Os sonmes libe ed nos esprimer.

Sét janvié deus-mile-tchinze.
Din min poaiyis, os sonmes libe d'écrire, ed dessiner, ed pinser et d'causer ed quoé qu'os voulons, quanq os voulons. Os sonmes libe ed nos esprimer.
Ej préfère moérir dbout qué d'vive à gron.

samedi 24 juin 2017

Il o soéçante ins

... et ouve avuc mi edpi vint-troés innées.

I vut arter d'ouvrer din deus ins. Et pour cho, il o minme kminché in ouvrant quat jours chu chonc edpi ech moés ed mars.

Judi, i m'o annonché qu'il alloait arter din quèks jours. Pour quèks moés. Et p't'ête minme pour ches deus darainés innées.

Eh ouais ! Il o apprins merkerdi qu'il avoait un mau à chin gasio. Un sapré mau !

Qué brin !

Corage min conmarade.

vendredi 23 juin 2017

Fusion ed ches régions

Edpi miu d'un in, quèks régions ed Frinche ont fusionné ; Tertout sait ho.

Fidjurez vos qu'in Auverne Rhône Alpes, i péroait qu'ech directeu dech ministère ed ches cinsiers o unne voéture qui ranmintuvoe à ches gins qu'i o ieu fusion ed l'Auverne et ed Rhône Alpes..

A l'avant del voéture, aprè chi numéro, i o soéçante-nu, conme quanq ch'étoait l'région Rhône Alpes et qu'ech ministère étoait à Lyon, din ch4rhône. Et drière, toudi aprè ech numéro, i o soéçante-troés. Conme quanq ch'étoait l'région Auverne et qu'ech ministère étoait à Clermont Ferrind.

Conme ho, ech directeu put aller pèrtoute ò i vut, il imberlificote ches gins.

jeudi 22 juin 2017

Ches technocratres tchuisine'te

Os sonmes mal pèrtis !

Vlò eq ches technocrates uropéïens vu'te nos apprinde à tchuire nos frites ; Is di'te qu'i feut mie mette ches frites deus keups din l'ole pour les foaire tchuire, vu eq cho nos froait du mau.

Unne frite qu'o été trimpée un seu keup din l'ole n'est mie tchuite, vu qu'ale est mie croustillante.

Unne boinne frite doét ête mise deus keups din l'ole. Minme chi ch'est p't'ête moinss boin pour no santé, ch'est miu pour l'minger.

Feudroait eq ches technocrates s'otchupe'te ed coses importantes. Per eximpe, jou qu'el ville ed Nintes est in Bretanne ?

mercredi 21 juin 2017

Ches jours à l'est

In Russie, j'o busé. Cho m'arrive des keups.

Ej vos esplique :

Quanq os êtes à Severobaïkal, ach nord dech lac Baïkal, mais surtoute, vu pour quoé qu'ej vux vos causer, os êtes granmint à l'est, os avez ech solé qui s'déjoutche fin timpe au matin.

Vu qu'os êtes granmint à l'est.

Mais vu qu'os êtes granmint à l'est, l'ouest est fin loin.

Ch'est pour cho qu'ech solé met granmint ed tans pour aller s'joutcher.

Chi os pensez qu'ej foais unne berlure, écrivez-mi.

A béto !


mardi 20 juin 2017

Deus tiotés filles

I o quèks moés, in tchittant min ouvrage et in allant prinde min train pour rintrer amon mi, ej voés deus tiotés filles, alintour ed chonc o sis ins, in route à danser in s'tnant pèr ches deus mans.

Is étoai'te ureuses, vu qu'is rioai'te.

J'o ieu invie ed leu foaire unne cacouille et unne surprinze in voulant danser avuc eux.

Pi, ej mé su dit :
- "leus pèrints, qui sont lò, vont m'prinde pour un mawais onme qui vut p't'ête du mau à leus tiotes. Du mau sexuel."

Adon, j'o rin foait. j'o continué à mèrcher pour aller prinde min train. Mais ej mé dis qu'achteure, minme quanq tu voudroais foaire rire, t'es, des keups, in dinger.

Qué vie ed brin !

O-jou qu'os allons ?

lundi 19 juin 2017

Pour qu'i comprinche

Unne fanme russe, qui ouvre mais n'gaingne mie granmint, s'prive pour pouvoèr poaiyer eds études à ches deus fius.

Un jour, ale vo vir achl'école ed chin premier fiu, et démuche qu'i n'i vo pu edpi quèks tans.

Au vèpe, ale attind chin fiu alintour d'unne tabe in ayant prins unne boutelle ed vodka qu'ale o acatée, vu qu'in vrai, ale boét mie d'alcool, et un verre

Chin fiu arrive.

- "Bojour min fiu ! Jou eq t'os bin ouvré ?", qu'ale i dminde.

- "Ouais !" qu'il i répond.

- "Min fiu, assis-té ! Edpi eq t'os né, t'os jonmoais étè péteus det mère conme j'o étè péteuse ed ti innui à etn école."

Et ale boét un keup ed vodka, ale qui boét jonmoais.

Et ale cause à chin fiu.

Et ale boét.

Et ale cause coèr à chin fiu.

Et ale boét coèr étou.

Et ale cause un eute keup à chin fiu.

Et ale boét et ale boét.

Et ale est seule, vu qu'ale o bu granmint ed vodka et qu'ale in boét jonmoais.

Et chin fiu s'met à braire, ed vir s'mère conme ho. Et tchitte l'pièce.

Ech lindman, et tous ches jours d'aprè, i rvo asn école.

I sanne qu'il o comprins.

dimanche 18 juin 2017

Dò qu'ej su

... et què jour qu'os sonmes ?

Ch'est quoé qu'ej m'o dmindé, timpe au matin, quanq j'o ouvert un ziu.

Feut dire qu'edpi douse jours, un keup j'étoais à Krasnoyarchk avuc quat eures ed différinche avuc amon mi, un keup din un train pour foaire mile-quat-chint-quat-vint-dis-nu kilomètes, in trinte-sis eures, et coèr un eute keup à Irkoutsk dò, lò, i avoait sis eures ed différinche avuc mon mi.

Ch'étoait fin bieu.

Alintour dech Baïkal

Din Irkoutsk
Et au matin, j'étoais din min lit, in Frinche. Eh ouais ! L'o fallu qu'ej rinte : os sonmes diminche et dman, j'ouvre.

Bec à tertous, et boinne fète à ches pères.

Etpi, votez bin.

vendredi 16 juin 2017

Jou qu'os connoaissez Dédé Valadier

... ech onme qui, achteure, o quat-vint-troés ins et qui o erlinché, i o chincante-sèt ins, l'coopérative Jonne Montaingne et ech fin boin freumage ed Laïole, in Aveyron ?

A pèrt ches gins dech dépèrtemint-lò, o del région qui s'lonmoait coèr i o dis-uit moés Nonne-Pyrénées, o coèr ches gins qui ainme'te et fabrique'te ed boins freumages in Frinche, et p't'ête in Urope, mie granmint n'connoai'te Dédé Valadier.

Qué donmage pour eux !

Qu'ej vo conte.

Un sinmdi ed déchimbe mile-nu-chint-quater-vint-quat, i feut qu'ej voéche amon Dédé Valadier pour ouvrer, vu qu'il est djò responsabe del coopérative et qu'il est malaisié à vir.

Adon, vu eq j'o mie pu l'rinconter inter un lindi et un verdi, j'i o allé un sinmdi au matin. Rindez-vos étoait prind. Ech vint-nu déchimbe qu'ej mé ranmintuvoe précisémint, vu eq min frère étoait in vagances amon mi.

Don, ej vo amon Dédé Valadier, à l'Terrisse. Min frère est avuc mi et vo m'attinde in voéture.

Ouais, mais Dédé n'est mie à s'moaison, et i tchait des nèges ! Os sonmes in déchimbe, in Aubrac.

S'fanme m'foait intrer, m'offre un ju.

I tchait des nèges, et Dédé n'est mie lò.

