Os sonmes libe ed nos esprimer.

Sét janvié deus-mile-tchinze.
Din min poaiyis, os sonmes libe d'écrire, ed dessiner, ed pinser et d'causer ed quoé qu'os voulons, quanq os voulons. Os sonmes libe ed nos esprimer.
Ej préfère moérir dbout qué d'vive à gron.

mardi 31 mai 2016

Toudi ches minmes

T'os des gins, i vu'te ed l'argint. Tu leu espliques kmint foaire, et is comprinde'te mie.

In vrai, tu leu espliques kmint rimplir ches papiers pour avoèr eds aides, et ches cros nikdouilles, seuremint un cros molet arland, voudroai'te avir echl'argint chin rimplir conme i feut ches dotchumints.

Et in puss, is met'te in prousse. Ch'est toudi ches minmes. Qui s'met'te in prousse.

Feudroait casi eq tu  rimpliches ches papiers pour eus, qu'is rechuche'te echl'argint. Etpi is diroai'te mie merchi.

I o des keups, ej mé dminde chi un cinsier qui anmeneroait un carton ed fyin avuc unne deminde ed deus-chint-mile euros, il éroait p't'ête esn argint. Qué brin !

Mi qui su fiu et tiot fiu ed cinsier, ej l'os djò écris chu min blog, j'ainmoais ches cinsier. I o trinte ins. J'ainme toudi ches cinsiers, o quèks ins.

Mais pèrmi ches cinsiers qui font des vakes pour avoèr del vianne, j'os, achteure,mie granmint ed conmarades. Deus, troés, p't'ête !

Min lecteu, chi tu connoais des cinsiers avuc des vakes à vianne et qui sont des régalants, écris-mi.

lundi 30 mai 2016

Ch'est l'eure

Nan ! In vrai, ch'est l'saison.

- "Saison ed quoé?", qu'os vos dmindez p't'ête.

- "L'saison ed ches fleurs d'acacias", qu'ej vos réponds.

I o quèkes innées, ches acacias, j'ainmoais mie, vu qu'ho pique granmint chi os foaisons mie atincion.

Mais edpi troés ins, ej m'otchupe un molet ed ches moukes à mié. Et ech miu ed ches miés, ch'est ch'mié ed fleurs d'acacias. I o eds apiculteus, is trinshume'te leus moukes à mié et leus ruches din des cars pour els inmner din des indroéts ò i o eds acacias. Quanq ches acacias sont in fleurs.

Et lò, is i sont, in fleurs.


T'intindros rin chu ches photos, mais ej pux t'dire eq din min gardin, j'intinds ches oisieus, et étou ches moukes à mié.


Chi tu savoais mie pour ches moukes à mié et leu mié, achteure, tu l'séros. Fuche régalant ed mie keuper ches acacias chi t'in os mie dzoin pour foaire ed boins pitchets.

Et n'oblie mie eq ches abes lò ont ed grindes épinnes.

dimanche 29 mai 2016

Unne fanme minisse cause

Verdi, à Bzançon, din ch'Doubs, unne fanme minisse o dit :

- "Ech rôle d'unne minisse, ale est ed....".

Ech rôle, et ale !

Os disons un rôle, qu'i m'sanne.

Pauve fanme minisse ! Il (cacouilles ed mi) o mie bin apprins à causer.

Bec à tertous. Et boinne fète à toutes ches fanmes.

samedi 28 mai 2016

Lçon ed prudinche

Ej vos mie vos causer ed ches confédérs ed ches Anméritches, mais ed ches confédérés ed Frinche.

Chi os connaissez un confédéré del confédération générale ed ches ouvreus, disez-li ed mie passer dvant mie.

Ch'est pèr prudinche pour li. Un keup ed malsaveur pourroait i arriver.

vendredi 27 mai 2016

Des glinnes ureuses


Ah, ches glinnes ! Qu'ales sont ureuses quanq ales pu'te picorer din ches gardins o din ches cans !


Unne glinne ureuse t'baille ed boins us.

