, mais i pinsoait mie à chin tchu.

Tout l'apré-nonne, ech gins o étè comme ho. Ches eutes ont rin dit.

Et ti, quoé eq t'éroais dit, o foait ?

Rbée ! Ch'est ech scieintifique.


Mi qu'o, achteure, un appareil photo din m'poke, ej mé su dit qu'i falloait qu'ej té méche, dech verbe mette, unne photo d'ho.

Fin éspécial.  

dimanche 26 avril 2015

Pour bin atcheuiller

... feut bin ch'comprinde.

I m'sanne, ch'est mie seur, qu'un jour ej t'os causé d'unne conmarade à min fiu, qui vit in Ingueltère, qu'étoait évnue à m'moaison et qui vouloait m'apprinde un molet à causer chinoés.

Ale est évnue qu'un keup, et j'os mie bin apprins ech chinoés.

Dech keup, innuit, j'os à un eute conmarade à min fiu qu'est lo, qu'est, li, chinoés, et i feut qu'ej cause avuc li in inglés.

Chin ho, os éroème rin à nos dire. O in vrai, os pourroème rin nos dire.

T'os comprinds o i feut eq jé rkminche ?!

Tiote inglèse, tu rviens quanq tu vux.
Ech chinoés , tu pux rester et m'apprinde à causer chinoés.

Boin diminche à tertous.

samedi 25 avril 2015

Juliette

In déchimbe, j'avoais dmindé à ch'Père Noë unne plake ed Juliette Greco, avuc ches fins boinnés canchons dech canteuse.

Ech Père Noë m'l'o mie apporté.

Ej su un molet déchu. Ej mé dminde kmint qu'i coésit ches cadieus, ech Père Noë !

I o eds innées, j'avoais intinud des canchons ed Juliette Greco amon min bieu-père. Et i m'sannoait qu'i avoait ed boinnés canchons.

Ièr, mdame Greco o coèr canché, à quater-vint-uit ins. Bin.

Ech plake, ej vos m'l'acater mi minme.

Avant qu'i o mie ed plakes in à vinde. Avant, étou, eq Juliette ch'in vo pour toudi.

vendredi 24 avril 2015

Dis jonnes

... inter douse et tchinze ins sont din un train. Et vi'te ndan comme chin i étoai'te tout seu. I ose'te minme funmer unne cigarette din ch'train.

Quoé foaire ?

Ech contrôleu dech train est li étou tout seu. Et ches jonnes i font bin comprinde qu'i sont lo et qu'i sont libe ed foaire quoé qu'i vute.

Et mi ? Mette unne trimpe à un o deus, ej pourroais. Minme à quat o chonc, p't'ête à ches dis.

Mais dman o l'eute smangne, ches nasus rvaront avuc d'eutes jonnes, mais ed vint ins et miu. Et mi, ej sro toudi din ch'train et sro toudi tout seu pour m'définde.

Brin ed brin.

Cros dinger pour tertous.

jeudi 23 avril 2015

Unne corde ed chonc mètes

Pour acater unne corde ed chonc mètes, i feut tracher granmint. Mais tu définis pèr truvoèr.

Alorss, quanq t'os du mau à truvoèr quoé eq tu vux et eq tu truves quoé eq tu vux, feut in profiter.

Pèr eximpe, ch'corde ed chonc mètes ! Chi tu l'aotches et qu'i o un mète qui trine pèr tère, et corde est à quat mètes de heut, mie à chonc.

Alorss ! pourquoé avoèr acater unne corde ed chonc mètes ? T'os mie un arbe avuc une branke à miu ed chonc mètes ed heut ? Os sroait miu.

Est vrai étou, comme disoait min père, eq quanq t'os foait dis pompes avuc tes bros, tu pux in foaire chint. Min père étoait un philosophe. Donc, chi t'os grimpé un o deus mètes, tu pux in grimper dis.

A buser.

mercredi 22 avril 2015

Ech train prind l'ieu

Comme Félicie, din unne canchon.

Ièr, foaisoait bieu tans. Mais quanq ej monte din ch'train, i avoait de l'ieu pèrtout.

Ho m'o permis ed foaire quèks photos qu'ej fro p't'ête qu'un keup din m'vie




Ech photo d'apré, ch'est pour eq tu voéches eq j'étoais mie tout seu din ch'train.


Feut-i eq j'acate des bottes ?

mardi 21 avril 2015

Débrinche

- "Débrinche, débrinche tout,
Ervénons à nos."

Qu'ale cante Frinche Gall, din unne canchon ed mile-nu-chint-quater-vint-quat qui s'lonme, ch'est seur, "débrinche".

I m'sanne eq ch'est unne canchon inter deus gins qui s'ainme'te.

Ièr, j'os intindu qu'un sérusyin avoait dit à unne infirmière :
- "Débrinchez mdame Bidule*".

Rin à vir avuc l'canchon. Rin du tout.

Et j'os intindu étou eq ch'est p't'ête souvint qu'un sérusyin dit ho à unne infirmière.

A vos ed buser.

* Bidule est mie ech vrai nom de l'fanme.

lundi 20 avril 2015

Concours ed photos

Innui, ej té propose un concours ed photos, mais avuc rin à gaingner. Seulemint em foaire plaisi in disant quoé eq t'ainmes ech miu.

Toutes ches photos sont chu l'ieu.

Avuc un nombe différint pour chatchune. Chi tu vux juer, tu m'mets ech nombe dech photo eq t'ainmes ech miu in commintère.

Unne

Deus


 Troés

 Quat

 

Chonc

 

Sis

 
Sét

 

Uit
 

Nu


Dis


Onze



Douse




D'avinche, ej té rmerchie d'avoèr jué.

Bec à ti.

dimanche 19 avril 2015

Ech roèyeume

Ch'est ch'nom d'un live, boin qu'i m'sanne, qu'ej viens d'acater à m'fanme.

D'Emmanuel Carrère, omne dech fanme, Héléne, étou écriveu.

Ech conte ?

- "A un momint d'em vie, j'os étè chrétien. H'o duré troés ins. Ch'est passé.

Vint ins apré, ..."

Ech gins, i t'esplique eq d'eutes gins i ont dmindé un jour ed foaire un film chu des morts qu'i  rvaroai'te in vie et qui sroai'te normaux. Mais ches gins qui eux étoai'te eux toudi in vie sroai'te surpris et minme épeutés ed les vir. Emmanuel écrit qu'il o kminché ech film pi arté.

Pi un jour, in causant, et in mingeant, avuc des gins, i ch'o dmindé :
- "Mais quanq ches gins ont vu rvénir Jésus, ho du leu foaire l'minme keup ! Un mort qui vit, normalemint ?!"

Alors, echl'écriveu o kminché à intchéter. Et à écrire ech live.

Ho t'baille invie de l'lire ?

Mi, ouais ! Apré qu'em fanme l'euche défini.

Sis-chint-vint pages apré, tu vos savoèr. P't'ête.

Boin dminche à tertous.


samedi 18 avril 2015

Os sonmes in avri

...edpi miu ed tchinze jours.

Et comme i foait du solé ed pi quèks jours, ches lanchrons, bin gannes, sont sortis.

I o un in, ej t'in os causé, pour foaire del confitchure. Ech cramaillote o, mié ed lanchrons.

T'os p't'ête rin foait in deus-mile-quatore ! Foais in cht'innée. Feut qu'i aie du bieu solé et qu'i foaiche keud. I sanne eq cho sro mie o innui pèrtoute in Frinche, mais patieinche.

vendredi 17 avril 2015

Unne tiote fille est morte

Avant-ièr, apré-nonne, unne fille ed uit o nu ins, ho dépind ed ches journaleus, est morte. Etrannée pèr un onme. Un polonais qu'étoait mie seu mais tout seu.

Ch'est granmint triste.

Par hasèrd, ech minme jour, au vèpe, i avoait à ch'télé, un film qui lonme "ech rnèrd et chl'éfant", film ed deus-mile-sét avuc ed bèlés images. T'os rbéïé ?

I oq quanq minme quèk cose qu'i n'vo mie : tu voées, din ch'film, unne tiote fille ed dis ins inviron, qui proméne toute seu in forêt, loin de s'moaison, i sanne, et qui jue bin avuc eds animaux sauvages.

Ej pinse qu'achteure, et surtoute quanq tu voées quoé qu'il est arrivé à ch'tiote dech Pas-ed-Calais, i feudroait prévnir ches éfants eq ch'est mie pour ed vrai. Apré, ches jonnes qui rbé'te ho vont p't'ête truvoer ho fin bin, et vouloèr foaire comme l'tiote.

I o dinger. Malureusemint.

Merchi d'i buser.

Ej pinse granmint à ches pèrints de l'tiote qu'est morte avant-ièr, fin jonne.

Foaisons atincion à nos jonnes.

jeudi 16 avril 2015

Picier contre unne grille

Ch'est possibe. Mais i feut foaire atincion.

