Os sonmes libe ed nos esprimer.

Sét janvié deus-mile-tchinze.
Din min poaiyis, os sonmes libe d'écrire, ed dessiner, ed pinser et d'causer ed quoé qu'os voulons, quanq os voulons. Os sonmes libe ed nos esprimer.
Ej préfère moérir dbout qué d'vive à gron.

samedi 28 février 2015

In Bretanne o mie in Bretanne



























Pour savoèr chi ches photos sont ed Bretanne o mie, feut bin connoaite.














Du solé in Bretanne ? I o des gins qui connoai'te, qui di'te eq ch'est possibe et eq ches photos sont ed Bretanne.














Etpi d'eutes, qui connoai'te étou, di'te eq ch'est mie in Bretanne.

















Unne cose est seur : Vitré est in Bretanne. I m'sanne.






jeudi 26 février 2015

Dédé, Dodo et Riri

Tu connoais Riri, Fifi et Loulou, ches troés nveus à onke Donald, ech canard grincheux, nveu ed Picsou.

Mais Dédé, Dodo et Riri ! Connoais-tu ? Os vnons d'in causer granmint edpi quèks innées, et surtoute ches darains moés.

Ej vos t'aidier.

Dodo, ch'est un gins qu'os lonmons Dodo ech sel.

Dédé et Riri ?  Dédé ech relaxe, in vrai Déesseka, et Riri ech relaxe, étou. In vrai, Eric et chin nom qui rsanne à un nom d'Alsacien.

Dédé, Riri et Dodo sont mie frères, mais tous des mawais. I n'o deus qu'avaoi'te granmint d'argint. Edvine qui.

mercredi 25 février 2015

Produire frinchais

L'eute jour, j'os granmint, et bin, causé avuc min nveu chl'écologiste.

J'i os dit :
- "Ti qui vus définde ches tiots cinsiers frinchais, tu dvroais arter ed minger eds omelètes norvégiennes. Pour ho, feut construire unne cinse ed chint o deus-chint-mile glinnes qui pondroai'te eds boins us frinchais. Et os pourroème foaire eds omelètes frinchaises, avuc eds us frinchais. Et surtoute, nn'mie acater esds  omelètes norvégiennes."

Min nveu m'o mie répondu. J'avoais raison. Et il avaoit comprins.

Eute eximpe : avuc ech cinse ed mile vieus qu'ej t'in os causé i o quèks jours, os pourrons minger des rotis ed vieu frinchais et arter ed minger des rotis ed vieu Orloff.

Mi, ej buse pour définde ches cinsiers.

mardi 24 février 2015

Artez ed vos plainde

I o des gins qui s'plainne'te ed mie tout comprinde dech picard et ed min blog.

Don, achteure, edpi ièr, j'os décidé ed les aidier, in mettant ed tans in tans, chu l'droéte, unne esplication ed mots.

Pour vos, mes lecteus.

lundi 23 février 2015

Rintchérir ches amendes

...din ch'train.

Ches gins qui gére'te ches trains di'te qu'i o des gins qui vont din ch'train chin poaiyer. Alorss, i vu'te mette eds amendes.

Mais, i o quater-vint-dis pèr chint ed ches gins qu'ont unne amende qui ll'poaiye'te mie.

Dech keup, Ches gins qui gére'te ches trains vont rintchérir ches amendes, vu qu'i n'o qui les poaiye'te mie.

Et lo, mi qu'o foait et qu'ainme ech cartchul, ej dis :
- "Zéro multiplié pèr mile, ho foait toudi zéro."

Don, ches gins qui prinde'te ech train chin poaiyer ches amendes sont trantchilles. Ches gins qui malureusemint, des keups, oblie'te ed prinde un tichet vont poaiyer puss. Est mie honnête.

Pour mi, ho cange rin ; ej prinds mie d'amende.

Din ch'train.

