Os sonmes libe ed nos esprimer.

Sét janvié deus-mile-tchinze.
Din min poaiyis, os sonmes libe d'écrire, ed dessiner, ed pinser et d'causer ed quoé qu'os voulons, quanq os voulons. Os sonmes libe ed nos esprimer.
Ej préfère moérir dbout qué d'vive à gron.

dimanche 31 janvier 2016

Ete tout seu

"L'solitude est l'cose est puss malaisié à protéger" ; Qu'i pèroait qu'o écrit Michel Déon.

I o des gins qu'ainme'te ho, et d'eutes qu'ainmeroai'te vir unne gin ed tans in tans.

Boin diminche,
Becs à tertous

samedi 30 janvier 2016

Sapré reuve

Ièr, timpe au matin, ej disoais adé à ches gins avuc qui j'ouvroais. Pour ho, j'avoais kmindé à m'boulindgerie chint-chincante tiotes viennoèseries.

Mais, quanq j'arrive à Anmyin, ej mé su mis à braire, vu eq j'avoais oblié d'aller les tracher.

In vrai, ho m'o déjoutché ; J'étoais in route à reuver. Ureusemint !

Aprè, ej su don allé ouvrer.

Et in voéture, j'os busé à tout quoé qu'il falloait qu'ej prinche : ches plats, ches tiotes gates in plastique, ech chuke, ches tchuillères et ...  Et brin ! J'os oblié, pour ed vrai, ches gatieus amon l'boulindger.

Alorss, j'os foait dmi-tour. A vint kilomètes d'em moaison, et à soéçante d'Anmyin. J'étoais mie fièr ed mi. Mais finalemenit, tout cho bin défini.

Qu'i m'o conté min frère.

vendredi 29 janvier 2016

O qu'os causons picard

Os vos êtes p't'ête djò dmindés ò-jou qu'os causons ech picard eq j'ainme vos apprinde.

In Picardie ! Mais aprè ?

Kminchons pèr vos rdire ò s'truvoe not bèle Picardie : din ch'nord del Frinche, à l'ouest del'Bergike.

I o ech Picardie administrative qu'existoait avant ech premier janvié deus-mile-sèse. Qu'existe toudi din min tcheur.


Etpi, i o unne boinne pèrtie dech nord del Frinche et unne tiote del Bergike ò ches gins cause'te, in vrai, causoai'te tertous ech picard, i o eds innées.

Achteure, h'o bin cangé, mais i in o coèr. Et ureusemint.

Mais edpi miu ed deus ins qu'ej écris chu ch'blog, j'os apprins eq des gins din tout ech monde l'lise'te. J'os cartchulé qu'i avoait miu ed chincante-troés poaiyis din ch monde ò des gins avoai'te rbéïé min blog.
Chi i o mie ches pôles, ch'est mie à keuse dech rékeufemint dech climat. 
Ch'est un obli d'em pèrt. Em'estchuses.

Alorss, jé dminde qu'ech picard fuche langue internationale. Pour, étou, rinde ech monde miu régalant.

A moinns qu'i n'o un qui voéyage granmint et qui m'foeche des cacouilles, conme avuc ech nain dech père d'Amélie Poulain !

jeudi 28 janvier 2016

Ervénir à l'vie

- "Que chti qu'o janmoais titubé m'rue l'première bière."

Qu'o dit Renaud, ch'boin canteu qui sait quoé que chucheus vut dire. Malureusemint.

Ho rsanne à l'vieille phrase ed miu ed deus-mile ins, "que chti qu'o janmaois péker rue l'première pière", d'unne gin qu'ainmoait mie ches pékeus, i sanne,

Ervénons à Renaud.

I sanne étou, ureusemint pour ech canteu et pour nos, qu'il o arté ed boère ed l'alcool. Et il écrit à nouvieu des canchons. A acouter. Os in rcauserons p't'ête, ed ches nouvèlés canchons.

Pour Renaud, à soéçante-troés ins, ch'est un rtour à l'vie. Chi os pouvons dire ho.

Ech papar-médicamint

Mardi, i n'o qu'ont fété ches chonc ins d'un tiot. Conme tertout l'foaisons avuc nos éfants, ed chonc ins, o puss o moinss.

Mais lò, ech tiot ed chonc est spécial : ches gins di'te eq ch'est un papar-médicamint. Il o étè foait pour dgérir s'soeur qu'avaoit un mawais sanke.

Et ch'tiot o réussi. Bon ! Li o rin foait ; Ch'est seulemint ches séruzyins qu'ont coési ed foaire naite ech papar et qu'ont ouvré.

Ches pèrints di'te eq ch'est un mirake. I ont lonmé leu éfant "Umut", qui, in turc, vut dire espoèr. S'ont bin foait.

Ch'est fin bieu à intinde o à lire. Mais, ches séruzyins di'te eq malureusemint, ch'est fin malaisié à foaire et que terout o mie l'canche ed ches pèrints d'Umut.

Donmage ! Mais i o ed l'espoèr.

mercredi 27 janvier 2016

Achteure

...ò j'écris, ej sais qu'i o un anméritchin et un allemand qui rbé'te min blog. Ej les salue bin et leu dis merchi.

Ch'est echl'instant présint. L'est court, conme toudi.

Et din dis ins

L'eute smangne, ranmintuvoés-ti, mes bieus-frères, ches bèlés-soeurs, m'fanme et mi avons foait unne crosse cacouille à m'bèle-mère préférée, l'jour ed ches ages. Quater-vint ins, qu'ale o ieu !

Et j'avoais écrit qu'ej te conterai p't'ête un molet. Eh bin vlò ! un fin tiot tans dech jornée.

M'bèle-mère étoait fin ureuse et o ieu du mau pour dormir l'nuit d'aprè. Nos étou, os sonmes ureus d'i avoèr foait plaisi.

Un momint, quanq os buvoème un ju, au matin, i n'o un qui i o dit :
- "Din dis ins, os t'inménerons in boète."

Ches boètes, ò ches gins vont dinser ches verdi et surtoute ches sinmdi. Qu'i pinsoait seuremint, chti qu'o dit ho.

Mais quanq tu buses un molet, tu té dmindes chi ch'étoait à dire conme ho. Mi, bieu-fiu, j'éroais mie pu ò j'éroais mie osé. O surtoute, i n'o qu'éroai'te mie ainmé.

mardi 26 janvier 2016

O qu'i feut ouvrer

Merkerdi, un bieu-frère, qu'ainme bin ch'Cognac et qu'ainmoait ches uîtes alorss eq ches uîtes sannoai'te mie l'ainmer, nos disoait avoèr un jour conté in voéture à ches fius et unne nièce quoé eq j'os rprins lò in dsou :

- "Unne gin esplique s'vie :
Quanq j'os truvoé à ouvrer à Vire, j'os étè viré.
Quanq j'os truvoé à ouvrer à Limoges, j'os étè limogé.
Quanq j'os truvoé à ouvrer à Lourdes, j'os étè lourdé.
Et lò, j'os truvoé à ouvrer à Castres."

Ech nièce, trèse ins, i dit alorss :
- "Min onke, j'os mie comprins quanq t'os causé ed Limoges."

Et ti, min boin lecteu, t'os tout comprins ?

Socialissemint vot

- "Canger l'durée dech tans à ouvrer n'est pu un problinme" o dit not premier minisse, ièr lundi.

Pauve Martine ! Minme ech premier minisse d'achteure, qui est, conme ale, un socialisse, vut bin canger, o arter pourroème-nos comprinde, ches trinte-chonc eures.

- "Ch'est ech tcheur ed l'économie" o coèr dit ech premier minisse.

Ech keup, ch'est seur : ches trinte-chonc eures sont mortes.

Merchi à Bébert, quater-vint-sét ins, qui continue d'ouvrer pour ches socialisses. Conme quoé !

lundi 25 janvier 2016

Jou eq tu connoais Samara

Pour tous ches gins qui ainme'te l'Picardie, Samara, ch'est aux alintour d'Anmyin. Ch'est un parc avuc des coses del préhistoère, pour vir ou apprinde kmint ches gins vivoai'te i o quèks millons d'innées.

Ech nom ed Samara vient ed Samarobriva, viu nom d'Anmyin, qui vut dire "pont chu l'Sonme". Samara vouloait dire Sonme, et briva, ech pont.

Alorss, ièr diminche, quanq m'fille m'o téléphoné pour m'dire qu'ale alloait vive à Samara et qu'ale étoait fin ureuse, j'étoais, mi étou, ureus.

Pi, ale m'o esplitché eq Samara, ch'est in Russie. J'os prins unne carte et rbéïé. Samara est inter Ulyanovsk et ch'Kazakstan, à mile-chonc-chint kilomètes à l'est ed Moscou.

M'fille vo i ouvrer in juillet. Ale sro rvenue pour ech moés d'eu. Ej su ureus.

Et ho m'esplique pourquoé eq ches russes rbé'te granmint min blog ; is ainme'te l'Picardie.

Pour gaingner un molet d'argint

... des jonnes ed vint à vint-chonc ins et miu ouvre'te pour poéyer leus études.

Alintour ed vint-chonc ins, is pu'te minme, des keups, ête professeu din unne fac, école publique pour ches jonnes qu'ont ieu leu baccaleuréat.

Don, ches jonnes ouvre'te pour poéyer leus études din unne fac. Et is vont pouvoèr poéyer leus études.

Mais !

Ches facs kminche'te à poéyer ches jonnes lò à pèrtir ed janvié, o minme févrié ed l'innée d'aprè *. Don, ches jonnes doé'te truvoer d'eutes coses à foaire pour gaingner ed l'argint in intindant eq ches facs les poéye'te.

T'os bin comprins ?!

Quanq is sront poéyer pèr ches facs, vu qu'is ont eute cose pour vive, is sront riches.

Pour mi, in vrai, ch'est scandaleus. P't'ête minme qu'un jour, ches facs diront qu'is sont in faillite et n'poéyeront mie ches jonnes.

*Achteure ò j'écris ho, ch'est coèr mie seur qu'is fuche'te poéyer in févrié !

dimanche 24 janvier 2016

Din ches forêts ed Sibérie

Ch'est un live écrit pèr Sylvain Tesson.

