Os sonmes libe ed nos esprimer.

Sét janvié deus-mile-tchinze.
Din min poaiyis, os sonmes libe d'écrire, ed dessiner, ed pinser et d'causer ed quoé qu'os voulons, quanq os voulons. Os sonmes libe ed nos esprimer.
Ej préfère moérir dbout qué d'vive à gron.

mardi 31 mars 2015

Produire ech lait

... comme ches poayisins vu'te.

A pèrtir ed dman !

Edpi mile-nu-chint-quater-vint-deus, étoais-tu né et t'in souviens-tu, pour ches poayisins ed Frinche, et d'Urope, il étoait mie possibe ed produire ech lait comme is vouloai'te ; ches volumes étoai'te blotchés pèr cinse.

In mile-nu-chint-quater-vint-deus, ches cinsiers grongnoai'te in disant qu'is vouloai'te foaire ches volumes ed lait comme i avoai'te invie.

J'os connu des poayisins qui rbéïoai'te echl'herbe pour leus vakes pousser et qu'avoai'te alorss ieu des tiots volumes ed lait. Leu voésin, qui li ouvroait granmint, comme chin père avant et chin taïon coèr avant, avoait, li, un boin volume. Dech keup, ech premier éroait bin voulu foaire comme in Israël o in Russie : minme volume pour tertous.

Nikdouilles !

Achteure, trinte-troés ins apré, ches poayisins vu'te warder ches volumes blotchés.

Trinte-troés ins apré, ch'est mie ches minmes poaysins.

Chi t'os tes ages innui et eq tu boés dech lait, bec à ti.

lundi 30 mars 2015

Ech keup chi j'l'os vu

... ech bieu kilomète. Chint-quater-vint-quat-mile-quat-chint-quater-vint-et-un kilomètes, à ch'compteu d'em voéture.

Ej té l'os djo écrit, souvint, ej les voés mie, ches bieus nombes comme ho.

Lo, ej l'os vu. Et bin vu.

Alorss ! Ureus ?

Mie vraimint !

Il étoait trése eures vint-sis, et ch'étoait ech vint-uit marche.

T'os comprins min tiot problinme ?

Ech miu pour mi éroait étè qu'ho fuche ech trinte marche, à trése eures trinte et unne minutes. Mais boin ! Falloait qu'ej arte ech voéture chu ch'bord dech voée, pindin quarante-uit eures. Mie possibe.

Donmage.

Ho sro pour un eute keup.

dimanche 29 mars 2015

Apprinde unne poésie

I n'o des aisiées à apprinde, et i n'o des malaisiées.

Eximpes :

"Ech tiot pot ed bure,
Quanq t'dépoteras-ti don ?
.... "

Aisié à apprinde.

Achteure, malaisié :
"Em moaison", ed Gilles Vigneault

"Quanq j'os keuché ches bottes
Qui devoaie'te m'inmener à ch'ville
J'os mis din m'poke
Unne vieille moaison
O j'avoais foait intrer
Unne jonne fille
I avoait djo m'mère din l'tchuisine
... "

Malaisié, o moinss aisié à apprinde.

Etpi, apprinde, ch'est bin, mais conté, ch'est eute cose !

Tertous os savons ho.

Mais apprinde, et conter, din unne eute langue qu'eche tyinne et chin ête torturé, est coèr miu complitché. Eximpe, in érythréin, kirghizistané o in russe.

Ches gins qui pu'te foaire ho sont des boins.


vendredi 27 mars 2015

Em vie a cangé

Edpi ech vint-chonc marche.

J'os toudi voulu bin ouvrer, et souvint, chin rbéïer ech nombe d'eures à ouvrer.

Mais ech vint-chonc marche, j'os dmindé un molet ed tans in puss pour définir quèk cose. Un jour ed puss. Et l'fille qu'est fin régalante m'o répondu nan. Mie possibe. Alorss , j'os invoéyé ches dossiers comme i étoai'te.

