Os sonmes libe ed nos esprimer.

Sét janvié deus-mile-tchinze.
Din min poaiyis, os sonmes libe d'écrire, ed dessiner, ed pinser et d'causer ed quoé qu'os voulons, quanq os voulons. Os sonmes libe ed nos esprimer.
Ej préfère moérir dbout qué d'vive à gron.

Vint-uit septimbe deus-mile-dis-uit.
Ej minge del vianne et soutiens ches bouchers et ches abattoèrs.

dimanche 18 février 2018

Min fiu est boin

Quanq j'écris cho, ej vux mie dire eq ch'est mie un nikdouille, minme chi ch'est vrai eq ch'est mie un nikdouille et qu'il o du gingin.

Nan !

Ej vux dire qu'i vu bailler du bonnur à ches gins.

Diminche, adon eq j'étoais in voéture tout seu avuc li, i m'dit :

- "Min père, j'o edl'argint qu'ej sais mie quoé in foaire ; chi t'os dzoin, ej t'in prête."

- "Min fiu, merchi ! Mais etn argint, t'in éros dzoin din quèks smangnes, moés o innées. Don, warde le ! Et mère et mi, os allons nos tribouler. Quoé qu'os avons invie d'acater, os l'acaterons din un o deus moés."

Ej su ureus d'avir un fiu conme cho, qu'i foait atincion à ches eutes.

Mais ej le savoais. Edpi granmint ed tans. P't'ête edpi qu'il est né. O casi.

Il o boin tcheur.

Quanq j'écris, cho, ej vux mie dire eq chin tcheur est boin à minger.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire