Os sonmes libe ed nos esprimer.

Sét janvié deus-mile-tchinze.
Din min poaiyis, os sonmes libe d'écrire, ed dessiner, ed pinser et d'causer ed quoé qu'os voulons, quanq os voulons. Os sonmes libe ed nos esprimer.
Ej préfère moérir dbout qué d'vive à gron.

vendredi 18 août 2017

Ech canchon ed ches pèrtisins

Ami, intinds-tu ech vol noèrt ed ches cornailles chu nos plaines ?
Ami, intinds-tu ches cris sordeus dech poaiyis qu'os inchainons ?
Ohé, pèrtisins, ouvreus et poéyisans, ch'est chl'alèrme.
Au vèpe echl'ennemi connoaitro ech prix dech sanke et ed ches lèrmes.

...

Ch'est nos qui berzillons ches barrieus ed ches prisons pour nos frères.
La haine à nos treusses et l'faim qui nous pousse, l'misère.
I o des poaiyis ò ches gins au creux ed ches lits font ches reuves.
Ichi, nos, voés-tu, os mèrchons et nos on tue, nos on kerve...

Ichi chatchun sait quoé qu'i vut, quoé qu'i foait quanq i passe.
Ami, chi tu tchais un ami sort ed l'ombe à t'place.
Dman du sanke noèrt sétchiro ach grin solé chu ches voées.
Cantez, conpagnons, din l'nuit ech Liberté nos acoute...

Ami, intinds-tu ches cris sordeus dech poaiyis qu'os inchainons ?
Ami, intinds-tu ech vol noèrt ed ches cornailles chu nos plaines ?
Oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh


Unne crosse pinsée à tous ches gins morts o bin afolés à Bèrcelone et Cambrils.
Brin à ches niacoés qui ont minme poin un poés chiche din leu tète.

Ech so randonne

L'eute jour, unne nièce dit à s'soeur :

- "Lulu*, ett'à l'eure, j'étoais din l'tchuisine ed Mémé** quanq j'o intindu un so qui randonnoait dsu l'tabe.

J'o étè surprinse ; adon, j'o rbéïé din ech so. Ch'étoait ches deus crabes eq Mémé o acatés et qu'is n'étoai'te mie morts.

Achteure, is sont morts, vu eq Mémé les o mis din l'ieu bolie."


* Minme chi cho s'passe alintour ed Nintes, ch'est mie el célèbe Lulu-el-Nintoése qu'est l'soeur d'em nièce.

** Nom baillé pour echl'article à m'bèle-mère, mais ch'est mie chin vrai nom.

mercredi 16 août 2017

Ech nouvieu calendrier

Boinne innée à tertous.

Feut mette à jour vos calendriers.

Edpi ech deus dech moés d'eu os avons défini ed consonmer quoé qu'os avoème pour echl'innée deus-mile-dis-sèt.

Don ?!

Don, os sonmes in deus-mile-dis-uit edpi ech troés.

Os pouvons, dech keup-lò, dire qu'i éro mie d'aprèseu in deus-mile-dis-sèt et étou, qu'i éro mie d'ernouvieu in deus-mile-dis-uit, vu qu'echl'innée-lò s'définit avant ech quat dech moés ed march.

Et deus-mile-vint kminchero avant ech quat dech moés d'octobe. Chi os avez bin lu, deus-mile-dis-nu sro à pèrtir o bin avant ech quat dech moés ed march.

In douse moés, os érons troés innées.

Ches problinmes, cho in foait :
- ches ages ! In ayant ets ages tous ches douse moés, combin eq cho t'foait d'innées ed puss ? Deus, troés ?
- ches vagances d'étè ed l'innée deus-mile-dis-uit ?
- dò-jou qu'os pouvons acater ech boin calendrier* ?

Pour éviter tout cho, os pourroème arter ed minger, ouvrer et respirer pindint quèks moés, pour pouvoèr avir à nouvieu eds innées ed douse moés qui kminche'te ech premier janvié.

Suffisoait ed buser pour truvoer ho.

* pour ches calendriers, mettez-mi un tiot message et os érez, p't'ête, un calendrier alintour ed sèt moés.

lundi 14 août 2017

Ale n'arte mie

Ed tans in tans, ej passe quèks jours ed vagances amon m'bèle-mère.

Conme l'eute smangne, pèr eximpe.

Et aprè troés o quat jour, m'bèle-mère me lonme pèr ech tiot nom ed chin eute bieu-fiu, min bieu-frère. Qui, li, n'vient casi janmoais.

J'avoais djò ieu ech keup lò in march.

Et j'o mie l'droét ed me mette in prousse.

Et feut continuer ed foaire plaisi !