Put qu'mantcher, i avoait p't'ête eq mi qu'i voulaoit bin foaire.

Achteure, ej su bin miu pour ouvrer. Quanq j'invoée un dossier, i o des gins qui l'aringeront chi i feut. Qu'ej m'dis.

Donmage pour tertous, mais ej su miu comme ho. L'fille a bin foait ed mie m'bailler dech tans in puss.

Merchi, tiote !

jeudi 26 mars 2015

Des keups ch'est bin

... ed mie ouvrer. O, in vrai, ed mie vouloèr ouvrer.

Ej cause ed ches gins ed Radio Frinche. Quanq i ouvre'te mie, i o de l'boinne musique à ch'radio.

J'os quanq minme quèk cose à leu dminder ; lo, edpi uit jours, is ouvre'te mie. Mais tous ches jours , ch'est l'minme musique. Et din l'minme orde qu'ech jour d'avant. Bin donmage ! Minme chi ho reste de l'boinne musique.

Ej pinse qu'is ont mis unne cassette ed quater-vint-dis minutes.

Pourroai'te p't'ête quanq minme canger ches canchons ed tans in tans.

Pour ho, feut ouvrer un molet .

mercredi 25 mars 2015

Malaisié à comprinde

Lis bin !

Unne jonne inglaise o voulu m'apprinde ... ech chinoés. Ale m'o surtoute esplitché un molet qu'ech chinoés est vraimint malaisié à apprinde.

Un viu chinoés connoait, o put connoaite dis-mile sinnes pour écrire. Nos, os in avons vint-sis. Mais, ech jonne fille m'o étou dit eq pour comprinde un molet ech chinoés, i feut in connoaite mile. Ho foait djo granmint.

Etpi, i feut ête asteux ; chi j'os bin comprins, slon kmint eq tu prononces un mot, ch'est mie l'minme coseches quat sinnes in dous s'prononce'te ma.

Pour ches mots, rbée apré ; mi, j'os rin comprins. Mais l'tiote inglaise rviendro.


 Ech picard est granmint miu aisié.

Adé !

lundi 23 mars 2015

Vic chu Aisne

Din l'Aisne.

In Picardie, pour ches gins qui ne l'séroai'te mie.

Vic chu Aisne. Unne ed ches premiérés villes ed Frinche qui, ièr, o ieu un conseiller dépèrtemintal élu ach premier tour ed ches élections dépèrtemintales. I n'ont causé din ch'poste, ièr au vèpe. Fin à droète, ech conseiller. Fin nationaliste, qu'i feut dire.

Chi os voulons dire du bin dech pèrti lo, is ont unne fanme à leu tète. J'os causé d'ho ièr. Ch'est toute.

Vic chu Aisne !

Magine ches gins qui vi'te lo ! O qu'ont ieu leu taïon, o l'taïon ed leu taïon, o ech taïon dech taïon ed leu taïon. Quoé qu'i pinse'te ?

Is sont p't'ête péteus, innui ?!

Des gins ed Vic chu Aisne o qu'ont des taïons à Vic chu Aisne ? Des keups, i pu'te avoèr un nom qui rsanne.

Vicdinlaisne ! Vichulaisne ! Vicaisne ! Vicchuaine !

Ches pauves ! Becs à ches gins lo.

Chin vos ekmander

... qui di'te, ches gins bin édutchés.

Chin vos ekmander. Merchi.

Eds eximpes.

T'acates à minger, et l'eute t'dit :
- "Ho veut soéçante-sét euros, chin vos ekmander !"

Mi j'ainme réponde :
- "Ch'est mie qu'ho plaiche. Mais chi i feut !"

L'eute jour, j'os foait ho din ch'train, à ch'contrôleu qui m'disoait :
- "Mes gins, contrôle ed ches billets, chin vos ekmander !"

Quanq j'i o répondu, il o mie ri. I m'o dmindé pourquoé qu'ej disoais ho et m'o esplitché qu'i o des gins qu'ainme'te mie ête contrôlés.