Tu connoais mie ch'live et mie Sylvain Tesson ? Bin donmage !

Pourquoé ?

Sylvain Tesson est un picard, né à Guise, din l'Aisne, ville ò i o un fin bieu familistère à vir.

Et Sylvain Tesson, i  voéyage granmint. Pèr eximpe, il o étè in Sibérie et o bin ainmé. Alorss, un jour, il est rtorné i vive sis moés ; inter févrié et juillet deus-mile-dis.

Il avoait tout fin bin préparé, et o tout conté in écrivant chake jour quoé qu'i foaisoait. Pi, il o mis tout ho din un live. A lire, chi t'ainmes vive tout seu.

Mi, achteure, j'os kminché à lire ech live. Malaisié pour mi, vu qu'echt'onme o écrit in frinchoés. Mais j'i arrive, et ho m'sanne fin bin ed vos in causer innui.

I foait granmint froéd in ivèr. Echt'onme keupe dech bo, pèke, lit, patine, mèrche et boés del vodka. Des keups, i rinconte des gins.

Aprè, à vos d'acater o imprinter ech'live.

Pour ti, min boin lecteu, ej pux minme t'dire qu'i éro din quèks tans un film. Je l'sais, vu eq ch'est l'soeur d'unne bèle-soeur qu'il foait.

samedi 23 janvier 2016

Chucheus o mneu ed train

Vlò quèk cose qu'ej mé dminde : ches mneus ed train sont-i des chucheus ?

Ho sroait possibe, vu eq ches trains sont chu des rails. I o don granmint moinss ed dinger qu'in voéture o qu'avuc unne autobu.

Don, i o ches rails.

Pourquoé qu'ej mé dminde chi ches des chucheus ?

Edpi eds innées qu'ej vos ouvrer in train, des keups, ch'train arte chin daraine voéture in station à chint mètes aprè, des keups ch'est ches premièrés voétures qui sont in station. Et ches daraines sont coèr à l'station d'avant. O casi !

Un jour, i o minme un train qu'o oblié ed s'arter din unne station. Ech mneu dormoait p't'ête ?!

In vrai, ej su seur eq ches mneus ed train sont mie des chucheus. Mais quanq minme, os pouvons s'dminder.

vendredi 22 janvier 2016

Em cambe

M'voéchi allongé chu min lit,
J'attindoais in reuvachant ed quoé eq j'ainmeroais,
Ej croésoais ches bros et ches gambes, pi,
Rbéïant ech plafond, ej pinsoais.

M'tornant chu m'panche o chu ch'dos,
Jé rbéïoais ches feuilles dinser pèr l'fernète,
M'maginant volant conme un oisieu,
Virevoltant alintour dech tronc dech hête.

Ayant pour seule invie ed m'indormir,
J'me contaois des contes, ej m'innuyaois ;
Ej me maginoais in train ed m'indordler
Et ho mèrchoait, ej m'indormoais.

D'un nveu ed miu d'onze ins et moinss et douze achteure, qu'o djò mèrché sèt-chint-chincante kilomètes  inter ech Puy-in-Velay et Roncesvalles in Espane.  Un nveu bin corageus, bin régalant et qu'o unne boinne tète, vu ch'qu'il o écrit.

Bec à li et tertous.

jeudi 21 janvier 2016

Météo in Frinche

Acoute bin ches radios et ches journaleus :

- "Dman, i fro bieu in Corse et à Marseille, froéd in Midi-Pyrénées, Limousin , Alsace et din ch'Nord, avuc des rimées timpe au matin. In Bretanne, Poaiyis-ed-Loère et Poitou-Charintes, i pluvro granmint au matin et fré aprè-nonne. In Aquitaine, Neurmindie, Picardie, Champagne-Ardennes et à Paris, ech tans sro voutè et i éro des keups eds oérèes."

Ej vos préviens, ch'est un eximpe. Mie ech vraie météo.

T'os bin acouté o lu echl'article ? I o rin qui t'os ébeubi ?

Achteure, ches régions ont cangé edpi ech premier janvié. Chi os rprenons echl'eximpe, ho bailleroait :

- "Dman, i fro bieu in Corse et à Marseille, froéd in Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, Aquitaine-Limousin-Poitou-Charintes, Champagne-Ardennes-Lorraine-Alsace et din ch'Nord - lò, ch'est ech dépèrtemint, mie ech région -, avuc des rimées timpe au matin. In Bretanne, Poaiyis-ed-Loère et in Aquitaine-Limousin-Poitou-Charintes, i pluvro granmint au matin et fré aprè-nonne. In Aquitaine-Limousin-Poitou-Charintes, Neurmindie, Picardie, Champagne-Ardennes-Lorraine-Alsace et à Paris, ech tans sro voutè et i éro des keups eds oérèes."

Tu comprins quèk cose ? Qué tans qui fro in Aquitaine-Limousin-Poitou-Charintes o in Champagne-Ardennes-Lorraine-Alsace ?

Qué tans qui fro à Dompaire, Ostabat, Varennes-in-Argonnes, Loulay ?