Sinmdi, j'in os prins unne in voéture. Ej roulaois fin rade pour aller vir em bèle-mère. Ch'est unne machine qui m'o prins in photo. Eroait été un cadoreus, j'i éroais esplitché. Pour unne bèle-mère, p't'ête qu'i m'éroait mie cru. 

samedi 21 février 2015

Unne vake à Paris

L'eute jour, j'os érchu unnne carte postale d'unne bèle-soeur, edpi Paris. Chu l'carte, i avoait un poaiyIsan qui poussoait unne vake pour qu'ale monte din un bus.

Et, m'bèle-soeur m'écrit qu'ale n'in o mie vu unne, ed vake, à Paris.

Pauve bèle-soeur ! Ale i o été quanq i falloait mie, à Paris. A pèrtir d'achteure, i o ech salon ed l'agriculture.

Ch'est seur qu'ièr, m'bèle-soeur éroait vu ches vakes, ches berbis, ches kvaus, ches glinnes, ches madgètes, ches porcheus, ches codins et eutes arriver in train, pi din ch'métro. J'ainme granmint vir ches pèrisiens qui connoaî't'e mie ho s'pincher leu nez o qui met'te leu piés din quoé qu'i feut mie.

Feudro qu'em bèle-soeur i riro, in m'dmindant  ches boinnés dates. Din un in.

Et comme ho, j'éroai coèr unne bèle carte. D'em bèle-soeur.

vendredi 20 février 2015

Boinne série à ch'télé

Ièr au vèpe, j'étoais tout seu à m'moaison.

Et j'os rbée unne série ed télé australienne, chu l'sét. Ech code. Ch'est chin nom.

J'os granmint ainmié.

Ch'étoait ech premier épisode. L'os tu ziuté ? Quoé eq t'in os pinsé ?

mercredi 18 février 2015

Saprés adversaires

Din ches innées mile-nu-chint-quater-vint, min père m'o un jour inmné vir un match ed l'étchipe ed Frinche ed fotbal. Frinche B, Bergike B.

A Anmyin, à che stade Moulonguet qu'étoait din ch'cinte dech ville.

J'o tout oblié dech match, à pèr deus noms : Rouyer, ech boin conmarade ed Michel Platini, pour ches frinchoais, et Lecleu, din chl'étchipe ed Bergike.

T'os comprins ? Lecleu - Rouyer ! Ho m'foaisoait rire. Ho m'foait toudi rire.

Apré, j'os étou étè vir un eute match avuc min père et min taïon à Paris, un jour de ch'moés d'eu. Mais ej pux mie t'conter ech retour pèr ech bo ed Boulogne. Qué rires et qué plaisi.

mardi 17 février 2015

Arter ed tirer

Ch'est fin aisié ed mie déclatcher un keup ed fusike o d'canon ! I feut simpemint mie mette ed doét chu l'gachette o nn'mie apoéyïer chu ch'bouton.

Tu pux étou, ch'est coèr miu, nn'mie acater ed fusike o d'canon. Ho t'fro eds économies.

In mile-nu-chint-soéçante-douse, Maxime Le Forestier cantoait unne canchon qui lonme "ech röille". In momint, il écrit :
- "...
Ale (el röille) teinte bin ches feuilles d'apréseu,
Ale vient à beu eds ches fusikes muchés,
Ale rondgéroait ches grilles obliées
Din ches prisons, chi i n'avaoit mie eds gins
..."

Ah ! ches fusikes muchés, et röillés ! I o eq lo o is sont bieus.











Tertous o comprins ?

lundi 16 février 2015

Ech tchuré atcheuille

Ièr diminche, ej vos à ch'messe ed dis eures trinte.

Est-i qu'em fanme étoait mie lo o quoé, mais j'i étoais à dis eures vint-troés. Bin in avinche, cose qui n'arrive janmaois, in principe.

Et quoé qu'ej voés ? Ech tchuré, chin sn'aube, qu'étoait à l'porte ed l'église, funmant unne cigarette qui rasanne à un tiot cigare. Et quanq ches gins arrivoai'te, i leu disoait bojour.