Mi, ej pinse étou qu'os pouvons mie dminder à ches contrôleus ed comprinde toutes mes cacouilles.

dimanche 22 mars 2015

Un onme et unne fanme pour gouverner

... eq des gins, qui di'te avoèr busé, vu'te !

Pourquoé ?

Mi, ej dis qu'i feut miu avoèr eq des fanmes, o eq eds onmes, chi i sont mie des cros nikdouilles.

Ch'est djo granmint malaisié d'in avoèr un boin !

vendredi 20 mars 2015

J'os coèr seuvé min fiu

Ech tiot, pèr ches ages. Mie d'unne punition à sn'école, mais del mort.

Diminche, i foaisoat bieu solé. Feut m'croère, amon mi, i foaisoait bieu solé. Qué canche !

Jé m'dis qu'os allons foaire un boin fu din ch'gardin pour foaire tchuire del vianne pour à nonne. Alorss, ej prépère ech tos ed bo.

Etpi, quanq ej vux alunmer ech fu, jé m'dis étou qu'i o quèk cose ed mie normal. Minme din tos ed bo !








Ej buse un molet et m'rinconte qu'i manque min fiu.

Ech nikdouille lo, ches tans qu'ej voèche coèr prinde du bo, s'étoait allongé comme unne cigogne, pi indormi din chin nid.


 Il o fallu eq j'i dminde ed sortir fin rade ed lo.


Tout ho m'o keupé l'invie ed minger. Dech keup lo,  j'os ringé ech bo pour un eute keup. P't'ête eq tu sros lo ?! Pour in profiter, mie pour tchuire chu ch'bo.


jeudi 19 mars 2015

Ete breton

T'os p'tête djo vu, chu ches voétures, echl'autocollant pour dire eq ches gins sont bretons o ainme'te l'Bretanne.

Bzh. Feut mie dire bzash. Feut dire toutes ches lettes, unne à unne.

I péroait qu'o vu dire Bretanne, in breton.

Eh bin ! Mi ej dis eq ches autocollants lo devroai'te ête utilisés in Syrie et in Irak. Voère din d'eutes poayis. Mais mie pour l'minme raison.

T'os comprins ?

mercredi 18 mars 2015

Smangne del frincophonie

Ch'est achteure.

Ho m'pose un problinme.

Ches gins i vu'te eq nos causoème frinchais. Mi qui défind not bieu picard edpi des moès, et minme eds innées, ej dis nan.

Qu'i n'o qui cause'te frinchais et qui vu'te mie apprinde l'picard, ej pux comprinde. Mais imposer l'frinchais, nan.

Défindons not picard !

Et bec à ches gins qu'ont leus ages innui.


mardi 17 mars 2015

Cacouille inter bieus-fius

L'eute jour, j'invoée unne carte postale à m'bèle-mère préfèrée, comme ej foais ed tans in tans. Pour i foaire plaisi. Comme ej foais plaisi, j'espère, à d'eutes étou avuc d'eutes cartes.

Et avant ed mette ech carte din unne inveloppe, j'os écrit dsu, in bos :
- "Vot eute bieu-fiu vos invoée-t-i étou des cartes postales ?"

Pour rire.

Avuc min bieu-frère, os sonmes ches deus seus bieus-fius d'em bèle-mère. Et os nos foaisons des tiotes cacaouilles comme ho.

- "Qui qu'est ech miu ed ches bieus-fius ?"

In vrai, ho m'est bin égal. J'ainme granmint ech bieu-frère lo et os sonmes bin ureus ed nos vir. Ed tans in tans. Amon li, mais ej pux mie t'dire o i reste, pèr respect pour li,o amon em bèle-mère.

Bec à li, à m'bèle-mère préfèrée, et à tertous.

lundi 16 mars 2015

Ches lettes qui n'arrive'te mie

I in o mie granmint, mais i in o quèks unnes. Qui s'perde'te.

Etpi, i o des lettes eq tu sais mie chi is sont arrivés. A pèrt chi t'os mis un chèque ndan qu'o étè incaissé. Lo, tu sais.