Alorss ! Mi ej dis eq ches journaleus qui annonce'te ches tans ont bin raison ed mie canger. O ches politiques ont p't'ête foait unne crosse berlure in étant pour ech cangemint.

Magine din Chincante-sèt ins, aprè un eute cangemint :

- "Dman, in Aquitaine-Limousin-Poitou-Charintes-Auvergne-Rhône-Alpes-Provence-Alpes-Côte-d'Azur-Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon,  i fro fin bieu, i pluvro et ech tans sro vouté. In Bretanne-Poaiyis-ed-Loère-Mitan-Neurmindie-Picardie-Nord-Pas-ed-Calais-Champagne-Ardennes-Lorraine-Alsace-Bourgogne-Frinche-Comté, i pluvro granmint au matin et fré aprè-nonne, et i fro bieu, i éro des rimées et eds oérèes.

Qui ch'ranmintuvro dech Ponthieu, dech Berry, dech Maine, dech Trégor, dechl'Aubrac, ed ches Vosges, dech Massif ed ches Ecrins o dech Bourbonnais ?

Fin donmage !

Mi, ej su lò pour n'mie oblier toutes ches bèlés régions et tiotés régions.

mercredi 20 janvier 2016

Ej vos o minti

... mais il le falloait.

Ièr, j'os mie étè achl'ôpital ; M'fanme et mie sonmes pèrtis pour foaire unne surprinse à m'bèle-mère préférée, mère d'em fanme. Ale o ches ages innui, et ale est née in mile-nu-chint-trinte-sis. Foais ech cartchul. Quater-vint ins !

Pour ho, i falloait mie qu'ech bèle-mère s'intchiète o s'dminde quoé, chi ale avoait téléphoné amon nos. Ch'est pour ho eq j'os minti.

In principe, innui, tous ches éfants, chin frère et s'fanme, mes bèlés-soeurs et mi arrivons à uit eures dech matin amon m'bèle-mère, pour kmincher pèr prinde un ju.

Ej vos conterai p't'ête un eute keup quoé qu'os avons foait aprè.

Mi, ej vos bin. Fuchez trantchille.

mardi 19 janvier 2016

Ej vos tout vos dire

... comnme l'font, o dvroai'te l'foaire nos présidints : Aprè-nonne, ej vos à chl'ôpital pour quèks jours.

Qu'ej fuche honnête avuc vos, ech séruzyin m'o dit qu'i avoait rin ed bin important conme mau. Mais i préfère qu'ej voéche à chl'ôpital.

J'os del canche : m'fanme vo vnir m'vir et pourro minme dormir din ches alintours. Ej su fin ureus.

In principe, verdi, ej sro à m'moaison. Mais j'espère truvoer un molet ed tans dman pour appeler m'bèle-mère préférée qu'o ches ages.

Becs à tertous, et n'craindez mie pour mi. Tout iro bin.

A béto !

dimanche 17 janvier 2016

Ech père Bonichon

Qui eq ch'est qu'ech père lò ? Mi.

J'esplique.

M'fanme, qui foait granmint ed coses, ch'est seur, din l'moaison, conme pèr eximpe, à minger, ech néttoéyage ed ches vétemints, ed ches fernètres et eutes, des keups avuc unne wassingue, dit qu'ale est ech mère Boniche.

Chi ale est ech mère Boniche, j'os décidé eq j'étoais ech père Bonichon.

Alors mi, edpi quèks innées, quanq ej foais étou, et souvint, ech néttoéyage, ej cante ech canchon lò :
"Ech père Bonichon,
Tu nos immerdes,
Ech père Bonichon,
Tu nos foais tchier".

Ech musique vient del canchon "Ménère Béringer", écrite pour René Béringer, minisse frinchais pi sénateur alintour ed ches innées mile-nu-chint.

Ch'est unne anecdote d'em famille et d'em vie pour mes boins et régalants lecteus.

Becs.

samedi 16 janvier 2016

Rprinde un keup ed blanc

Mi, j'in rprindroais bin un, ed keup ed blanc.

Soin ! Mie ech blanc eq tu mets mets din un verre et eq tu boés, minme chi, quanq t'in boés mie granmint, h'est bin régalant.

Nan ! Ech blanc chu ches bords ed ches voées o dsu ches abes ! Ches troés, quat chintimètes voère miu chi ch'est possibe, ed ches nèges conme os avons enfin vu ièr.

Ah, eq ch'est bieu ! Edpi ches tans qu'os l'attindoème ! Ej su ureus.

Bin ! Innui, ej vos étou prinde un keup ed blanc din min gasio, vu qu'os avons tous nos éfants et leu fin boin conmarade amon nos.

Etpi, i o unne tiote, qui nn'est pu unne ed tiote, qu'o ches ages innui. Et qué ages ! Vint ins. Ho s'arrose avuc eute cose qué de l'ieu.

Fin cros bec à ale, à ches pèrints, s'soeur, ches frères, sn'onke, s'tante, chin cousin et ches cousines, et ches taïons.

Et bec à tertous.

vendredi 15 janvier 2016

Edvinette ed Martine

... dech Nord. Qu'est vieille.

- "Qu'est différinche qu'i o inter un onme politique et un onme d'Etat ?"