Uit minutes apré, l'messe kminchoait. Ech tchuré avoait mis sn'aube

J'os truvoé ho fin bin qu'ech tchuré atcheuille ches gins avant ech messe.

Ch'est p't'ête toudi comme ho ! Mais mi, ej su mie toudi uit minutes avant à chl'église.

dimanche 15 février 2015

Apré sis moés d'abchinse

Tu deschinds ed l'avion qui t'ramène in Frinche.

Tu vos acater un billet ed train. Et lo, cros problinme. T'os mie utilisé t'carte bancaire edpi sis moés, et t'os oblié tin code.

Un keup, deus keups. T'es in dinger. A ch'troésienme, t'carte sro blotchée.

Ureusemint, tin père put t'aider. H'est foait pour ho, comme ej l'os écrit  i o quèks jours.

Et, toudi ureusemint pour ti, tu connoais coèr ech numéro ed téléphone ed tin père.

Min fiu, ho m'o foait plaisi ed t'aidier et d'té causer.


Eute cose : achteure, ej su mie obligé d'em déjoutcher à unne eure dech matin pour mette ems articles, vu eq t'es rintré. Mais ej pinse étou à m'fille qu'est à l'est, un molet moinss eq lo o t'étoais. Don, alintour ed quat eures pour publier ches nouvieus articles.

Bec à tertous.

vendredi 13 février 2015

Feut mie pinser qu'à ho

Ièr, i n'o un qui m'o mis in commintaire qu'echl'article ed mardi n'i étoait pu.

I o janmoais ieu d'article mardi.

Quanq ej mé su mis chu chl'ordinature lundi, em fanme o djeulé :
- "tu n'pinses qu"à ho !"

Ale avoait un molet raison. Alors, j'o arté. Ch'est vrai qu'i n'feut mie toudi pinser à ho. Comme i n'feut mie toudi pinser à ch'sexe. I o des minisses, o tout comme, qui sont din ch'brin achteure pour des problinmes ed sexe.

Lundi, au vèpe, j'o arté d'écrire. Don, mie d'article mardi.

Pour rcauser ed sexe, il in feut mie granmint, mais il in feut un molet quanq minme.

Ej croés.

jeudi 12 février 2015

Bèle ed Mai

Quanq j'étoais miu jonne, din ches innées mile-nu-chint-soéçante-dis, i avoait un kvau qui s'lonmoait Unne ed Mai. Sapré kvau qu'o gaingné granmint ed courses. Courses ed kvaus, ch'est seur.

Mais, Bèle ed mai, tu l'truvoes étou à Marseille. Un quèrtier eq ches gins évit'te mais qu'est fin bin. Em fille i o vétchu troés ins, et i étoait ureuse. Ho m'étonne mie qu'ech premier minisse i fuche étou aller l'eute keup. L'o été bin atcheuilli.

Mi, j'i su allé deus keups, et jé rgrette mie .

Bèle ed mai, ch'est coèr et étou ech nom d'un kvau ed course. Déchidémint !

Ièr, ech solé étoait étou ed mai. Ho foait du bin.

mercredi 11 février 2015

Ech kilomète ed brin

T'es in voéture et tu conduis.

Quanq ch'est comme ho, tu rbées miu ches voées qu'ech cartchulateu ed kilomètes de t'voéture. Surtoute ch'i o ches nèges qui tcheu'te.

Chint-quater-vint-deus-mile-deus-chint-quater-vint-deus kilomètes. Qu'i o, quanq jé rbée un keup.

Et brin !

Comme ech darain keup, chint-quater-vint-un-mile-chint-quater-vint-troés kilomètes, et comme d'eutes keups, j'o mis vu ech bieu nombe fin symétrique. Ech keup chi, pour un kilomète.

Foaire dmi-tour n'serviroait à rin. Tout comme rouler in mèrche arriére.

Feut j'attinde chint-quater-vint-troés-mile-troés-chint-quater-vint-troés kilomètes. Ch'est mi pour dman.

Et chi m'voéture vut bin rouler jusqu'à lo.

lundi 9 février 2015

Ech varonneu dech'Baie ed Somme

Rindons à Léo ech qu'est à Léo.