Eximpe : i o troés smangnes, j'os écrit à unne nièce. Jé l'lonmerai Jèmechébéënne, pèr respect pour ale. J'os janmoais su chi ale l'avoait érchue, ech lette. Atincion : quanq j'écris lette, tu m'connoais, ch'est souvint des cartes postales eq j'invoée.

Feut dire eq j'os mie écrit à s'moaison, mais à chin collège. Pour i foaire unne tiote cacouille.

I o deus possibilités pour esplitcher qu'ale o mie ieu ech lette :
- echl'adresse dech collège étoait mie l'boinne,
- ech directeu dech collège o mie voulu i baillé. P't'ête à keuse eq j'avoais écrit à ch'dos dech lette eq j'étoais echl'onke fournisseu occasionnel ed maquereaux sauce moutèrde.

O p't'ête, surtoute, vu eq ch'est un collège privé.

Ches gins qui m'connoai'te sai'te qu'ej diro janmoais ed mau ed ches écoles o collèges privés. Mais lo ! Lis bin !

Un eute keup, in janvié, j'avoais écrit à un nveu, étou din un eute collège privé. Ches pèrents ont étè convotché à ch'collège avant eq min nveu o ieu ech lette.

Innuit, ej vos invoéyer unne carte pour ches commémorations dech dis-sét marche mile-nu-chint quater-vint-uit. J'espère qu'ale arrivro din ches tans. A un eute nveu.

Bec à Jèmechébéënne et à tertous.

dimanche 15 mars 2015

Jonne Mèrie

...et nan Jeanne Mèrie. Coèr moinss Mèrie Jeanne. Feut dire eq j'in os connu unne, mes frères étou, i o quarante-chonc ins...

Ej cause de l'fanme qu'o gaingné granmint ed courses, in ski, edpi uit jours. Et bin qu'ale o ieu un papar i o quèks moés.

Ho foait, ej l'écris coèr un keup, granmint plaisi ed vir des gins comme ale, ureus.

Ej dis mie ho à keuse qu'ej connoais chin cousin.

L'Mèrie, tu rbées ches images à  l'télé, toudi ale sourit.

L'o gaingné des courses, mais ale rimplachero mie ches sporteus morts chte smangne.

samedi 14 mars 2015

Merchi min nveu

Un nveu s'est mèrié à ch moés d'eu darain.

A leu mèriage, is ont ieu un molet d'argint. In cadieu. Pourquoé mie ?!

Et avuc echl'argint lo, is sont pèrtis, tous deus, in voéyage in Tanzanie. Rbée chu unne carte dech monde o ch'est. Pour  t'aidier, ch'est in Afrike.

Ech voéyage étoait fin janvié et un molet in févrié.

Don, achteure, min nveu et s'fanme sont érvénus.

Et bin ièr, j'os un tanzanien qu'o rbéïé min blog. Merchi granmint, min nveu. A moinss eq che fuche es fanme qu'in o causé ed min blog ! Ch'est vrai qu'ale cause granmint.

Bec à tertous.

vendredi 13 mars 2015

Tourner din ch'boin sins

J'avoais janmoais foait atincion, mais ch'est vrai, ches coureus, din ches stades cour'te toudi din ch'minme sins : chu leu gueuche.

Et ho, edpi mile-nu-chint-vint-troés, innée o i n'o un qu'o foait ech constat eq ch'étoait miu pour ech cervieu.

Ej précise, chi t'es nikdouille, eq ch'est mie ches minmes qui cour'te edpi  mile-nu-chint-vint-troés.

Rprenons.

Mi, minme chi ej su mie din un stade, ej cours in tournant chu m'gueuche. Pèr eximpe, pour ches gins qui connoai'te, ech tiote bouke ; ej pèrs chu m'droéte pi tourne toudi à gueuche apré.

Mes éfants, ed minme, quanq i font ech Voée ed ches tchyins, comme is di'te. I pèrt'te à droète pour apré tourner chu leu gueuche. Et rintrer.