Des keups, i put i avoèr ed l'electricité din ch'grille, et tu vos t'in souvnir granmint ed tans.

Chi t'es seu comme un polonais, eute eximpe, tu pux n'mie vir que l'eute côté dech grillage, i o un train arté chu ches voées, avuc des gins ndan. T'in os p't'ête rin à foaire, vu eq t'es seu. Mais mie ches gins dech train.

mercredi 15 avril 2015

Ju ed lettes

Ch'est un ju o i feut foaire des mots avuc des lettes eq tu prinds, chin les vir. Tu doés in avoèr sét quanq ch'est possibe chi i o coère des lettes à prinde.

Tu jues chu unne grille ed tchinze cases chu tchinze cases.

Chcrabe. Ch'est ch'nom dech ju. Ho vient de "ech crabe", du picard. P't'ête eq ch'est vu eq ches mots i rsanne'te à un crabe.

L'eute jour, j'os foait quèks pèrties. J'os tout perdu. I falloait foaire ches mots in frinchoais. Granmint malaisié pour mi.

Ej busoais in picard et i falloait eq j'écrive in frinchoais.

Vake ; in frinchoais, il éroait fallu chonc lettes pour moinss ed points. Mie autoriser à l'mette.
Roke, keuper, planke, loke, kerpète, keuchette...

Warder, wassingue, watieu, wèpe et weufe. Minme cose.

Viuzrie, zièpe, ziu. Coèr un keup, ej pouvoais mie les poser chu ch'ju.

Ches frinchoais i sai'te mie quoé foaire ed ches w, z, k, mais i vu'te mie qu'ej mette mes mots avuc ches lettes lo.

J'os perdu. Et gins avuc qui ej juoais et eq j'ainme granmint savoai'te mie bin causer et écrire in picard.

Mais ej su ureus d'avoèr jué.

Ej reuve qu'un jour, not poéyis, ed Toulouse, Conques, Lille, Morgoat, Souffelweyersheim, La Baule, Marseille et Pontarlier pèr eximpes, jura à ch'ju ed lettes, in picard.

mardi 14 avril 2015

Différinche inter poéyian et poéyisagisse

Sinmdi, j'os étè vir em mère. Et j'pinsoais ête obligé ed tonde ech pelouse.

Mie dzoin ! Ch'étoait djo foait edpi troés jours.

Un onke à mi, onme d'unne soeur à m'mère, étoait vnu in vagances quèks jours avuc s'fanme, et avoait gintimint tondu ech pelouse.

Il étoait pèrti quanq ej su arrivé. Ej l'érmerchie granmint. Dech keup, avuc m'mère et min frère qu'étoait lo étou, os avons jué à ches jus ed lettes pour foaire des mots, chi possibe ed sét lettes.

Mais causons ed min onke ; il étoait poéyisan avant d'ête un jonne viu.

Un poéyisan, quanq i keup l'herbe, ch'est pour l'bailler à ches vakes. Un poéyisagisse, li, quanq i keupe l'herbe dvant unne moaison, ch'est pour foaire bieu. Ch'est pour ho qu'i keupe parallèlemint à ches fernètes de dvant.

Sapré onke ! Mais i m'foait granmint plaisi quanq i vient, avuc s'fanme, vir em mère. I put érvénir, chi i vut, tous ches tchinze jours. I apprindro à miu tonde. Et m'mère foait du boin ju.

Becs à li, s'fanme et à tertous.

Chi t'os tes ages innui, bec à ti, surtoute chi t'os trése ins et eq t'ainme ches maquereaux sauce moutarde.

lundi 13 avril 2015

Tou seu

..chu tère.

I o des gins qui sont tou seu à vive chu tère, qu'i pinse'te, o qu'i doé'te pinser.

Eximpes :

- T'es din ch'train, timpe au matin, t'os éteint ches lampes pour dormir, et tu dors. D'un keup, t'os un gins qui intre et qu'alunme l'lampe, chin rin té dminder. Il est tou seu, i sanne, chu tère et din ch'train.

- Tu pux étou des keups vir l'minme cose din unne moaison. Tu n'os un qu'alunme l'lampe, li étou chin rin dminder, et minme chi i o un bieu solé et qu'il est trése eures.

Quoé foaire ?

Rin !

L'eute jour, apré avoèr écrit echt article, au vèpe, din ch'train in rintrant, unne fille lit "N'éteins mie el leumiere., ed Bernard Minier. Hasèrd ?!