Mais ch'est mie souvint conme ho. Din ches grindes cinses, ches glinnes sont din des cages. Et malureusemint, des keups, t'os des cinsiers qui les soégne'te mie bin.


Mie, ej dis qu'os pouvons mette ches glinnes din des cages, mais in foaisant atincion qu'ales euche'te del place pour bouger conme ales l'voudroai'te, et qu'ales fuche'te bin soégner.

Quanq à ches cinsiers qui font mie atincion, feudroait les mette quèkes smangnes à l'place ed ches glinnes.

Chi echl'article rsanne à quoé qu'i o été dit edpi deus jours, ch'est mie un hésèrd.

jeudi 26 mai 2016

Avons nos del canche

Ch'est quoé qu'ej mé dminde, in apprindant ièr qu'ech nombe ed gins qui trache'te à ouvrer o diminué.

Os kminchons pèr réponde eq ch'est unne canche, ch'est seur, pour ches soéçante-dis-mile pauves gins qui ont truvoé. Et ej su fin ureus pour eux.

Mais ranmintuvons-nos quoé qu'o dit not présidint !

- "Chi ej cange ech sin dech courbe chu ches gins qui sont à joke, ej mé rprésinteroai pour ête présidint à pèrtir ed deus-mile-dis-sèt." qu'o dit Françoés.

Et lò, ej mé dminde chi os pouvons dire eq ch'est unne canche.

In busant un molet, minme chi i vut ête présidint, ej mé dis qu'i o granmint ed canche qu'il ne sro mie un deusienme keup.

Boinne jornée à tertous.

mercredi 25 mai 2016

Mes tiots éfants

Un bieu-frère est un taïon edpi miu d'un in,
Un eute bieu-frère, chincante ins in juillet,
Sro taïon avant déchimbe.

Eds amis sont taïons edpi quat o chonc ins,
Edpi qu'is ont étou chincante ins.

Min cousin, min frère,
Etoai'te taïon avant d'avoèr leu chincante ins.

Et mi, miu ed chincante ins edpi quèks innées,
Avuc eds éfants qu'ont miu ed vint ins,
Et des keupsmiu ed vint-chonc ins,
Ej reuve d'avoèr des tiots éfants.
Ej reuve ed pouvoèr les prinde din mes bros,
Ej reuve ed juer avuc eus chu min dos,
Ej reuve ed leu construire unne cabane din ches abes,
Ej reuve ed leu lire des contes,
Ej reuve ed leu conter m'vie,
Ej reuve.

Et j'ainmeroais miu nn'mie reuver,
Mais les avir pour ed vrai.
J'ainmeroais les avir
Avant d'ête fin viu.

Mais i m'sanne qu'ej reuve.

mardi 24 mai 2016

O-jou eq Martine est

Martine, j'in connais, et t'in connais. Unne, deus, troés, quat et p't'ête miu.

Mi, per eximpe, j'avoais unne bèle-soeur qui s'lonmoait Martine. Malureusemint, morte i o un in. Et edpi, j'os ches troés filles conme nièces. T'os mie comprins, ch'est bin possibe. Ej pux mie t'esplitcher, ho prindroait granmint ed tans. Mais ch'est vrai.

J'os étou l'fanme d'un onke à m'fanme.

Etpi, i o l'Martine ed Lille. Mie vraimint m'conmarade.

Mais innui, ej trache unne fanme qui s'lonme Martine, qui vit o vivoait alintour d'Hin din l'Sonme, et qui un jour m'o foait rire quanq ale o foait tchair un balai din ches escaliers à l'moaison ed mes pèrints. Ale o alorss dit :
- "I o mie mort d'onme."

Et mi d'i réponde :
-  "Chi Martine, i o mort d'onme."

Min père étoait mort edpi deus jours et mie interrer. Don, à l'moaison.

- "Brin !" qu'ale dit alorss.

Et os avons ri.

L'Martine lò étoait fin régalante et os avons souvint ri insanne.

Mais diminche, m'mère m'o dit eq Martine étoait pèrtie et qu'em mère n'savoait mie ò.