Incroéyabe !

Magine !

Magine qu'un jour os foaisonche courir ches gins, et surtoute ches grinds coureus, din l'eute sins. Os eroeme p't'ête granmint ed plaisi à rbéïer.

Et j'éroais p't'ête coèr unne canche ed gaingner.

Ti étou, intraînne-té.

jeudi 12 mars 2015

Pèr o feut-i aller

Ch'est unne histoère berge, mais vraie.

Des gins pèrt'te ed Bergike pour aller foaire du ski à La Plagne, in Frinche.

Ech conduiseu dech car prinds chin appareil pour s'guider chu ches voés et i dminde d'aller à La Plagne.

Et roule m'glinne, comme os disons.

Mais ches La Plagne in Frinche, i in o miu d'un. Et lo, echl'appareil o mie prins ech boin. Mais ch'conduiseu l'o mie vu. Nikdouille !

Ch'est quanq ches gins ont vu l'ville ed Toulouse qu'i s'sont dits qu'i avoait un problinme. Leu La Plagne à eux étoait, et est toudi, in Savoie. Mie din ches Pyrénées.

I l'o fallu qu’is foaiche'te coèr sis-chint kilomètes. Et is in ont foait, in toute, mile-deus-chint pour rin.

mercredi 11 mars 2015

Jonne, bèle et ureuse

...qu'ale étaoit, Camille.

Vint-tchonc ins edpi octobe darain. Em première fille, ch'est edpi déchimbe.

Etpi, ale aimoait l'ieu. Ale nageaoit comme un pichon din l'ieu. Ch'est pour ho qu'ale avaoit gaingné des courses, ed nage.

Ej cause avuc echl'imparfait. El jonne Camille est morte.

Comme Florence, chincante-sèt ins, ch'est jonne étou, qui ainmoait granmint l'ieu. Mais, dsu. Ale navidjoait et ale étou, avoait gaingné des courses, mais ed batieus. Morte étou. Ches deux sont mortes, tcheu'te, din et avuc eds hélicoptères, chu tère.

Avuc uit eutes gins. Pèr eximpe, Alexis, un gins qui bailloait des keups et qu'in erchuvoait, in boxant. Mort comme Marcel Cerdan.

Qué misère !

Et ches députés qui cause'te innui del fin d'vie !

Et mie qui causoait ièr del fin d'vie ed ches cots !

Alors eq ches dis gins morts vouloai'te vive.

Pinsée. Adé à tous.

mardi 10 mars 2015

Kmint ches cots i font

...pour savoèr ?

L'eute jour, ej roule in voéture et d'un keup, i o un cot edvan mi qu'es'seuve.

Pour mie s'foaire épeutrer, voère éberdler.

Min problinme : vu qu'il étaoit in vie, kmint qu'i savoait eq chi j'i tapoais dsu, i mouroait ?

Est vrai qu'ed tans in tans, os voéyons chu ches voés des cots qu'ont mie ieu ed canche et qui sont morts. P't'ête que ches eutes cots in vie in voé'te étou. Mais, ed lo à s'ranmintuvoèr eq ch'est à keuse d'unne voéture ?! Et d'unne voéture qui rsanne mie à m'voéture.

A moinss eq leu père o leu mère i s'i ont esplitché. Mais, ej sais toudi mie kmint qu'i séroai'te !

Ej mé dminde chi ch'est mie eq ches cots éroai'te d'eutes vies avant.

Et ti, quoé t'in pinses ?

Ej té précise eq ch'est casi l'minme cose avuc un cot et un train, o un cot et un car.

Tout ho nos foait buser. Qué ch'cot fuche blank, gris o noért.

lundi 9 mars 2015

J'os baillé min bieu-frére

- "Kmint eq ch'est-i possibe ? " eq tu t'dis ! "Os pouvons mie baillé, et coèr moinss vinde, chin bieu-frére o s'bèle-soeur !" eq tu pinses.