Vlo qui foait mie plaisi mais quanq minme rire.

vendredi 10 avril 2015

Ech canchon ed ches blés ed dor

Belote, quanq ech lunne lunme
Ech plaine avuc ches bruits mélodieux,
Quanq echl'étoéle dech mystère
Rvient sourire à ches amoureux,
Os-tu, des keups, chu ech colline
Parmi ches souffes caressants,
Intindu ech canchon divine
Eq cante'te ches blès frémichants ?

Belote, quanq ech soir deschindro chu el terre,
Et qu'ech rossignol varo canter coèr
Quanq ech vint souffléro chu ech verte bruyière,
Os iront acouter ech canchon ed ches blès ed dor !
Os iront acouter ech canchon ed ches blès ed dor !

Os-tu, des keups, dsou ech ramure,
A chl'eure où cante'te ches épis,
Acouté leu joéyeux murmure
Chu ch'bord ed ches vallons indordelés ?
Connoais-tu ech voéx avante,
Qui rvient, à ch'brunne,
Canter pèrmi ech moédeu keude
Des rfrains palpitant d'amour ?

Belote, quanq ech soir deschindro chu el terre,
Et qu'ech rossignol varo canter coèr
Quanq ech vint souffléro chu ech verte bruyière,
Os iront acouter ech canchon ed ches blès ed dor !
Os iront acouter ech canchon ed ches blès ed dor !

Belote, alons à ch'nuit close
Reuver à ches canchons dech boin tans
Pindin eq des parfums ed rose
Varont imbeumer nos vint ins !
Ainmons dsou ches rameaux superbes
Vu qu'ech nature éro toudi
Dech solé pour dorer ches gerbes
Et des roses pour nos amours !


En pinsant à ches gins qu'ainmoai'te ech canchon lo. Et à m'mère.

jeudi 9 avril 2015

Ech viu camimbert


J'écris viu, mais il étoait mie chi viu qu'ho, ech camimbert lo. In vrai, os l'avoème acaté in févrié et il falloait minger avant ech vint-sét marche.

Os avons kminché à l'minger ech vint-sis. Marche, mie févrié !

Oh ! qu'il étoait boin ! Edpi trinte jours qu'il attindoait, au frais, qu'os nos otchuponche ed li.

Chi tu pux, foais comme mi. Pour del vianne ed bu, ch'est l'minme cose.

Becs, surtoute à m'fille qu'o ches ages innui et qui sait fabritcher ches camimberts.

mercredi 8 avril 2015

Bailler à minger à m'fille

Em trosienme fille foait coèr eds études. Et ale o granmint à apprinde.

Alorss, sinmdi, comme ale étoait amon nos, j'i os préparé ed quoé minger, au matin.


Ale étoait ureuse, comme un pichon, d'avri, din l'ieu. Surtoute avuc un keup ed rouve à boère.

Corage à tertous. Prindez des forces.

mardi 7 avril 2015

Pour ête ureus in ouvrant

J'os truvoé unne nouvèle manière d'ête ureus in allant ouvrer : avoèr un appareil photo din m'poke.

Edpi tchinze jour, j'in os un.

Din ch'train, in ville o, quanq j'ouvre, ej pux prinde des photos. Et j'su ureus de l'foaire.

Feut qu'ej foaiche atincion ed mie mette des gins qui pourroai'te ch'érconnoaîte chu ches photos.

Ej pux minme, chi ej vux, em fixer eds objectifs. Photos ! Ch'est une cacouille.

I o vint-chonc ins, ches appareils photos étoai'te cros et tu poaiyoais ches photos. Achteure, avuc ech numérique, t'os ed tiots appareils qui pu'te foaire des fins boinnés photos. Et tu pux supprimer ches méchantes photos eq tu foais.

Quèks eximpes.








Ti étou, proméne té avuc un appareil din t'poke, et foais ed boinnés photos. Boinne canche.

lundi 6 avril 2015

Ech quèrt d'eure

Sinmdi, timpe au matin, chu RadioFrinche :

- "Comme os manifestons, os foaisons un quèrt d'eure d'informations toutes ches dmi eures."

Un quèrt d'eure d'informations, un quèrt d'eure ed musique. Un quèrt d'eure d'informations, un quèrt d'eure ed musique.

Chi tu buses un molet, is pourroai'te dire étou :

- "Os foaisons un quèrt d'eure d'informations un quèrt d'eure chu deus."

I m'sanne !