Qué vie !

dimanche 13 août 2017

Os allons vir not taïon

... pour ech deusienme keup innui.

Qu'ale m'dit unne nièce, ièr.

Ech premier keup, ch'étoait in févrié.

Em nièce o tchinze ins.

Et ale sanne ureuse ed connoaite chin taïon.

samedi 12 août 2017

Fuche trantchile min nveu

L'eute jour, ej rinconte, amon min frère, un nveu, s'fanme et leu papar qu'o né i o un moés.

Un monmint, ej dminde à min nveu chi ej pux prinde leu fiu din mes bros.

I mé rbée un molet intchiet.

Adon j'i dis :
- "Fuche trantchile, min nveu ! J'o ech nivieu "père puss chonc" ".

Vu eq j'o chonc éfants, et eq j'in o janmoais berzillé un.

jeudi 10 août 2017

Espression tchébécoèse

"Enerve-ti mie ch'poél ed ches gambes."

Cho vut dire : reste calme.

Mais ch'est puss bieu à intinde in tchébécoés.

mardi 8 août 2017

L'jonne fille et chin taïon

Il étoait un keup, unne fille alintour ed vint-chonc ins, don, jonne, qu'avoait un ed ches taïons qui avoait, li, alintour ed quater-vint-dis-sèt ins.

I o quèks moés, l'jonne fille apprind qu'ale o un sapré mau din chin sanke ; unne leucémie, eq cho s'apèle.

Ch'est ch'monde à l'invers : ale risque ed moérir avant chin taïon, o bin li risque ed moérir chin la rvir.

Mais l'tiote, ale vut mie moérir, vu qu'ale est jonne et qu'ale o un cadoreus, et vo vir des séruzyins pour foaire soégner.

Ale est forte. Granmint forte !

Ale déchide ed rin dire à chin taïon, et dminde à ches pèrints et ches frères et soeurs ed foaire conme ale.

Et is di'te rin à ch'taïon.

I o quèks jours, minme chi ale o mie djò djéri, ale o pu aller vir toute seule amon chin taïon quèks jours. Et tout i dire.

Chin taïon, rin qu'à la vir, avoait seuremint comprins, vu qu'ale o pu ed cavieus dsu s'tète.

Mais l'tiote est ureuse : ale o pu vir chin taïon, passer quèks jours avuc, et i foaire un cros bec.

Achteure, ale o rpèrti achl'ôpital.

Pour continuer de s'soégner, pour pouvoér, étou, rvir un jour chin taïon, qui seuremint, achteure, prie pour s'tiote-fille, et attind de l'rvir.

Et mi ej dis eq ches deus lòse rvoéront. Chu tère, din quèks jours, quèks moés, mais is se rvoéront.

Boinne canche à eux.

dimanche 6 août 2017

Ech ju d'ratchète

Ch'est un ju qui rsanne à ch'tennis, vu eq cho s'jue avuc unne ratchète, mais ch'est mie l'minme bale.

Et à ch'ju lò, ches boinnés étchipes sont picardes conme pèr eximpe, Atie, Nèle, Biache, Etré, Etchienne, Anmyin, Ch'Moéni.

Os m'foait plaisi ed vir qu'os avons des campions ed Frinche in Picardie.

Pour ech fotbal, ho vo ête eute cose.

samedi 5 août 2017

Sapré carète ed fain

Quanq tu foais ches fains, in étè, in principe, i foait bieu tans. Chin quoé, echl'erbe n'sétchit mie.

I foait bieu, don i o mie d'ieu pèr tère.

Mais feut qu'ej vos conte unne aüre eq j'o ieu avuc deus boins conmarades à mi.

I o trinte quat ins, os étoème pèrti à troés foaire ches fains amon unne gin qu'ej connoaissoais edpi un in.

Ches fains, ch'étoait keuper echl'erbe, l'laicier sétchir, i mette des loéyins pour in foaire des tiotés bottes alintour ed dis à quatore thilos, cartcher ches bottes avuc unne fourke, pi les décartcher.

I foait keud et sé,vu qu'i foait bieu.

Un jour, os avons cartché unne carète et rintrons à l'cinse pour, don, l'décartcher. Cartcher, ch'est alintout ed deus-chint tiotés bottes.

Mais, au mitan dech can, l'carète s'inratche justch'à esn'essieu et s'arte. I avoait, conme os appelons cho, unne mouillère ; un indroét ò i o toudi del ieu, mais qu'os voéyons mie quanq i o granmint d'erbe.

Os avons du tout décartcher din ch'can, avinché adon aisiémint ech tracteu et l'carète, pi tout rcartcher.

Cho nos o arrivé qu'un keup, mais os nos in ranmintuvons coèr.