T'os un molet raison. Feut qu'ej t'esplique. Suis bin.

L'eute sinmdi, i o uit jour, j'os un nveu qui vient amon mi avuc s'conmarade et troés tchyins qui s'ont et qui sont cros comme des vieus mais vraimint mie mawais. Ureusemint.

Min nveu, s'conmarade et leus tchyins rest'te à quarante kilomètes d'em moaison edpi quat moés. Mais n'avoai'te janmaois pu vnir avant ech sinmdi lo.

Don, i vien'te. Em bèle-mère étou étoait lo. Ch'est l'taïonne ed min nveu, vu eq ch'est l'mère ed min bieu-frére, qui li est ch'père ed min nveu. T'os comprins ? J'os écrit qu'i falloait bin suive.

Tu m'connoais achteure, edpi des moés eq j'écris chu ch'blog. J'ainme granmint foaire des photos. Et din m'moaison, i o des photos chu ches murs.

Et quoé qu'i s'passe quanq min nveu rentre din l'moaison? I voét chin père, in photo din un cade.

- "Bèle photo, min onke ! ", qu'i m'dit.

Blabla ..minger...boère...blabla .

Et vint-quat eures apré, min nveu, s'conmarade et leus tchyins qu'étoai'te toudi lo, vont ch'in raler amon leu moaison.

Et avant qu'i ch'in rvont, j'os baillé, avuc l'accord d'em fanme, ech cade et ch'photo ed min bieu-frére à min nveu. T'os comprins achteure !

I m'sannoais eq cho i froait plaisi.

- "Merchi, min onke ! " qu'i m'o dit.

Et is ch'in sont ralés. Ech diminche, alintour ed vint-et-unne eure.

I péroait qu'à vint-deus eures trinte, ech cade étoait incrintché chu un mur. Et min nveu étoiat granmint ureus.

Mi étou. J'avoais ieu raison : ho i foaisoait plaisi.



Bailler min bieu-frére, comme ej dis, m'o foait granmint plaisi. Perde unne bèle-soeur, ch'est mie l'minme cose.




dimanche 8 mars 2015

Minger des fraises achteure

Ch'est possibe, vu qu'os pouvons achteure in acater tous ches jours ed l'innée.

Verdi, comme j'étoais à joke, j'in os profité pour aller acater ed quoé minger pour ches jours d'apré.

Et d'un keup, j'os vu unne jonne fanme, avuc un tiot éfant, qu'avaoit prins unne bartchette ed fraises.

- "Achteure, acater des fraises !" qu'ej mé su dit, chu ch'keup.

Pi, j'os comprins pourquoé eq ches vindeus vindoai'te des fraises toute l'innée : pour ches jonnes mères o jonnes filles qu'ont eds invies ed fraises. Minme in ivèr.

L'nature est bin foaite. Merchi min diu !

Et merchi ches avions !

Chi t'os tes âges innui, cros becs à ti. Os-tu acaté des fraises ?

Et coèr innui, uit marche, bec à ches fanmes dech monde.

samedi 7 mars 2015

Verdi noèrt à Toulouse

... et pour  Toulouse.

Ech premier déchimbe deus-mile-quatore, ej t'os djo causé d'un méchand sinmdi à Toulouse, pour ches deus étchipes ed Toulouse, in fotbal et in rugby.

Et bin, is ont rkminché, mais ièr, un verdi. A perde.

Ch'est mie unne cacouille.

Unne étchipe a perdu à Toulouse, et l'eute, à Oyonnax, unne tiote ville ed l'Ain.

Qué tristesse pour ches toulousains, coèr un keup !

Mi, ej vux les rasseurer : i o janmoais ed rinconte ed fotbal o d'rugby in championnat ech jeudi. Qué canche !

vendredi 6 mars 2015

Profite ed ches gins eq t'ainmes

... quanq is sont in vie.

Dech keup, innuit, j'ouvre mie. Min fiu eq j'avoais mie vu edpi septimbe est in vagances, à l'moaison.

Alorss ej reste avuc li et chin frère qu'o mie d'école avant lindi.

Ej profite d'eux, et d'em fanme.

Bec à tertous.

jeudi 5 mars 2015

Suis bin ch'train

Etoait un tans o ch'train qu'ej prindoais pèrtoait del'estacion in minme tans qu'un eute train qui, li, pèrtoait del'estacion d'arrivée.

Suis, dech verbe suive, bin tout. Suis bin tout.

Ches deus trains met'te unne eure pour foaire ech voéyage.

Mettons, pour foaire simpe, qu'is s'art'te din troés estacions, inter ech dépèrt et chl'arrivée.

Pour eq tu comprinches miu, ej vos prinde un eximpe. Anmyin, Etapes-chu-mer, pèr Picquigny, Adville et Rang-dech-Flier.

Ech train qui pèrte d'Anmyin met trinte minutes pour arriver à Adville. Ech train qui pèrte d'Etapes-chu-mer arrive, li, trinte minutes apré chin dépèrt à.... Adville.

Don, chi t'os suivi et comprins, à Adville, ches deus trains s'croése'te.

Ch'est pour ho eq ches kmins d'fèr met'te deus voés : pour eq ches trains s'croése'te. Ch'est mie des nikdouilles, ches gins qu'ont pinsé à ho !

Mais apré ! Quoé d'eute ?

Ches deus trains, qui sont pèrtis et qui s'sont croésés, arrive'te in estacion. Et quoé qu'i o quanq is arrive'te ? un train qui, li, rpèrte pour lo o l'eute est pèrti i o unne eure.

T'os tout comprins ?

Achteure, ches eures ed dépèrt ed min train ont cangé. Est moinss régalant.

Connoais-tu des coses comme ho ?

mardi 3 mars 2015

J'os seuvé min fiu

Ch'est li qui m'l'o dit. Ièr, din ch'téléphone.

- "Ech père, tu m'os aidié à résoude un problinme quanq j'ouvroais in stage. Un jour, i falloait mette unne machine bin ed nivieu. Os avoème un laser, mais kmint savoèr qu'il est bin ed nivieu ? Et lo, j'os pinsé à ti et tin nivieu eq tu nos avoais esplitché un jour, din ch'gardin.

J'os causé d'ho à ches gins. Is m'ont acouté et m'ont dit eq ch'étoait fin bin. Et os avons mis l'machine bin ed nivieu."

Qué nikdouille ! l'o mantché ed mé foaire braire. Ureusemint qu'i m'o mie vu. I m'o foait granmint plaisi.

Pour un simpe nivieu avuc un tuyeu et de l'ieu.

lundi 2 mars 2015

J'avoais un conmarade

...mais il est pèrti.

Cantoait ech groupe Téléphone, in mile-nu-chint-quater-vint, din unne canchon qui s'lonme "Din ch'tcheur dech nuit".

Mi étou, j'avoais un conmarade qu'est pèrti. Li, il est mie mort, comme din l'canchon. Ureusemint !

Il est pèrti ouvrer din unne eute ville, chin m'prévnir.  Donmage ! J'avoais plaisi à causer avuc li.

Comme il est dech Nord, p't'ête qu'i rbée min blog ed tans in tans.

I sait o m'joinde.

dimanche 1 mars 2015

Diminche quatore dech moés d'eu

...deus-mile-sése.

In deus-mile-tchinze, ech quatore dech moés d'eu sro un verdi, mie un diminche.

Don, ech diminche quatore dech moés d'eu deus-mile-sése, ej devroais ête à unne grinde fête. J'os un onke qu'est né ech quatore dech moés d'eu mile-nu-chint-quarante-sis. Chi j'os bin cartchulé, il éro soéçante-dis ins l'in prochain. Et comme il ainme granmint foaire l'fête et inviter ches gins, ches nveus, ej mé dis qu'i vo p'tête foaire quèk cose.

Chi i m'invite, j'iro.

Chi ej su libe ech jour lo.