Ech frinchais est vraimint malaisié à apprinde et à causer. Ureusemint qu'i o ech picard.

dimanche 5 avril 2015

Verdi saint

J'ainme granmint ech verdi saint, avuc ech lecture chu Jésus qu'est crucifié, Pierre, chin boin conmarade qui l'o quanq minme renié avant qu'ech co cante troés keups.

Mais edpi, troés ins, ej su mie allé à ch'messe dech verdi saint.

Pourquoé ? Ej su libe ed foaire quoé qui m'foait plaisi !

Min cros problinme, ch'est ches méchantes eures ed messe. Ed puss in puss souvint, ches messes ed Pâke sont à dis-nu eures, des keups minme, dis-uit eures et trinte minutes. Minme cose pour ech messe ed Noë.

Mais pourquoé, sapré boin sang ?

Pour foaire plaisi à ches vius !

Et ches gins qui, comme mi, ouvre'te ?

Cht'innée, i o in pu, des gins qui font des jus pour ches éfants au vèpe, jus qui n'ont rin à vir avuc Pâke.

Mie possibe ed continuer comme ho. Lire ches contes ed Jésus o aller à l'messe, mie l'minme cose.

Boinne Pâke à tertous.

samedi 4 avril 2015

Min co n'cante pu

Edpi quèk moés, ej constate eq min co n'cante pu. O n'vut mie canter. J'in sais rin.

Ch'est un vrai problinme ; pour s'déjoutcher au matin, kmint ch'réveiller, chin cant ed co ?

Min co est bieu. Ej lé warde, mais quanq minme ! J'espère qui fro coèr des tiots, p't'ête un co qui un jour cantero, à ches glinnes. Autremint, i passero p't'ête din l'castrole.

 Apré, ch'est vrai eq ches sinmdi o diminche, ch'est bin miu ed rin intinde. Minme edpi ech gardin.

Boinnés fètes ed Pâke à tertous. Boins us.


vendredi 3 avril 2015

Ches vagances d'école

Eq ch'est bieu et bin ches vagances d'école ! eq di'te ches éfants, et des keups, ches pèrints.

Mais innui, j'os lu eq ches minisses, qui vu'te toudi laicier leu nom din l'histoère ed Frinche, vont cangé ches périodes ed vagances.

Dech keup, Anmyin, Lile, Quimper sront in vagances in minme tans eq Nantes. mais mie avuc Toulouse, pèr eximpe. O, mie avuc Dijon, eute eximpe.

Tout ho pour eq ches gins qui vive'te in ouvrant avuc le ski et ches vagances lo vive'te miu. Surtoute in avri.

Mi, ej pinse eq pour miu rintabiliser ches trains, os pourroème, pèr eximpe, foaire ouvrer ches gins ed quat eures à douse eure, ed uit eures à sése eures et étou ed douse eures à vint eures.

Ah ! Ches boins minisses !

Magine in vrai eq t'os un neveu à Caen, à Blagnac, à Villers Bocage dech Somme et un fiu à Dôle, unnne fille à Grasse, alorss is voéront mie souvint tous à ches vagances.

Fin donmage !

jeudi 2 avril 2015

Savoèr rire

... ch'est bin.

Ièr, j'os livré douse tonnes ed maquereaux sauce moutarde à unne nièce qu'ainme ho. In vrai, em nièce o ieu unne lette qui i disoait qu'ale alloait rchuvoèr ches douse tonnes ed pichon.

Feut qu'ej té dise qu'em nièce, qu'est fin jonne, reste in appèrtemint avuc ches pèrints, chin frère et ch'soeur.

Un appèrtemint, mie unne moaison.

Eh bin ! Em nièce o ri. Ches pèrints étou. Tan miu ! Ch'est bieu achteure ed vir des gins qui sai'te rire.

Mais quoè qui front quand un gins sonnera dman verdi à leu porte avuc ches douse tonnes à ringer ? Ureusemint eq j'os mis étou unne palette ed muscadet, pour calmer ches pèrints.

Bec à eux et à tertous.

mercredi 1 avril 2015

Mie croéyabe mais vrai

Din unne ville ed Frinche qu'ech pèrti politique fin à,droète, et fin nationaliste, dirige edpi unne innée, i o unne fanme, élue, qui s'lonme Fuhrer.

Ho foait mie rire, et t'os du mau à m'croère ?

Ale est adjointe ; ej connaois minme un gins qu'o étè mèrié par ale. Sapré souvnir dech mèriage.

Tu rbées ech calendrier et tu t'dis eq ch'est un pichon d'avri. Tu pux buser.