Don, ej lance unne tiote annonche :
- "Chi t'es l'Martine-qu'o-foait-tchair-un-balai-et-qu'o-dit-qu'i-avoait-mie-mort-d'onme, o chi tu l'connoais, met mi un tiot message."

Bec à toutes ches fanmes, à pèrt unne, qui s'lonme'te Martine, et à min frère.

lundi 23 mai 2016

Ouvrir unne fernète

Pour ouvrir unne fernète, feut, ch'est seur, qu'i o unne fernète. Et ch'fernète, ale est dvant un treu. Chin quoé, ho sert à rin.

Magine !




T'os un mur, chin fernète. Ti, tu vux mette un eute mur, fin bieu, pour avoèr puss keud din t'moaison. Mais t'os mie ed fernète.










Alorss, t'artes ed monter ech mur, et tu mfoais un tiot treu. Pi un cros treu.








Achteure, tu pus définir ed monter tin mur. et seulemint aprè, mette unne fernète.





T'os vu, ch'est fin aisié à foaire. Qu'i t'sanne !





Rmèrque : puss ho vo, moinss i foait ed lunmière.


Chi t'os vraimint ech baccalauréat qui kminche innui, boinne canche à ti.

Chi t'os tes ages edman et eq tu connais Guemlu, cros becs à ti.

samedi 21 mai 2016

Jou eq vos connaissez

"Vu qu'os alunmons ches étoéles,
Ch'est qu'ales sont pour unne gin nécessaires ?
Ch'est qu'il est indispinsable
Eq tous ches soirs,
Ach édsu eds ches toèts
S'mette à terluire tout' seule au moinss
Unne étoéle ?"



"Ej sroais ureus ed t'offrir un juet dis keups puss cros, chi aprè tu souris."



"Minuit, rabzinant, un coutieu à ch'man,
O achaindé
Et égorgé
Ech dousienme eure,
A l'cour !

Ech dousienme eure est tcheue,
Conme dech billot ech tète dech condanné."

Tout ho, ch'est eds extraits ed poèmes ed Vladimir Maïakovski, poète russe mort à trinte-sèt ins, in mile-nu-chint-trinte. I o granmint ed tans.

Il pèroait qu'il éroait dit, avant ed moérir :
- Ech brin, fossile ed not tans".

A vos ed démucher, in lisant.

In causant ed russe, ho m'faoit pinser qu'i feut qu'ej érprinche m'carte ach pèrti communisse.

vendredi 20 mai 2016

Présint ed mèriage

J'os unne fille qui mèrie ach moés d'eu. Unne première. Pour not famille, et pour ale.

Qui dit mèriage dit présint à foaire.

Ches deus cadoreus, aprè leu mèriage, is ainmeroai'te aller visiter l'Egypte quèks jours.

Dech keup, ej vos foaire eds écononmies ; Ej vos mie ruer echl'argint pèr ches fernètes. O pèr ches avions.

Etpi, i o granmint d'eutes bèlés coses à vir din ch'monde. Et in Frinche. Pèr eximpe, et pour kmincher, l'Picardie.

Ej pinse granmint à ches familles ed ches gins morts ièr.

jeudi 19 mai 2016

Pour foaire plaisi à unne fanme

... tu pux i offrir des cadieus. Pour Noë, ech nouvèle innée, ches ages, ch'fète. Ale ainme.

Tu pux étou i acater des fleurs. Mie souvint, vu qu'ho i froait alorss ed moinss in moinss plaisi. Et ti, tu vux i foaire plaisi. Don, des fleurs, ed tans in tans, mie toudi.

Etpi, tu pux i tracher chin point G. Chti qu'o démuché ho in premier doét ête unne gin ed not bèle et grande région, ch'Picardie, vu qui s'lonme Grafenbergh. Ch'est un nom bin d'amon nos, conme Vandanbergh, Arenberg, Haverskerque, Coudekerque-Branke, Verpesch, Blaringhem, Steenwerck o Boëseghem, pèr eximpes.

Pour l'tracher ech point G, i feut unne fanme eq t'ainmes granmint et qui t'ainme granmint étou. I sanne eq toutes ches fanmes in o un, ed point G, mais tu pux l'démucher eq chi ale t'ainme granmint.