Ch'est tite d'un live ed Léo Lapointe qu'un ed mes frères nos a acaté.

Ech conte s'passe din l'Baie ed Somme. Os i causons dech bieu poayis alintour dech Bourke-éd-Eut, Adville, ed ches intailles, dech Courrier Picard, ed ches cacheus et ed ches huteus, ed ches bieus ésieus, cannars qu'os pouvons vir din ch'baie.

Feut l'lire.

Mais, chi tu vux mie lire, h'est bin donmage mais tu pux, ho vo ête mis in film. D'ichi quèks moés, tu pourros vir ech bieu poayis à ch'cinéma. Alorssn n'oblie mie ech tite : ech varonneu dech Baie ed Somme.

Boinne canche à ch'film.

dimanche 8 février 2015

L'nature est bin foaite

I o quèks moés, os intindoème granmint causer dech cinse à mile vakes.

Et bin achteure, i éro unne cinse à mile vieus.

Din ch'film Solé ed nuit, tu n'os un qui, un keup, dit "un roube, unne pirouette ; don dis pirouettes, dis roubes". Et i foait dis pirouettes.

Et bin, mi, ej dis "unne vake, un  vieu ; don mile vakes, miles vieus".

Ch'est granmint bieu (ho rime avuc vieus), ed vir ho.

Ech miu ed tout, ch'est qu'ech nouvèle cinse à vieus sro construite chu ch'Platieu ed ches Mile Vakes, din ch'Limousin.

Ch'est bieu, ch'est bieu !

Merchi à Diu d'avoèr foait ech nature fin bèle.

Atincion, enn mie confinde vieu et viu pour bin comprinde.

samedi 7 février 2015

Allez ches bleus

...qu'ej dis, quanq jé rbée unne étchipe ed Frinche juer.

Minme chi is ju'te in rouve, et eq ches eutes ju'te in bleus.

Mais ch'est comme ho : os disons "allez ches bleus".

Et lo, achteure, au mitan dech match , ches jueus in rouve ont dzoin qu'os l'disoème. Nu à uit ! Ho foait mie granmint ed différinche.

- "Allez ches bleus !", et eq ches rouves gaingne'te.

Deus érmèrtches :
- ches jueus in bleus innuit n'comprinde'te mie ech picard,
 - ches jueus frinchoais, qui ju'te in rouve innuit mais souvint in bleus, ju'te étou des keups in blanc.

Oblier ches éfants

... ch'est mie bin. Et ho n'dvroait mie arriver.

Mais oblier ed prinde ches vetemints keuds pour ches éfants quanq os allons skier, ho m'foait rire. Minme chi cho étou, ho n'dvroait mie exister.

Ech boin cousin d'em fanme, eq j'attindoais ièr au vèpe et don ej causoais l'eute jour, est mie vnu m'vir ; keuse ed ches vetemints keuds obliés. Obligé ed foaire dmi-tour, d'érpèrtir et ed dormir din un hôtel avant d'arriver à ch'logemint.

Sapré cousin ! Oblier ches vetemints quanq os allons foaire du ski ! Dman, pour rire un molet, ej vos i téléphoner pour i dminder chi il o bin frumer ech robinet d'ieu din ch'moaison, à quat chint kilomètes ed lo o i dvroait ête.

Arrête ed rire ; ho du keuffer un momint din l'voéture, quanq is ch'in sont rindu compte.

N'impêque qu'i put vnir quanq i vut. Feut simplemint mie oblier.

vendredi 6 février 2015

L'sinsibilité

Ch'est foait ; ech parlémint o rconnu, i o quèks tans, eq ches animaux sont sinsibes.

Et j'sus d'accord avuc ech parlémint. Un cot, un tchyin, unne vake pu'te ainmer leu moaite, pèr eximpe. Et tu pux vir étou quanq is ont du mau. Chi tu 'ls'ainmes étou et eq tu foais atincion à eux. Don, is sont sinsibes

Mais quanq os m'disons eq ches coses pu'te étou l'ête, sinsibe, j'os granmint ed mau à l'croère.