Réponse ed mi, vu eq j'os comprins quoé qu'ale o voulu dire :

- "Ech nom ed famille. I n'o un qu'étoait présidint del Frinche à pèrtir ed mile-nu-chint-quater-vint-un, et l'eute qui l'est edpi deus-mile-douze."

Mais qui est cht'onme politique et qui est cht'onme d'Etat ?

jeudi 14 janvier 2016

Ches onmes célébes

Deus, quat, chonc, sèt et coèr sèt : ho put mie ête ches résultats dech loterie nationale, vu qu'i o deus sèt. Minme cose pour ches résultats ed courses ed kvaus. Et t'os raison ed pinser ho.

Ch'est ches dates ed janvié ò eq sont morts des gins célébes : din l'orde, t'os ieu Michel Delpech, canteu, Michel Galabru qu'o jué din ches cadoreus à Saint Tropez, Pierre Boulez, chef d'orcheste, Yves Vincent, qu'o étou jué din ches cadoreus à Saint Tropez, et André Courrèges, unne gin connue pour ches coutures qu'il o créées.

Ches pauves gins ! Des gins leu ont seuremint souhaité unne boinne innée, et quèks jours aprè, is sont morts. Feut dire, à pèrt ech premier qu'avoait granmint ed mau edpi troés ins, ches eutes étoai'te fin vius, alintour ed quater-vint-chonc ins et puss.

Prions pour eux et leus familles, et pour tous ches vius onmes célébes in vie. Tu rmèrqueros qu'i o mie ed fanme din ches premiers gins célébes et morts ed l'innée. O is sont djò mortes, o is sont mie célébes.

H'est bin vrai qu'os causons granmint ed ches gins célébes qui sont morts, alorss qu'i o mie qu'eux qui meur'te. Pinsons innui à tous ches gins qu'ont leu père o leu taïonne qu'est morte edpi tchinze jours. Mais chi is étoai'te mie connus.

mercredi 13 janvier 2016

Ed l'espoèr

Diminche au vèpe, m'fanme o érchu un message d'unne bèle-soeur chu chin téléphone portabe.

Chi t'os unne bèle-soeur, ho t'arrive p't'ête étou. Ho foait plaisi.

Mais lò, i o un problinme : m'bèle-soeur est morte in join. Alorss tu comprinds qu'em fanme o étè granmint surprinse.

Pouvoème-nos avir ed l'espoèr ?

Os pouvons croère in ch'christ et ech résurection, mais ch'étoait mie pour diminche o dman.

In vrai, ech message o étè invoéyé pèr min frère, avuc ech téléphone dech fanme. Fanme qu'il ainmoait granmint.

Ch'étoait unne tiote cacouille ed min frère, conme il ainme in foaire et conme os disons inter nos. M'fanme, min frère et mi avons bin ri. Et ej su seur qu'em bèle-soeur, lò-heut, o ri étou.

Merchi à tertous pour ech boin momint.

mardi 12 janvier 2016

Rin n'vo

M'fanme broée dech noèrt ; rin n'vo.

Avuc ho, ches nuits, chin lunme, sont noèrtes mais m'fanme foait des nuits blankes, not tchuré est noèrt, et ches tchyins ed ches voésins sont noèrts.

Mi, ej su blanc et foais conme ej pux pour i foaire plaisi, mais rin n'vo. P't'ête qu'i feudroait qu'ej rinte à m'moaison, in étant noèrt.

Chi t'os unne asteusse pour qu'em fanme voét l'vie in rose, écrit mi.

lundi 11 janvier 2016

L'merrie prind des droéts

Quanq os sonmes des fonctionnères, os sonmes trantchils pour not avnir : os érons ed quoé ouvrer jusqu'à nos soéçante-chonc o soéçante-dis ins.

Eh bin nan !

Ech merrie d'unne tiote ville ed pékeus alintour dech Touquet o truvoé unne asteusse pour virer ches fonctionnères chin qu'ho veut quèk cose.

Ej t'esplique :
- tu prinds unne gin qui ouvre bin, i sanne, mais qu'i o d'eutes gins qui voudroai'te vir pèrtir, et tu i dis d'évnir à l'merrie.

Pour ho, t'attinds qu'ech gin t'os souhaité unne boinne innée et o préparé ech fète lò ò ale ouvre pour ech boinne innée, justemint. Pi quèks jours aprè, don, t'i dmindes d'évnir à l'merrie. Ech gin est vnue toute seule.

- quanq l'gin est à l'merrie avuc ti pi un ed tes conmarades, tu i dis qu'i feudroait qu'ale pèrte. Qu'ale arte d'ouvrer.

- tu i dmindes qu'ale té rinde ches clés ed lò ò ale ouvre,

- tu i dmindes étou qu'ale té rinde ches eutes coses qu'ale avoait pour ouvrer, conme pèr eximpe chin téléphone portabe.

- pi, tu i dis adé.

Vlò ! Ch'est fin aisié.

Quoé qu'ale devient, ech gin ? H'est mie ech problinme del merrie. Ech merre vut quanq minme bin aidier ech gin à truvoer un eute indroét pour ouvrer. Vraimint fin régalant d'ess pèrt.