Pour kmincher, feut qu'ech fanme inlève ches vetemints, qu'ale fuche don mer-nude ; tu comprinds achteure pourquoé qu'i feut qu'ale t'ainme granmint.

Pour t'éviter ed perde tin tan, ech point G est mie din l'bouke ed ches fanmes. Foais lò soin !

Pour définir, vu eq t'os p't'ête invie d'aller démucher chti det fanme o de t'boinne voésine, feut savoèr qu'ech point G est fin tiot. Alintour d'un chintimète ed diamète. Don, boinne canche à ti.
 
Chi tu n'in truvoes, écris-mi.

mercredi 18 mai 2016

Ej su célèbe

... et ho m'foait plaisi. Minme chi ej su coèr, et sros toudi, modeste.

Ej pinse eq ch'est avuc min blog qu'ej su édvenu célèbe.

Pourquoé ?

Os savez qu'ej reste mie in Picardie, minme chi j'i su né et eq min tcheur i est, ech cancheu.

Don, i m'arrive d'aller vir m'mère o mes frères, mes onkes et tantes, mes nveus qui i vive'te.

Eh bin quanq j'i vos, i o des gins qui poaye'te pour vnir avuc mi. Et étou pour rintrer avuc mi.  Et ches gins lò, vu qu'is sont fin impressionnés, is di'te rin in voéture.

Ch'est bieu !

mardi 17 mai 2016

Invie ed lire

I o uit jours, j'os oblié m'tète amon m'bèle-mère. Mais ej su mie mort. Ch'est unne espression.

In vrai, j'os ringé ems afoaires din m'valise, mais j'os oblié ed mette m'valise din m'voéture.

Tiot brin !

Et din ms'afoaires, i avoait un nouvieu live qu'ej venoais ed kmincher : Limonov. N'mie confonde avuc Molotov !

Don j'étoais chin live. Cros brin !

Verdi, ej vos din unne boutike et j'os truvoé granmint ed lives écrits pèr des gins ed ches Anmérikes dech sud. Ho m'o plu. J'os acaté un live qui s'lonme "echt onme qui ainmaoit ches tchyins."

Verdi au vèpe, ej kminche à l'lire et sinmdi, os pèrtoème. J'os ieu granmint ed mau à arter de l'lire. Fin boin live.

Pour vos bailler invie, ho kminche in Sibérie, et ej croés qu'os allons aller à La Havane.

Ej vos in causeroais p't'ête.

Boinne jornée à tertous.

lundi 16 mai 2016

Merlimont

Continons d'apprinde à connoaite des tiots villages ed Frinche, et surtoute dech Picardie o alintour. Innui, Merlimont.

Din ch'dépèrtemint dech Pas-ed-Calais, inter Berck et Ch'Touquet.

J'avoais sis ins. Min frère, chonc. Et os étoème in vagances à Merlimont. Un moés ed colonie. Magines !

Ej me ranmintuvoe eq tous les jours avant de s'mette au lit, falloait s'mette mer-nud ach beu dech lit, qu'os sonmes allés un keup à ches mers qu'étoai'te loin, i m'sanne, et qu'aprè, granmint ed ches éfants avoai'te ieu des maus.

Ej croés eq min frère étoait fin ureus qu'ej fuche lò, et mi, ch'est seur, j'étoais étou fin ureus de l'vir. J'in vux mie à mes pèrints ed nos avoèr mie lò, Ej leu in voudroais janmoais, mais min frère et mi avons granmint brai.

Vlò quoé qu'os avons, min frère et mi, conme souvnirs ed Merlimont.

I o étou unne cacouille qu'os avons apprins à Merlimont et qu'os avons foait à not mère quanq os sonmes rintrés à not moaison :

- "Ch'mère, tu l'os foait braire !"

- "Qui ho ?"

- "Ech vake qui rit !"

Ej su janmoais rtorné din ch'village. Ho viendro p't'ête ! L'eute keup, in allant à Etapes-chu-ches-mers, os éroème pu. Sro p't'ête pour un eute keup.

samedi 14 mai 2016

Mawaise cacouille

... chu ches bretons.