Frappe unne boète, unne tabe, is diront rin, i m'sanne.

Ch'est vrai eq chi tu frappes unne guitare, ho fro quèk cose. Alorss ?

Quoé eq t'in pinses ?

jeudi 5 février 2015

Epater min fiu

J'l'os foait !

Judi, j'invoée un message à min fiu :
- "Quoé eq tu vux minger, dman au vèpe ?"

I m'répond :
- "De l'vianne inter du pan et avuc del sauce."

- "Brin", qu'ej mé dis. J'os du mau à tchuisiner ho.

Alorss, j'os ieu unne idée : l'inmner minger lo o ches gins font ho fin bin, et sai'te bin l'vinde étou.

Cose dite, cose foaite. Verdi, au vèpe, apré eq min fiu ho grimper unne eure chu des murs, os sonmes aller acater ed quoé minger et boère.

In rintrant, min fiu m'dit :
- "Ech père, tu m'os épaté."

J'os répondu, fiér ed mi :
- "Un père est foait pour ho."

mercredi 4 février 2015

Feut coèr causer ed ches grecs

Pourquoé ?

Deus frinchoais vien'te ed gaingner, i o quèks jours, ech championnat d'Urope ed patinage, in coupe.

Qu'est rapport avuc ches grecs ?

L'fanme s'lonme Gabriella (ho rsanne à d'l'italien) Papadakis. Et ho, cho foait frinchemint grec. Mais ale est frinchoaise.

Qué canche ! Mais pour qui ?

mardi 3 février 2015

Frume t'dgiffe

T'os uit ins, t'es saprémint jonne.

Alorss, quanq os t'disons qui feut s'taire, tu t'tais. Minme à etn école.

Chi t'os intindu des coses à t'moaison, tu doés mie les dire quanq os t'disons qu'i feut s'taire. Et minme quanq t'os l'droét ed causer, i o des coses qu'i feut mie érdire, comme un nikdouille eq tu pux coèr ête à tes ages.

Ete libe ed causer, ch'est quanq minme respecter ches eutes gins. Surtoute quanq t'es granmint jonne. Et surtoute quanq is sont morts.

Apprins, nasu !

lundi 2 février 2015

Ech boin cousin qu'ej connoaissoais mie

... granmint.

H'est normal. Feut qu'ej t'esplitche.

In vrai, ch'est puss jonne cousin d'em fanme.

L'eute jour, i téléphone. Ej réponds, vu qu'em fanme est pèrtie vir not fille qu'est din un eute poayis, et chin savoèr eq ch'étaoait li, tu t'doutes.

- "Allo", qu'i m'dit, "ichi ch'est tin cousin Arthur Bertrand*.

Blablabla.....

Avuc em fanme (pour mi, ch'est tout comme, vu qu'is ont eds éfants et qu'i vive'te insanne), os iroème bin vous vir in février.

Blablabla.

Adé."

Mi, ej dis eq ch'est un boin cousin. Pourquoé ? Un cousin qu'os voéyons mie souvint mais qui s'invite comme ho, tout simpemint in téléphonant, ho m'plaît.

Et ti, tu viens quanq ?

* : Arthur Bertrand, ch'est mie chin vrai tiot nom, pèr respect pour li. Comme pour ches eutes gins don ej cause din min blog. Ch'est m'dvise.

Eute : unne pinsée pour ches gins qu'ont et qu'éroai'te ieu leus ages innuit.

dimanche 1 février 2015

Disez-le avuc des fleurs

Ej sus Charlie. Jé l'dis avuc des crayons, pèr eximpe.

Ej sus égyptienne. J'os trinte-quat ins, un fiu ed chonc ins, un papar din m'panche, et des fleurs din mes mans. Pour fêter ech révolution d'i o quat ins din min poayis.

Mais j'éroais mie du.

Ej sus morte, i o uit jours, ed balles din min co.

Prions !