In préparant echl'artike lò, j'os rbéïé ech site del merrie. I i avoait un articke avuc ech tite lò :
- "kmint déblaiyer ches coses muternées ?"

Muterné, pour ches gins qui comprinde'te mie bin ch'picard, ch'est quanq ho musit, vu qu'i o del frektunme din l'moaison.

L'frektunme, ch'est quanq qu'i o del'ieu.


Chi t'os tes ages innui, cros becs à ti.

dimanche 10 janvier 2016

Ete batisier

Pour ches gins qui comprinde'te mie bin ech picard, ej précise eq batisier est un verbe qu'o rin à vir avuc ches cacouilles.

Ete batiser, ch'est erchevoèr ech batinme. Conme ech tiot Jésus qui, edpi tchinze jours qu'il est né, o grandi fin rade. O j'os mie tout comprins.

Toudi est-i qu'innui, os fètons ech batinme ed Jésus pèr chin cousin, Jean.

Tu croés, tu croés mie. Tertout est libe. Din not poaiyis.

Un jour, un conmarade d'école m'os dmindé pourquoé qu'ej m'étoais foait batisié. J'i o répondu eq j'avoais mie coési. A deus jours, un papar cause mie.

Conme pour aller à l'école et apprinde à lire et à cartchuler, j'os mie coési, A troés ins, un tiot éfant put mie décider tout seu d'aller apprinde o non. Ch'est mes pèrints qu'ont cru eq ch'étoait bin pour mi. Et, innui, ej les rmerchie

Min conmarade étou avoait mie coési d'aller à l'école.

Achteure, j'os assez eds ages pour continuer, o mie, à croère in ch'Christ et pour foaire, o mie, batisier chi ej vux mes éfants.

Mais chi m'fanme et mi l'foaisons, ch'est mie pour foaire plaisi à nos pèrints o nos taïons. P't'ête eq cho leu foait plaisi, mais ch'est mie pour ho qu'os l'foaisons. I nos sanne important ed foaire ho eq chi os i croéyons.

Boin diminche à tertous.

samedi 9 janvier 2016

Ech Singlier ed ches Ardennes

Singlier, avuc un ess majuscule. Pour mi, ch'est lò un nom prope.

Pourquoé ?

Des singliers, in Ardennes, i doét i in avoér granmint. Mais ech Singlier ed ches ardennes, ch'est eute cose. Et i n'o qu'un : un fotbaleu qui s'lonmoait Roger Marche. Il o granmint jué à Reims, din ches innées mile-nu-chint-soéçante, avuc, pèr eximpe, Raymond Kopa, eute sapré fotbaleu frinchoés.

Mais din ches Ardennes, i o, o i avoait, unne eute fin boinne étchipe, chtol-lò ed Sedan. Minme chi innui, echt'étchipe est un troésienme division ed fotbal national in Frinche.

Sedan, Reims, deus fins boinnées étchipes ed fotbal i o miu ed chincante ins.

Eh bin ! Edpi judi, echl'étchipe ed Sedan o conme intraineu Roger, li étou, Lemerre, qui fut un tans echl'intraineu ed l'écthipe ed Frinche ed fotbal, et qu'o, li , jué à Sedan din ches innées mile-nu-chint-soéçante.

Mi, ej dis qu'ho est un onme ed tcheur. Et j'i souhaite boinne canche.

vendredi 8 janvier 2016

Ech pot ed tère

... opposé à ch'pot ed fèr.

T'os djò intindu echl'espression lò.

Et t'os étou djò vu eds images.

Pèr eximpe, os pouvons dire qu'ech chonc juin mile-nu-chint-quater-vint-nu, un onme, chinoés, o étè un pot ed tère dvant ches chars ed ches militaires chinoés. Qu'il o arté, chin bouger dvant eux.

Eh bin, mardi, in Malaisie, unne mouke à mié o arté un avion. In s'mettant chu unne sonde Pitot dechl'avion. Unne fin tiote mouke à mié.

Déchidémint, ech Malaisie et ches avions, ch'est quèk cose. Ranmintuvoes-ti echl'avion qu'est pèrti et qu'est janmoais arrivé ! In Mars deus-mile-quatore.

Et ches sondes Pitot étou, ch'est étou quèk cose !  Lò, ej pinse à chl'avion d'Air Frinche, qu'i m'sanne, qu'est tcheu din ches mers in deus-mile-nu, et à chti qu'est tcheu dsu echl'Algérie in deus-mile-quatore. Ho foait granmint.

Ech conte dech mouke à mié qu'arte un avion m'sanne fin bélote. Ch'est pour ho qu'ej voulaois vos l'conter.

Bec à tertous.

 Chi t'os ages innui, bec à ti. Et bec à Cathy.

jeudi 7 janvier 2016

Magine

Maginez qu'i o mie ed paradis,
Ch'est aisié chi os essayez,
Mie d'infer in dsou ed nos,
Dsu ed nos seulemint ches tans,
Maginez tous ches gins,
Vivant ech présint...

Maginez qu'i o mie ed poayis,
Ch'est mie malaisié à foaire,
Mie ed keuse pour eltchelle tuer o moérir,
Mie ed religion étou,
Maginez tous ches gins,
Vivant leus vies in paix...

Os pouvez dire qu'ej su un reuveu,
Mais ej su mie tout seu,
J'espère qu'un jour os nos rjoindrez,
Et qu'ech monde vivra uni.

Maginez mie ed possessions,
Ej mé dminde chi os l'pouvez,
Mie dsoin d'avidité o d'faim
Ech fréternité ed ches onmes,
Maginez tous ches gins,
Partageant tertous ech monde...

Os pouvez dire qu'ej su un reuveu,
Mais ej su mie tout seu,
J'espère qu'un jour os nos rjoindrez,
Et qu'ech monde vivra uni.


Canchon ed Jean Lennan, un inglés. Ches vraiés paroles sont in étou inglés.

mercredi 6 janvier 2016

Tout ho pour ho

Mile-troés-chint kilomètes et deus jours ed vagances chu ches voées pour vir des gins eq t'ainmes. Et qui t'ainme'te étou, in principe. Pi troés o quat jours ed vagances chin canger d'indroét pour profiter ed ches gins lò.

T'os un eute bieu-frère qu'o foait conme ti, et qui reste mie din t'région.

Mais ches gins eq t'es vnu vir avoai'te mie ed tans, o mie granmint ed tans. Minme chi is rest'te à unne tiote eure ed lò ò t'étoais vnu.

Is sai'te mie eq ch'est p't'ête ech darain keup eq tu vnoais ! Surtoute quanq ch'est conme ho.

Ureusemint eq ches eutes gins qu'avoai'te foait granmint ed kilomètes sont restés étous quèks jours.

mardi 5 janvier 2016

Un chucheus

Des keups, tu voés des gins qu'ont granmint bu, qui sont seus comme un polonné o unne bourike, et ch'est mie ech premier keup qui sont conme ho. Toudi ches minmes. Os appelons ho des chucheus. Sont obligés ed bir du rouve, o du blanc, minme mawais, pour ête bin. O pour s'sintir bin.

Mais i o étou des chucheus qui sont mie seus. Sont addicts ! I boé'te toudi deus, troés o quat vères ed bière o d'vin quanq i minge'te. Mais, mie seus. T'os du mau à leu foaire comprinde qu'i feut mie. Addicts !

Mi j'ouvre avuc un jonne qu'o dis ins ed moinss eq mi. L'est dvenu chucheus edpi deus ins, mais lò, o dvient un cros problinme. Des gins nos téléphone'te pour nos dire qu'il o bu granmint et mie ouvré, pi qu'il o rpèrti. In voéture.

Il o deus éfants, et quanq os l'voéyons, os voéyons bin qu'i vo mie bin, mais li, i dit rin, o dit qu'i vo bin.

Chucheus !?!

lundi 4 janvier 2016

Innée bissète

Pour qu'i o unne innée bissète, feut qu'i o un vint-nu févrié chu ch'calindrier. Conme, pèr eximpe, in deus-mile-uit.

Mais i o des boinnés et mawaisés innées bissètes.

- "Quanq-jou eq ch'est unne boinne innée bissète ?" eq tu té dmindes seuremint !

- "Quanq ech vint-nu févrié est un sinmdi o un diminche, et eq ech premier janvié, ches premier et uit dech moés ed moai, ech quatore juillet, ech tchinze dech moés d'eu, ches premier et onze novimbe et vint-chonc déchimbe sont, eux, mie des sinmdi o des diminches." qu'ej té répond

I n'o t'i, eds innées bissètes conme ho ? J'in n'os mie truvoé.

Kminchons pèr echl'innée mile-uit-chint. I t'sanne qu'ale étoait bissète ! Eh ben, nan. Ch'est p't'ête vu eq ch'étoait ech calindrier républitchain. Chi tu sais, écris-mi.

Mile-nu-chint-uit ? Ech vint-nu févrié étoait un sinmdi, ches premier et uit dech moés ed moai, étoai'te des verdi, conme Noë, et ech onze novimbe étoait un merkredi. Mie ed canche, o in vrai, p't'ête in ayant buser, canche, ches premier et uit dech moés ed moai étoai'te ouvrés. Ch'est aprè qu'is sont édvenus des jours mie ouvrés.

Chint ins aprè ? Deus-mile-uit ! Ch'est quoé eq j'os truvoé ed miu : seulemint ech vint-nu févrié qu'étoait un verdi, et ech premier novimbe qu'étoait un sinmdi. Deus jours chu toute echl'innée ho. Bin !

Et achteure, deus-mile-sèse ! Innée ed brin pour ho : un lindi pour ech vint-nu févrié, ches premier et uit dech moés ed moai, et Noë, qui sront des diminches, et pour plaire, ech premier novimbe sro un sinmdi. Ej croés qu'os pouvons mie foaire pire. Mais os passerons, et din un in, os srons toudi lò.

Ch'est quoé qu'ej nos souhaite, à tertous. Et d'ête ureus.

dimanche 3 janvier 2016

Ech combe dech tchuré

Innui, jour ed l'Epiphanie fètée din ches églises, minme chi echl'Epiphanie, in vrai, ch'est ech sis janvié.

Pour ches lecteus ed min blog qui connooai'te mie, echl'Epiphanie, ch'est quanq ches roés mages ont étè vir ech tiot Jésus qui vnoait ed naîte. Feut mie confonde avuc ech ju ed pétanque, bin connu in Frinche, pèr eximpe à Marseille, ò quanq tu perds douze à zéro pi eq tu prinds coèr un point , l'eute jueu o étchipe dit :

- "Trèse, etpi Fanny."

Quanq ch'est conme ho, tu doés, vu eq t'os perdu chin mette un point, foaire un bec chu tchu ed Fanny. Quanq i n'o unne din ches alintours qui s'lonme Fanny.

Révnons à ch'messe d'innui. Ech tchuré ed l'église ò j'os étè causoait étou ed ches missionnaires in Afrike. I pèroait qu'innui, din ches églises, falloait pinser à eux.

Admettons.

Mais ch'est quanq minme un combe d'avoèr un tchuré afritchain, noèrt conme ech carbon, originaire dech Burkina Faso, qui, in Frinche, nos dit qu'i feut pinser à ches missionnaires in Afrike. Mais i o dsoin.

P't'ête eq béto, ches afritchains causeront, din leu poaiyis, ed ches missionnaires in Urope, et prieront pour eux.

Et pour augminter ech cose, innui, ches deus tiotes, fin bélotes, qu'ont dmindé edl'argint pindin ech messe à ches gins qu'étoai'te lò, conme ho s'foait tous ches diminches, ont leu mère qu'est étou noèrte. Et ho s'voét.

Pour définir echl'article et révnir à ches tchurés, édvine d'ò qu'étoait ech tchuré dech messe dech vint-quat déchimbe, din ches alintours ed La Baule ?

Et lò, ej su mie communisse, chi tin bin lu ches darains articles.

Bec à tertout.

samedi 2 janvier 2016

Tailleu ed pières

J'tos djò quèks keups causé dechl'association ed ches cousins qui s'lonme "Bojour ches cousins".

Coèr innui.

J'os un cousin, fiu d'un frère à min père et d'unne soeur à m'mère, bec à ale, qu'est tailleu ed pières. Din ches alintours d'Avignon. Ech boin cousin lò o ches ages innui. Ch'est pour ho eq j'écris echl'article lò. Pour i dire qu'ej pinse à li, qu'i put vnir quanq i vut, minme chi i o eds innées qu'ej l'os mie vu.

Don, ech cousin est tailleu ed pières. Il est spécialisse ed ches statues o meubes in pière pour ches églises. Et il o coési ed vive chin fanme, et chin éfants, ch'est unne évidinche.

Mais din chl'association, i o, o in vrai, i avoait unne eute gin qu'étoait tailleu ed pières. Vu ech nombe ed gins din chl'association , i pourroait ête ech fiu d'un cousin d'un fiu d'un taïon fiu d'un cousin dech taïon del taïonne d'em mère. Pèr eximpe.

Eh bin nan ! Ch'est, vu qu'i vit toudi, ech fiu d'un onke à m'mère. J'avoais étè amon li quèks keups, din unne tiote conmune dech'Lot. Ech cousin lò est grand et fort conme un ours, mais fin régalant, conme ech fanme et ches filles qu'il o. Li tailloat surtoute des fontaines à ieu pour mette din des gardins o ches villes et villages.

I o deus ins, in vagances à Saint-Cirq-ech-Popie, m'fanme, min fiu et mi étoème rtornés din chin village. Pèrti, ch'cousin ! Mais din un eute village, in buvant un keup, j'os apprins qu'il étoait à Cahors et qu'i s'otchupe ed ches gins d'Emmaüs. Tu voés eq ch'est un boin cousin. Cros bec à li et s'famille.

Ej vos définir echl'article in disant à ches gins qui s'otchup'te fin bin dechl'association eq j'os dmindé à m'fanme ed dévnir membe active. Ale buse. A suive.

Cros becs à min cousin qu'o ches ages innui.

Et conme os disons, i o mie eq ches beudets qui s'lonme'te Martin. I o étou des gins fin bin.

Réponse à ch'dvinette.

Ch'est unne gin anméritchaine, qui foait des films ed cinéma. Boins o mawais, ch'est mie à mi ed juger, mais ch'est des films mie conme ches eutes films.

Ech gin, ch'est don Woody Allen, né ech premier déchimbe, fin boin jour, ed mile-nu-chint-trinte-chonc.

L'o ieu quater-vint-ins in dechimbe darain.

M'bèle-mère éro ale quater-vint ins ech vint janvié. Mais ale foait mie ed cinéma.

Bec à tertous.

vendredi 1 janvier 2016

Bèle innée deus-mile-sèse

Os i sonmes, in deus-mile-sèse.

Echl'innée sro granmint longue, vu qu'ale est bissète. Feut savoèr qu'ech vint-nu févrié sro un lindi, don, ouvré. Mie ed canche pour tous ches ouvreus.

Ej vos souhaite à tertous d'ête ureus, et ed passer unne fin boinne et fin bèle innée. Des keups, ho sro p't'ête malaisié mais ho passero.


Corage et becs à tertous.