- "Quoé qu'un breton coésit inter ech mau d'Alzeimer et chti ed Parkinson ?"

- "I coésit ech mau d'Alzeimer, vu qu'i ainme miu enn mie poéyer chin verre ed vin, et nan l'rinverser."

Vu et intindu din un film ach télé, avuc Catherine Frot.

A ho, ches bretons t'diront qu'in Bretanne, i pleut eq chu ches cros nikdouilles. Surtoute quanq is sont mie bretons.

vendredi 13 mai 2016

Onme in prousse

Min conmarade Dédé est in prousse : s'fanme l'ainme pu. Edpi des innées qu'is sont mèrriés, vo savoèr pourquoé !

Alorss, ièr, il l'o butchée granmint :

- un cros keup chu ch'tète et un din un ziu ; Ale o tcheu.

- i o alorss baillé des keups ed piés chu ch'bouke, din ches épeules, ches gambes, ch'panche,

- i o mèrché chu ches bros, ches mans, ches orteus,

- i o pincé ches éreilles et o voulu l'étringler à chin co.

Tout ho o baillé vint-troés bleus visibes, p't'ête deus moés. I o étou sèt bleus qui pèrtiront p't'ête in un moés.

Sapré Dédé ! Pauve Dédé !

jeudi 12 mai 2016

Echl'ultime révolte

... ches vius : mette ech brin pèrtoute.

Ed Roland Topor, né in mile-nu-chint-trinte-uit et mort in mile-nu-chint-quater-vint-dis-sét.

- "Ech révolte ed ches jonnes  : déloufer", qu'il ajoutoait avant ed causer ed ches vius.

Roland Topor disoait étou :
- "I suffit d'un gramme ed brin pour gadrouiller un tchilo ed caviar. Mais un gramme ed caviar n'améliore en rin un tchilo ed brin."

Un molet ed tchulture foait toudi du bin, qu'ej dis.

Pour ches gins qui connoai'te mie bin ech picard, déloufer, ch'est rinde quoé qu'os avez mingé.

mercredi 11 mai 2016

Minge dech pan

Ech pan, ch'est boin pour l'santé. Feut in minger.

Et du boin, ch'est miu.

I o ech pan eq tu pux acater din ches grindés surfaces et qui veut mie grand cose, mais qu'est, des keups, supportabe.

Et i o ech boin pan eq t'acates amon ch'boulindgerie, minme chi i in o des mawaises. Pèr eximpe, din m'tiote ville. Ureusemint pour m'fanme et mi qu'edpi quèks moés, i o unne eute boutike qui vind dech pan, pan qui vient d'un eute village. Et qu'est fin boin.

Pan blanc, pan noért. Quoé coésir ? Chatchun est libe d'acater quoé qu'i vut.

I o-t-i des bieus pans ? Des keups, pèr eximpe, pour foaire unne fète. Feut les kminder d'avinche.

J'in acate mie, mais ej su seur qu'ech bieu pan, feut l'mette à l'frèche. Pour qui baille mie ed mau à ches fanmes.

Chi t'os tes ages innui, cros becs à ti. Surtoute chi t'es min fiu et eq t'os pu vir Zidane gaingner ech keupe dech monde ed fotbal.

mardi 10 mai 2016

Nuit édbeu

Os connaissez ech nouvieu mouvemint ; Des gins qui, chi j'os bin comprins, vive'te l'nuit et rfont l'monde . O rfont l'Frinche. In vrai, is ainmeroai'te rfoaire l'Frinche. Is vive'te insanne in ville, cause'te et sont ureus. Conme ches gins ed ches innées mile-nu-chint-soéçante-dis.

Jou eq os in avez vu ? A Paris, pèr eximpe ?

Mi ouais ! Mie din unne grande ville, mais amon m'bèle-mère. A l'cour, din chin gardin.

Ch'étoait judi. Avuc un bieu-frère, os étoème aller vir ches mers, fin timpe au matin, alintour d'unne eure. Et quanq os rvenons, os artons l'voéture, deschindons, et intindons un tiot molet ed musique. Din un coin dech gardin.

- "Allons vir !", qu'i dit min bieu-frère qu'o granmint ed corage.

Os i sonmmes allés, et avons truvoé un nveu et s'cadoreuse qu'étoait fin penaude ed nos vir. Avuc min bieu-frère, os avons tout comprins qu'is juai'te à nuit édbeu, vu qu'os connaissons bin not nveu. Os avons causé un molet avuc eus, pi avons comprins qu'is ainmeroai'te miu qu'os pèrtonche. Pour miu buser.

Min bieu-frère et mi sonmes rintrés din l'moaison. Et ches deus jonnes ont continué d'rfoaire l'Frinche. Ech cangemint, ch'est pour béto.

Mi, ej dis eq ches gins dech mouvemint  lò, is sont granmint forts : l'nuit, is sont édbeu, et l'jour, is dorme'te mie. Janmoais caveille ?! Chi j'os bin tout comprins.

I o-t-i unne différinche inter unne nuit édbeu et unne blanke ? A vos d'em dire.

Becs à tertous, don à l'fille qu'est penaude.

lundi 9 mai 2016

Din un poaiyis pauve

Din un poaiyis ò éroait pu vive Nicolaïev Popovitch Nischtérovitch.

Cacouille.

"Unne fanme vut acater dech pan. Ale rinte din unne boutike et dminde don un pan.

Un onme i répond :
- "Ah nan, Mdame ! Ichi, ch'est chl'indroét ò os avons mie ed vianne à vinde. Pour l'indroét ò i o mie ed pan à vinde, ch'est l'boulindgrie, moaison d'aprè."

dimanche 8 mai 2016

N'oblions mie

Ch'étoait i o granmint ed tans,
Ches moinss ed soéçante ins n'pu'te mie connoaite.
















 Mais n'oblions janmoais.

samedi 7 mai 2016

Echl'aéroport ed Nantes

..., à Nantes. In vrai à quèks kilomètes ed Nantes.

J'i o étè judi. Et j'avoais unne eure et vint minutes à attinde qu'em fille arrive. Avuc un avion. Chin quoé, pourquoé aller à chl'aéroport ?

Quoé foaire in intindant ?

D'un keup, un avion pèrt dechl'aéroport. Cartchuler ech nombe d'avion qui pèrt'te et qu'arrive'te. N'in vlò unne boinne idée ! Eq j'os pinsé.

Don, un avion est pèrti. Pi deus, pi troés. Pi un avion qu'arrive.

Coèr vint-sèt minutes à attinde.

Un eute avion arrive. Un eute pèrt.

M'fille est lò. Don, un avion est arrivé. Un darain avion pèrt.

Os-tu cartchulé ? Chonc avions sont pèrtis, troés sont arrivés. In unne eure vint minutes et un molet ed sgondes in puss, uit avions.

Un avion tous ches dis minutes !

Judi, j'os comprins tous ches gins qui vu'te mie dech nouvieu aéroport à Not-Dame-ed-ches-Landes, à vint kilomètes ed Nantes.

Ech vrai problinme à chl'aéroport d'achteure, ch'est pour mette t'voéture quanq tu prinds un avion o quanq eq t'attinds unne gins.

vendredi 6 mai 2016

Echl'Ascension

Ièr, os avons mie ouvré, vu eq ch'étoait echl'Ascension.

Echl'Ascension, ch'est quanq ech Christ est mouté din ches tans.

Et tous ches ins, os fêtons ech Christ qui moute din ches tans.

Pauve Jésus ! Chi i moute tous ches ins din ches tans, ho voudroait dire qu'i rdéchind aprè.  Et quanq os voéyons ech brin qu'i o chu tère, ej comprinds mie qu'i vuche révnir. Surtoute in Frinche.

Dire eq din un in os voterons !

Quanq à ch'Christ, chi i rdéchind, ch'est p't'ête eq chin père i dminde d'aller ouvrer.

jeudi 5 mai 2016

Unne fille in dinger

Unne fille dech Pas-ed-Calais qu'ouvre avuc mi m'o conté quoé qu'ale o vu i o quèkes smangnes : unne fille in dinger.