D'un keup, s'fanme voét qu'i o unne gin din m'voéture. J'i esplique eq ch'est min frère.

- "Qu'il rinte !"

Il rintre, pi Dédé arrive quèks tans aprè.

Ches aidjuilles dechl'orloge ont torné. Os sonmes achteure alintour ed nonne.

- "Os allez mingé avuc nos !"

Et min frère et mi avons mingé avuc Dédé et s'famille.

Qué sapré boin souvnir eq cho nos o foait, à min frère et mi !

Ej pux vos dire, os l'avez p'tête adviné, qu'ej minge quanq ej pux, dech freumage ed Laïole. Ej foais étou, quanq eq ch'est possibe dechl'alidjot.

Merchi Dédé pour tout quoé eq t'os foait pour tin bieu paoiyis qu'est echl'Aubrac.

Pour ches gins qui sont intéressés, i o achteure un live chu l'vie ed Dédé Valadier .

jeudi 15 juin 2017

Ech leu et l'berbis

Ej vux mie vos conter ech fabe ed Jean del Fontaine. Mais vo s faoire buser.

Jou qu'os êtes pour qu'i o des leus din not poaiyis ?

Os pouvez l'êtes, vu qu'os sonmmes libe.

Jou qu'os n'voulez pu minger ed vianne, vu ches animaux souffe'te quanq is sont tué din ches abattoèrs ?

Os pouvez étou, vu qu'os êtes, toudi, libe.

Jou qu'os êtes pour qu'i o des leus din not poaiyis et qu'os n'voulez pu minger ed vianne, vu ches animaux souffe'te quanq is sont tués din ches abattoèrs ?

Os pouvez mie ! Minme chi os êtes coèr libe.

Pourquoé ?

Din un abattoèr, quanq unne bète est tuée, il est possibe qu'ale souffe quèks sgondes. Mettons unne à deus minutes.

Quanq un leu arrive, o des leus arrive'te din un ho ed berbis, is tue'te quèks berbis. Et  ch'est eutés berbis qui n'sont mie tuées, is sont treumatisés pindint eds eures. Et minme des jours. A un point eq des keups, i feut adon les tuer.

Dmindez à un cinsier qu'o ches berbis qu'ont vu ech leu, i vos esplitchero cho fin bin.

Et continuez ed minger del vianne.

mercredi 14 juin 2017

Ech calimuchon malureus

Ch'est l'histoère d'un calimuchon qu'est senestre.

I n'o un chu vint-mile o un chu un millon, Ech nombe est différint slon  ches scieintifiques ! J'i pux rin.

- "Quoé eq ch'est qu'ho, un calimuchon senestre ?"  qu'os vos disez seuremint.

Et bin, ch'est conme aprè :



Pour dessiner esn'écaille, in kminchant per ech mitan, feut torner din l'eute sins eq ches adjuilles d'unne orloge. Prindons unne orloge conme eximpe, vu eq chu ches montes d'achteure, i o pu d'adjuille.

Et eq ches jonnes d'achteure n'sai'te pu quoé eq ch'est. Pan ! Din leus dints.

Ervenons à not calimuchon.

O bin, in vrai, à ches eutes, dits destres. Rbéïez in dsou à quoé cho rsanne :


Pour les dessiner in pertant dech mitan, feut torner conmes ches adjuilles d'unne orloge.

Adon, pourquoé qu'il o du malur, ech calimuchon senestre?

Vu qu'i n'o qu'un chu vint-mile o chu un millon, i l'o granmint ed mau à truvoer un eute calimuchon pour foaire l'anmour, vu qu'il feut eq cho fusse étou un calimuchon senestre.

Il o unne canche chu vint-mile o chu un millon.

Ej vos cause ed cho, vu eq j'o lu din unne gasète eq des gins din ch'monde avoai'te truvoé deus calimuchons senestres pour foaire plaisi à un eute calimuchon senestre inglés.

Eh bin ! Ej vos l'baille in mile, ches deus calimuchons truvoés ont foait l'anmour insanne. Et mie avuc echl'inglés.

Malureus ed vir ho !