Ed quoé qu'i s'agit ?

L'fille qu'ouvre avuc mi étoait un jour à Paris pour prinde un car pour Lyon. Un ed ches cars qui veu'te mie granmint. Fin bin pour tertous.

Quanq ech car est rimpli et qu'il est l'eure ed pèrtir, ech mneu démarre. D'un keup d'un tout seu, vlò qu'unne fille s'met édvant ech car pour l'arter. Et ureusemint, ch'mneu arrive à s'arter. Mais i vut mie que l'fille moute din ch'car.

Ch'mneu klaxonne ; Ale, ale bouge mie d'édvant ech car.

Alorss, ech mneu deschind et i dminde quoé qu'ale vut.

- "Aller à Rennes." qu'ale répond.

- "Fin bin", qu'il i dit, "nos, os allons à Lyon".

Et il est pèrti avuc ech car. Et chin l'fille.

Chi os êtes chu ches voées innui conme granmint d'eutes gins, foaisez atincion.

mercredi 4 mai 2016

Min blog cange

... un tiot molet.

A tertous, ej vos informe, chi os l'avez mie constaté ed vos-minme, eq j'os ajouté chu ch'côté droèt ed min blog des liens pour eq vos pouvèche lire d'eutes blogs in picard.

I n'o minme deus qui pourront vos aidier à miu comprinde tout quoé eq j'écris.

I o étou, bin seur, ech blog ed min nouvieu conmarade Zèf.

Quanq à ches gins eq j'ainme bin et qui font des blogs, mais mie in picard, j'espère qu'is n'sront mie vexés ed mie ête din ches liens.

Ej vos invite à m'indiquer d'eutes blogs in picard o in chti, langue qui vient dech picard conme os l'érez comprins ech vint-nu janvié.

Bec à vos.

mardi 3 mai 2016

Saprée fanme

Bojour à tertous,


Ej vos l'os djò écrit, j'os granmint d'onkes :
- ches frères ed min père (deus frères pèr soeur qu'il avoait, et ches soeurs disoai'te qu'ales avoai'te troès frères pèr soeur qu'ales avoai'te),
- ches frères d'em mère.
- avuc ech mèriage, j'os étou achteure ches frères ed min bieu-père et d'em bèle-mère préférée.

In tout, ho foait quatore onkes. Tu rtires d'ho deus tchurés, t'os alorss douze tantes.

A mes ages et avuc min nombe d'innées ed mèriage, ej croéyoais bin les connaoite, ches tantes.

Eh bin nan ! J'os démuché l'eute smangne, quanq j'étoais in vagances à m'moaison, unne tante qui foufte.

Ej savoais eq j'avoais des onkes qui fouft'te, surtoute dech coté ed min père o d'em mère, mais unne tante, qué surprinse !

Ale foufte conme un onme : chimint, plâtre, joints, martieu-piqueu...

Ej su seur eq t'i bailleroais du bo à keuper qu'ale le froait.

Ale o mie l'freusse ed foaire. Unne picarde, avuc granmint ed corage. Alorss, ej vouloais l'remerchier pèr echl'article lò. Ej sais qu'ale comprinds mie tout quoé eq j'écris, mais ale arrivero à comprinde. Surtoute qu'ale est à joke, vu qu'ale o miu ed soéçante ins et qu'ale o don tous ches tans pour tout lire.

Soin à ti ! chi tu voés unne fanme ed miu ed soéçante ins qu'i foait soéçante tchilos, ho put ête m'tante.

Becs à ale, et à ches eutes.

lundi 2 mai 2016

Ho s'dit

... pèroait-i, ach Québec :

"I pleut à boère dbeut."

J'os mie comprins , mais ej truvoe ho bieu, conme espression.

In Afrike, i pèroait qu'os disons :

- "Feut lancier un cailleu din ches abes pour intinde ches oisieus canter."

Quoé qu'os vut dire tout ho ? Busez bin !